Aperçu agricole

drapeau Espagne Espagne : Introduction

L’Espagne est le 4ème producteur agricole européen et l’industrie agroalimentaire espagnole est la 4ème d’Europe. Le pays détient environ 11,6% des parts du marché agroalimentaire européen (Cajamar, 2019). L’Espagne est le 1er producteur mondial d’huile d’olive, 2ème producteur de mandarines, de pêches et de nectarines, 3ème producteur d’artichauts, 4ème producteur de laitue, et fait partie des leaders européens dans bien d’autres cultures (FAO, 2019). L’Espagne est 4ème exportateur européen de produits agroalimentaires et le 6ème importateur (Cajamar, 2019).

Les secteurs agricoles et agroalimentaires de l’Espagne représentent une part majeure de l’activité économique. Premier secteur industriel du pays, le secteur agroalimentaire a vu sa production augmenter de 2% en 2019, atteignant le niveau record de 119,2 milliards EUR. Les aliments et boissons contribuent à près de 2% du PIB espagnol, environ 19% de la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière et génèrent plus de 436.700 emplois (FIAB, 2019). Après une réduction du nombre d’entreprises de près de 10% entre 2008 et 2015 suite à la crise économique, la situation s’est redressée. Le nombre d’entreprises actives dans le secteur des aliments et boissons dépasse les 30.700 entreprises (FIAB, 2019). Ceci représente néanmoins une baisse de 2% par rapport à 2018.

L’agriculture fournit 4% des emplois et représente 2,6% du PIB (Banque mondiale, 2019). Le secteur agroalimentaire au sens large emploie environ 2,4 millions de personnes (Cajamar, 2019). Les principaux secteurs de l’industrie agroalimentaire espagnole sont les viandes et produits de charcuterie ; la transformation des produits de la mer ; les conserves de fruits et légumes ; les huiles d’olives ; les produits laitiers ; les pains, pâtisserie et biscuiterie ; et les légumes et fruits secs. Bien que se modernisant, l'agriculture espagnole reste globalement encore peu productive et ne permet pas à l'Espagne d'atteindre l'autosuffisance alimentaire. Les terres cultivées représentent environ 40% de la superficie du pays. Le marché alimentaire est très concurrentiel. Depuis la crise économique, une part plus importante de la population vit modestement, ce qui a entraîné une augmentation de la concurrence dans un marché déjà saturé. En 2013, la politique agricole commune (PAC) de l'Europe a été révisée de façon à la rendre plus équitable dans l’utilisation des moyens financiers disponibles, plus « verte » et plus efficace, tout en renforçant l’orientation de l’agriculture européenne vers le marché.

L'Espagne a l'un des marchés de consommation les plus exigeants de l'Europe sur les plans de la qualité et de la diversité des produits. Même si le facteur prix et le goût restent des facteurs importants dans le choix des aliments, il existe d'autres facteurs qui ont beaucoup d'importance actuellement : l’impact sur la santé et la facilité de préparation. Les entreprises doivent, de plus, faire face à de nouvelles attentes du consommateur, plus sensible au respect de l’environnement, au bien-être animal et aux labels de qualité. La situation économique difficile favorise également les produits de marques maison et les génériques.
La volatilité des prix des produits alimentaires et des matières premières est un facteur d'instabilité et de vulnérabilité. Mais l'agroalimentaire est l'un des secteurs les plus dynamiques en termes d'exportations. Les exportations agroalimentaires contribuent à plus de 17% des exportations de biens du pays (Cajamar, 2019). Depuis 2012, ce secteur est devenu le premier exportateur du pays. Les principaux partenaires commerciaux de l’Espagne sont des pays européens.

Le Maroc représente 4,4% des importations agroalimentaires de l’Espagne et 0,7% des exportations (FMI).

Les relations entre l'Espagne et le Maroc sont historiquement fortes. Les 774.000 Marocains vivant en Espagne constituent la deuxième communauté étrangère du pays. L’Espagne occupe le second rang des partenaires commerciaux du Maroc: elle en est le 2ème client mais désormais le 1er fournisseur devant la France. Le Maroc est le second marché à l'export de l'Espagne, hors zone euro, juste derrière les Etats-Unis et devant la Chine. Le Maroc est le dixième fournisseur de produits alimentaires de l’Espagne (le troisième hors UE après les Etats-Unis et l’Algérie), notamment grâce aux fruits et légumes. Dans le secteur alimentaire (hors Union Européenne), le Maroc représente 2% des exportations et 5% des importations de l'Espagne. En 2012, l'Espagne a importé environ 3 milliards EUR de marchandises du Maroc, et en a exporté 5,3 milliards EUR. Les exportations espagnoles vers le Maroc ont augmenté au rythme record de 25% en 2012 sous l’impulsion notamment des exportations de produits pétroliers. En 2012, le Maroc a reçu près de 35% des exportations espagnoles à destination de l'Afrique.

Espagne ©
 

Caractéristiques du marché local

Population (millions) PIB (milliards USD) PIB/Hab. (milliers USD) Importations de produits alimentaires (millions USD) Part du Maroc dans les importations de produits alimentaires Exportations de produits alimentaires (millions USD) Part du Maroc dans les exportations de produits alimentaires
47,4 1.659,88 34.907 23.108 1.025*
4,4%**
45.069 304*
0,7%***

*millions USD
**en % des importations totales de produits alimentaires
***en % des exportations totales de produits alimentaires

Source : FMI - World Economic Outlook Database

Retour vers le haut

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022