Aperçu agricole

drapeau Etats-Unis Etats-Unis : Introduction

L'agriculture américaine domine le monde par le volume et la diversité de ses productions. Elle se caractérise par une haute productivité et par l’usage de technologies modernes. En valeur comme en volume, les performances du pays sont impressionnantes. Le pays est le premier producteur mondial de maïs, 2ème producteur de soja et quatrième producteur de blé (FAO, 2019). Les États-Unis arrivent également dans les premières places pour le reste des produits agricoles : 1er pour les bovins et poulets indigènes, 2ème pour les pommes, 3ème pour le coton, 4ème pour les oranges et tomates et 5ème pour les pommes de terre (FAO, 2019). La Californie assure une grande part de la production américaine : c’est le premier producteur de fruits, de noix, de légumes, et le deuxième producteur d’agrumes. Vous pouvez consulter la liste des principaux aliments produits aux Etats-Unis sur le site de la FAO.

L'agriculture est un secteur important de l'économie américaine, contribuant à 0,9% du PIB et 1% de l’emploi (Banque mondiale, 2019). Elargie aux secteurs industriels associés, elle contribue à 5,2% du PIB et environ 11% de l’emploi (USDA, 2019). En 2019, l'agriculture a généré 136,1 milliards USD, tandis que l'ensemble du secteur agroalimentaire a généré 1,109 billions USD (USDA). Près de la moitié de la superficie du pays est utilisée pour des activités agricoles, dont plus de 780 millions ha de terres cultivées (USDA, 2018).
Les États-Unis sont les leaders mondiaux dans le domaine des biotechnologies. Environ 90% des surfaces plantées sont des cultures OGM.

L'industrie alimentaire, de la culture à la transformation pour la vente au détail, est un secteur extrêmement concurrentiel où les marges bénéficiaires sont généralement si basses qu'il est souvent difficile de maintenir la rentabilité. L'augmentation des coûts de l'énergie, l'évolution des goûts des consommateurs et la crise financière mondiale ont créé de nouveaux défis pour les entreprises. La crise économique mondiale puis la pandémie de COVID-19 ont eu un impact durable sur les consommateurs américains, lesquels, plus pessimistes, se sont tournés vers des produits plus compétitifs. Les industriels du secteur de l’agroalimentaire doivent prendre en compte les nouvelles exigences des consommateurs au regard de la consommation de produits locaux, variés, de haute qualité nutritionnelle, simples, biologiques et éthiques. L'exotisme d'une cuisine "du monde" est également recherché.

Le commerce extérieur constitue l’un des débouchés majeurs du secteur alimentaire américain et l’un des principaux moteurs de sa croissance. Les Etats-Unis sont le deuxième exportateur et deuxième importateur mondial derrière l’UE. Sous les effets conjugués de la demande croissante des pays émergents (notamment la Chine), de gains de productivité et de la hausse des prix, les États-Unis ont battu des records d'exportations agricoles. La demande croissante pour des produits alimentaires variés a également stimulé les importations, qui ont plus que triplé en valeur entre 1994 et 2019 (USDA). Les Etats-Unis sont importateur net de produits agroalimentaires et produits de la mer. Les produits agroalimentaires représentent 9,7% des exportations américaines et 6,5% des importations (Bureau of Economic Analysis, 2020). La Chine et le Canada sont les principaux clients, le soja étant le principal produit d’exportation.

Le Maroc représente 0,2% des importations agroalimentaires des Etats-Unis et 0,1% des exportations (FMI).

Les États-Unis et le Maroc ont signé un traité de libre échange en 2004 et en décembre 2012, un accord a été signé pour faciliter l'application de ce traité et renforcer la transparence des échanges commerciaux. Les Etats-Unis sont le 3ème fournisseur du Maroc, derrière l’Espagne et la France, et son 5ème client derrière la France, l'Espagne, l'Inde et le Brésil. Les importations américaines, bien que classant les Etats-Unis au 5ème rang des clients du Maroc, restent peu significatives, l’offre marocaine devant encore s’adapter à la demande américaine. Avec un volume des importations croissant de 47%, s’établissant à 2,86 milliards USD en 2011, le Maroc s’est classé 4ème marché arabe des États-Unis, derrière les Émirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite et l’Égypte. Le Maroc importe essentiellement des produits pétroliers et du charbon, des produits alimentaires et des équipements de transport. En 2013, le Maroc se classait à la 50ème place des partenaires des Etats-Unis à l'export (0,1% des exportations américaines).

Etats-Unis ©
 

Caractéristiques du marché local

Population (millions) PIB (milliards USD) PIB/Hab. (milliers USD) Importations de produits alimentaires (millions USD) Part du Maroc dans les importations de produits alimentaires Exportations de produits alimentaires (millions USD) Part du Maroc dans les exportations de produits alimentaires
329,5 25.938,16 77.881 121.155 184*
0,2%**
76.005 85*
0,1%***

*millions USD
**en % des importations totales de produits alimentaires
***en % des exportations totales de produits alimentaires

Source : FMI - World Economic Outlook Database

Retour vers le haut

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022