Aperçu agricole

drapeau Japon Japon : Consommation et distribution

Consommation | Distribution

Consommation

Le comportement de consommation
Le consommateur japonais est très attentif à la qualité des produits qu'il achète. Il valorise les produits naturels et sains et est prêt à mettre le prix pour se procurer des produits bons pour la santé. En outre, il est sensible aux nouvelles tendances (le Japon étant avant-gardiste dans bien des domaines), aux marques (le statut est important) et à la présentation visuelle des produits. Une attention particulière est accordée aux finitions et à l’emballage. La consommation de produits traditionnels (produits de la mer et riz ) est encore très importante. En 2020, la pandémie de COVID-19 a accentué la tendance à consommer des produits surgelés, et a favorisé la prise de repas à domicile. Voici un lien vers des plats traditionnels japonais.
Le profil du consommateur et son pouvoir d'achat
Le Japon compte une classe moyenne importante et la seconde population la plus âgée au monde après Monaco (Agriculture et Agroalimentaire Canada). Près de 36 millions de personnes ont plus de 65 ans, ce qui représente plus de 28% de la population totale (Statistics Bureau, 2019). L’âge médian de la population est de 47,7 ans. Le consommateur japonais a un pouvoir d'achat élevé. Le revenu moyen disponible des ménages est de 476.645 JPY et les produits alimentaires représentent 25,7% de la consommation des ménages (Statistics Bureau, 2019). Le consommateur japonais est sophistiqué et ses goûts sont devenus très divers. Traditionnellement méfiant à l'égard des produits importés, son profil de consommation s'est progressivement rapproché des standards occidentaux. Avec les difficultés économiques traversées par le pays ces dernières années, le prix devient un facteur de choix de plus en plus important.
Les associations de consommateur
JCCU
Association japonaise des consommateurs

Retour vers le haut

Distribution

Grossistes
Les grossistes spécialisés dans l'import-export sont particulièrement intéressants pour leur organisation logistique, les informations qu'ils partagent sur le marché ainsi que la sélection des produits et leurs promotions. Kokubu, et Nippon Access sont des grands noms du secteur.
Parmi les opérateurs locaux d'importance, on compte notamment RYOSHOKU LIMITED - Mitsubishi CorporationSan-Esu (membre du groupe mitsubishi-shokuhin) et Daiei Foods. Il existe en outre un certain nombre d'opérateurs étrangers, comme Costco ou Metro.
Marchés de gros
Aujourd'hui, le marché des produits agroalimentaires au Japon n'a jamais été aussi dynamique. Les consommateurs japonais sont friands de nouveautés et de produits originaux venant de l'étranger. On assiste aussi à une sorte de démantèlement des réseaux traditionnels de distribution des produits agro-alimentaires sous la pression des fabricants et des détaillants, de même qu'à l'émergence de nouveaux importateurs de plus petite taille par opposition aux grandes maisons d'import-export.
La plupart des transactions intérieures se font encore sur des marchés de gros, comme le marché central de Sapporo. Ces marchés fonctionnent par un système d'enchères par lesquelles la marchandise passe de grossistes à grossistes intermédiaires (une part relativement plus importante des transactions a lieu entre grossistes au Japon par rapport aux pays occidentaux). Ils sont souvent gigantesques. Ainsi, le marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo est l'un des plus grands marchés du monde.
Cependant, ce système est remis en cause par l'émergence de grandes chaines de distribution. Ces chaines peuvent négocier directement l'achat de grandes quantités de marchandises sur les marchés à prix fixés. Elles s'adressent aussi de plus en plus souvent directement aux producteurs.
Grande distribution
Le Japon compte près de 11.000 supermarchés. Il y a environ un supermarché pour 7.000 habitants au Japon, le marché étant saturé. Les ventes au détail de produits alimentaires sont essentiellement concentrées dans les supermarchés alimentaires (qui ont une part de marché de 70%), les "convenience stores" ou "Combini" (secteur en forte croissance ayant 14% de parts de marché) et les grands magasins (USDA, Gain Report, 2019). En 2020, la pandémie de COVID-19 a stimulé les ventes des supermarchés, lesquelles ont atteint 119,6 milliards USD pour les membres de la Japan Chain Stores Association (JCSA) (USDA, GAIN Report). Les principaux acteurs du secteur sont Aeon Retail, Ito Yokado, Life Corporation, UNY, Seven Eleven, Lawson et USM Holdings.
Commerces traditionnels
Comme dans d'autres pays hautement industrialisés, le secteur traditionnel a perdu de l'importance au cours des dernières décennies. Après la libéralisation du commerce de détail, le secteur a à nouveau perdu des parts de marché. Il ne représente ainsi plus qu'un quart des ventes de produits agroalimentaires.
Restauration
Le secteur de la restauration est particulièrement développé. Le Japon compte environ 600.000 établissements proposant des aliments et boissons, employant plus de 4 millions de personnes (Statistics Bureau, 2016). La ville de Tokyo compte à elle seule plus de 12.000 restaurants. En 2019, les ventes du marché japonais de la restauration ont atteint 270,3 milliards USD. Les restaurants représentent plus de 50% des ventes de ce secteur (Agriculture et Agroalimentaire Canada). En 2020, le secteur a été durement touché par la pandémie de COVID-19. De janvier à novembre, 736 établissements ont fait faillite (USDA, GAIN Report).

Parmi les différentes catégories de restaurants qui existent (par ordre croissant de standing : fast-foods, tavernes, restaurants familiaux, restaurants de dîner et cafétérias), les restaurants de dîner offrent le plus gros potentiel avec une large variété de produits. Comme pour le reste du secteur, on note cependant une difficulté à maintenir le niveau de chiffre d'affaires depuis une dizaine d'années.
La Japan Foodservice Association regroupe les professionnels du secteur.

Les organismes de la distribution
Japan Retailers Association, Association des commercants de détail
Japan Supermarkets Association, Association des supermarchés
Japan Chain Stores Association, Association des chaines de distribution
Aeon, La plus grande chaine de supermarchés
Seven & I, Le plus grand groupe de distribution
Ito yokado, Hypermarchés
Daiei
FamilyMart
Quelques fédérations professionnelles
Brewers
JGHA
JONA
JOPA
JSFS
JSHS
JWA
NICHIENREN
NRIB
SUISANKAI
Quelques groupements de producteurs
Dairy Council, Conseil des producteurs de lait
Japanese Sake, Association des brasseurs de saké
Japan Organic Agriculture Association, Association pour l'agriculture biologique
Japan Fisheries Association, Association des marins-pêcheurs
Nissin Foods, Groupe de transformation d'aliments
Quelques salons professionnels
11th Gourmet & Dining Style Show Spring 2012
23rd 3D & Virtual Reality Expo
BioFach Japan 2013
Foodex Japan 2012
Fooma Japan 2012
Plus de salons ...
Places de marchés en ligne
 
  • Les places de marchés B2B
Traditionnellement, le marché japonais était marqué par une chaîne d'intermédiaires particulièrement longue entre le distributeur et le consommateur. Ainsi, le marché B2B était particulièrement bien développé même si une part importante des transactions se déroulait sous forme d'enchères sur les marchés de gros.
Les grandes chaînes de distribution deviennent des acteurs de plus en plus important. Le reste du marché est assez éclaté, avec des entreprises généralement spécialisées dans un type de produits. Vous pouvez consulter le site d’un des leader du secteur, Info Mart International. Tous les acteurs du secteur sont présents sur la foire annuelle du secteur agroalimentaire : Foodex.
  • Les places de marchés B2C
Tous les produits sont vendus à distance, y compris la glace et le riz. Le commerce électronique est particulièrement bien développé. Les produits alimentaires représentent 18% du marché de la vente en ligne, et la part du commerce alimentaire en ligne 2,3% du marché des aliments (Ministère de l’agriculture, 2016). En 2020, la pandémie de COVID-19 a stimulé les ventes du secteur. Pour le consommateur, le commerce en ligne a l'avantage de permettre un accès rapide aux nouveautés et une comparaison aisée des prix (la concurrence est accrue). Pour le producteur, il permet de s'affranchir de la nécessité d'obtenir une licence d'importation.
Voici des liens vers des acteurs du secteur : Cecile, Belluna ou encore Dean et Deluca (spécialisé dans les produits importés). Ils proposent également des catalogues.
Le principal obstacle pour les producteurs étrangers, outre les coûts de transport et la barrière de langage, est le fait de devoir gagner la confiance d'un consommateur particulièrement méfiant.

Retour vers le haut

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022