Aperçu agricole

drapeau Japon Japon : Logistique et réglementation

Transport | Réglementation douanière | Conditions de vente sur le marché

 

Le Japon a toujours maintenu des contrôles sévères sur l'importation des produits agroalimentaires. Dans certains cas, il a imposé des normes exigeantes qui visaient à protéger les producteurs locaux contre une concurrence étrangère trop envahissante. Dès lors, le prix des aliments se répercute auprès des consommateurs japonais qui ont l'habitude de payer plus chers pour les produits locaux. Cette situation s'applique, par exemple, pour les producteurs de riz qui bénéficient d'un marché protégé. On n'hésite pas à recourir également à des tarifs d'importation sur les viandes et les produits laitiers et fromagers. Dans d'autres secteurs, par exemple, celui des pommes, des oranges ou des mandarines, on justifiera la limitation de leur importation par le fait qu'il existe au Japon des normes de qualité supérieures pour ce type de produits. Le Ministère de la santé est responsable du contrôle des produits alimentaires importés. Pour plus de détails veuillez consulter la page du Ministère de la santé dédiée à ce sujet.

Transport

Organiser son transport
Le moyen de transport le plus adéquat depuis le Maroc reste le transport aérien surtout pour les produits frais en raison de la grande distance entre les deux pays.
Chaque année, le fret aérien international prend en charge plus de 3 millions de tonnes de marchandises. Un tiers du trafic est assuré par Japanese Airlines via sa filiale Japanese Airlines Cargo.
Le Japon compte 128 ports, dont 28 ports d'importance. 99% du commerce extérieur japonais et 42% de la distribution domestique transite par les ports soit plus de 3 millions de tonnes de marchandises. 35% du trafic est réalisé dans les trois grandes baies : la baie de Tokyo, la baie d'Osaka et la baie d'Ise.
Par voie maritime
 
  • Les ports
Cliquer ici pour visualiser leur localisation.
Liste des ports du Japon
  • Les professionnels du transport
Uniseas Inc
Hitachi Transport System
Iino Kaiun Kaisha, Ltd
Kawasaki Kisen Kaisha, Ltd.
Mitsui O.S.K. Lines
Toyofuji Shipping Co., Ltd
Keihin Co., Ltd.
Comparer les prix des transports maritimes domestiques japonais
Par voie aérienne
 
  • Les aéroports
Aéroport international de Narita
Aéroport international de Kansai
Aéroport international Chubu Centrair
  • Les professionnels du transport
Fukuyama Transporting Co., Ltd
Hitachi Transport System
Keihin Co., Ltd.
Par route
 
  • Les professionnels du transport
Fukuyama Transporting Co Ltd..
Hitachi Transport System
XPS Tokyo
Sagawa Express
Keihin Co. Ltd
Yamato Transport Company
Par rail
 
  • Les professionnels du transport
Société japonaise de transport de fret par chemin de fer

Retour vers le haut

 

Réglementation douanière

Accords bilatéraux
Veuillez consulter le site du Ministère des affaires étrangères japonais.
Droits de douanes
Toute personne souhaitant importer des produits au Japon doit remplir une déclaration d'importation decrivant la quantité et la valeur des biens importés accompagnée des documents listés sur ce lien. Après examination du dossier fourni et paiement des droits de douane, un permis d'importation est délivré.
Le système est informatisé et le Japon utilise le système harmonisé.
Voici un lien vers le détail des tarifs applicables.  
Barrières non tarifaires
Le Japon impose des quotas sur les importations de produits laitiers et de blés. Les entreprises exportatrices de produits carnés doivent en général être agrémentées : pour cela, il faut notamment que les abattoirs soient inspectés par les services vétérinaires japonais. Pour plus de détails veuillez consulter le site des douanes japonaises.
Autres barrières à l’importation
Les tarifs appliqués par le Japon sont généralement bas. Parmi les restrictions aux importations figurent les normes japonaises uniques au pays, l’exigence pour certains domaines de justifier d’une expérience conséquente, le système de licences et l’existence de cartels.
Pour plus d'information
Consultez notre base de données pour connaître la liste des documents qui doivent accompagner les livraisons de vos produits au Japon
Consultez notre base de données des droits de douanes pour connaître le tarif qui correspond à votre produit.
Autres ressources utiles
Site officiel du Customs and Tariff Bureau
Liste des conseillers en douane pourvant faciliter les procédures

Retour vers le haut

 

Conditions de vente sur le marché

Fiscalité

Taxe à la consommation
Le taux standard est de 10%. Un taux de 0% est appliqué pour certains services aux non résidents et exportations.
Pour plus d’information
National Tax Agency, Site officiel de l'administration fiscale fiscale japonaise
Japan Guide, Guide pour voyager et vivre au Japon
Worldwide Tax, Guide comparant les législations des pays dans le monde

Les normes

Les différents types de normes
La Japanese Industrial Standards Commitee (JISC) est l'organisme qui développe les normes au Japon. Elle développe son propre système de standards industriels : les normes JIS. Celles-ci sont souvent une adaptation des normes internationales ISO. Voici un lien vers les normes JIS.
Elle est membre de l'International Standards Organization (ISO) et collabore avec la Chine et la Corée du Sud au sein du Forum de Cooperation d'Asie du Nord-Est.
Les normes pour les produits agro-alimentaires sont gérées directement par le Ministère de l'Agriculture : il s'agit des Japan Agricultural Standards (JAS).
Les organismes de certification
La certification n'est pas obligatoire. Elle est en revanche nécessaire si l'on veut pouvoir afficher l'un des standards agricoles (JAS) produits par le Ministère de l'Agriculture.
Il existe de nombreux organismes de certification accrédités, tels la Japan Grain Inspection Association. Voici un lien vers la liste de ces organismes de certification accrédités.
Un grand nombre de ces organismes est spécialisé dans la certification de produits biologiques (Organic food), ce marché étant particulièrement porteur au Japon.
Les associations des utilisateurs des normes
Japan Standards Association, Association ayant pour but l'éducation et la sensibilisation à la normalisation.
Qualité des produits
En plus de la législation et du contrôle sanitaire très stricts ainsi que des standards produits par le ministère de l'agriculture, les grandes chaines de distribution n'hésitent pas à imposer leurs propres labels garantissant la qualité des produits vendus pour rassurer les consommateurs. La législation en matière de protection des appellation géographiques est entrée en vigueur en 2015. Pour plus de détails veuillez consulter le site du Ministère de l’agriculture.
Emballage / Etiquetage
L'étiquetage des produits est de la responsabilité des importateurs.
Une contre-étiquette en japonais est obligatoire.
Il existe une réglementation concernant les éléments devant être mentionnés dans l'étiquetage appelée "Norme d'étiquetage de qualité". 
Pour les produits frais, seuls les noms et origines sont obligatoires, sauf pour les produits de la mer (mention du caractère congelé et d'élevage le cas écheant) et du riz (variété de riz brun utilisé, poids, date de transformation, nom et adresse du distributeur).
Pour les produits transformés, l'étiquette doit faire mention du nom des ingrédients, du contenu net, de la date de péremption, du nom et de l'adresse des fabricants ainsi que des indications sur la conservation. En 2008, la législation a été durcie pour 20 classes de produits : la date limite de consommation, l'origine des ingrédients et la présence d'organismes génétiquement modifiés doivent être précisées.
Voici un lien sur le détail de cette législation issue de la Food Sanitation Law et des JAS.
Dates limites de consommation
Au Japon, on utilise deux sortes de dates sur l'emballage des produits : la "shomi kikan" ou date de péremption (best before) et la "shohi kikan" ou date limite de consommation (use-by). La "shomi kikan" n'est nécessaire que pour les produits transformés.
Ces dates sont déterminées par le producteurs eux-mêmes.
Traitement phytosanitaire
La réglementation sur les traitements phytosanitaires est relativement récente. 
En ce qui concerne les pesticides, la réglementation est basée sur une liste positive des pesticides pour lesquels il existe des limites maximales de résidus. Les autres pesticides sont en principe totalement interdits, mais environ 350 pesticides sur les 700 utilisés dans le monde sont approuvés. Les normes sont parfois différentes selon les produits et en continuelle évolution.
D'une façon générale, les produits importés doivent avoir un certificat phytosanitaire du pays d'exportation.
De plus, il existe des fruits et des légumes en provenance de certaines régions ou pays qui sont en principe interdits d'importation en vertu de la "Plant Sanitation Law". Ces produits peuvent néanmoins être importés après une mise en quarantaine et le suivi de certaines procédures.
Enfin, le pays applique la réglementation NIMP15 en ce qui concerne les produits d'emballage en bois. En cas d'absence de cette norme, une inspection par les services phytosanitaires du MAFF est prévue.
Contrôle des produits
Le contrôle des produits importés est particulièrement rigoureux. Le résultat des inspections dans le pays d'exportation est systématiquement exigé. En outre, on estime qu'approximativement 10% des cargaisons sont inspectées par les services du ministère de la santé. Des échantillons sont prélévés puis analysés dans l'un des deux laboratoires nationaux.
En outre, les centres de santé des préfectures conduisent de nombreux contrôles sur les marchés de gros où ils possèdent des laboratoires et dans les établissements distributeurs.
L'évaluation des caractéristiques des produits qui leur font présenter un risque pour la santé sont effectués par la Food Safety Commission. Des normes de sécurité sont ensuite publiées par le ministère de la Santé. Elles sont en général très strictes.
Principales sources d’information
Réglementation sanitaire concernant les produits alimentaires
Ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie
Plant Protection Act, Réglementation concernant les produits végétaux

Retour vers le haut

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022