Aperçu agricole

drapeau Liban Liban : Introduction

Peu compétitif, le secteur agricole libanais est sous-développé et mal géré. Moins de 70% des terres productives sont exploitées et souvent de façon inefficace. Le secteur pâtit également d’un manque de financement, seule une faible part du budget national étant allouée au secteur agricole. Le pays traverse crise économique et financière sévère, aggravée par le conflit syrien et depuis 2020 par la pandémie de COVID-19. Le Liban, l'un des rares pays de la région ne souffrant pas de problèmes d'eau, a pourtant le potentiel lui permettant de devenir une des agricultures les plus productives de la région.

La contribution de la production agricole au PIB demeure faible (3,1% selon la Banque mondiale en 2019, 5% selon la FAO), et l’agriculture emploie à temps plein environ 12% de la main d’œuvre (FAO). Néanmoins, si l'on prend en compte le travail saisonnier ou non rémunéré, entre 20 et 25% de la population dépend des activités agricoles (FAO). Le pays comptait 170.000 agriculteurs au dernier recensement, exploitant 232.000 hectares, et travaillant pour les trois quarts d'entre eux sur une terre inférieure à 1 hectare (FAO).

Le secteur agroalimentaire est un pilier essentiel de l’économie libanaise, générant environ un tiers de la production du secteur industriel. Il représente 2,9% du PIB, 38% de la production du secteur industriel, compte plus de 1.200 entreprises et emploie près de 25% des actifs (Invest in Lebanon, 2018). Les produits agroalimentaires représentaient 11,7% des exportations du pays en 2019 (Invest in Lebanon). Le Liban est très ouvert au commerce international et importe 80% de ses besoins en produits alimentaires. Le pays importe une vaste gamme de produits de base et transformés. Environ les trois quarts des exportations libanaises, lesquelles sont dominées par les agrumes, sont destinés au marché régional. Les pays arabes voisins (Syrie, Arabie Saoudite, Irak), l’UE, les Etats-Unis et le Brésil sont les principaux partenaires commerciaux du Liban.

Des mesures sont prises pour stimuler les exportations agricoles, comme l'ouverture récente d'une ligne d'exportation maritime vers l'Egypte et l'Arabie Saoudite, laquelle permet d'éviter la frontière terrestre affectée par le conflit syrien. Les coûts de production locaux sont pénalisants par rapport à ses principaux rivaux régionaux (Syrie, Jordanie, Egypte). Face à ce phénomène, les producteurs libanais ont décidé de développer la production d'aliments dans lesquels le Liban a un avantage comparatif et qui constituent des niches sur les marchés des pays développés. Ainsi, la production et l'exportation de plats préparés méditerranéens en conserve à destination des marchés européens et américains a connu une croissance importante. Malheureusement, une grande partie des produits libanais arrivant sur le marché européen sont rejetés en raison d'une qualité insuffisante au regard des standards de l'UE. Le Liban travaille donc actuellement, en collaboration avec l'UE, à l'amélioration de la qualité de ses produits.

Le marché libanais est considéré comme libre et sensible au prix. Les consommateurs libanais étant soucieux de leur santé, la qualité nutritionnelle des produits est un important critère de choix, de même que le rapport qualité/prix.

Le Maroc représente 1,7% des importations agroalimentaires du Liban et 0,3% des exportations (FMI).

Le volume des échanges entre le Maroc et le Liban, bien qu’en hausse, reste modeste. Le Maroc est le 26ème partenaire commercial du Liban (l'UE-27 étant considérée comme un seul bloc), représentant 0,3% des échanges. Le Maroc est aujourd’hui le principal fournisseur de fromage du Liban avec l'Egypte. Le Liban est classé 40ème parmi les partenaires commerciaux du Maroc.

Liban ©
 

Caractéristiques du marché local

Population (millions) PIB (milliards USD) PIB/Hab. (milliers USD) Importations de produits alimentaires (millions USD) Part du Maroc dans les importations de produits alimentaires Exportations de produits alimentaires (millions USD) Part du Maroc dans les exportations de produits alimentaires
6,8 0,00 0 2.590 44*
1,7%**
535 2*
0,3%***

*millions USD
**en % des importations totales de produits alimentaires
***en % des exportations totales de produits alimentaires

Source : FMI - World Economic Outlook Database

Retour vers le haut

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022