drapeau Andorre Andorre : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'économie d'Andorre dépend du commerce extérieur et repose principalement sur le tourisme, le commerce et les services financiers. La croissance a repris lentement ces dernières années mais reste sensible aux impacts externes, et elle était relativement stable depuis 2016. Néanmoins, en tant que petite économie très concentrée et fortement dépendante du tourisme, Andorre a été durement touchée par la pandémie de COVID -19 : selon les estimations de la Banque mondiale, le PIB réel s'est contracté de 11,9 % en 2020. Les données du gouvernement national fixent le taux de croissance à 5,9 % en 2021 grâce à l'assouplissement des restrictions liées au COVID-19, avec une prévision de 6 % pour 2022, sous réserve de la reprise économique mondiale.

Les finances publiques d'Andorre ont bien résisté à la pandémie de Covid-19. Les administrations publiques ont enregistré un déficit budgétaire de 1 % du PIB en 2020, bien qu'il se soit creusé à 3,5 % en 2021 (Fitch Ratings). Le budget de l'État devrait redevenir positif en 2022 (le pays avait un record d'excédents budgétaires stables de 1,9 % du PIB en moyenne au cours de la décennie précédant la pandémie), car la mesure de soutien budgétaire liée à l'élimination progressive de la pandémie de COVID-19 et la les recettes fiscales bénéficient du taux d'emploi élevé. Le ratio de la dette au PIB a culminé à 50,4 % du PIB en 2021, mais devrait suivre une tendance à la baisse à court terme, à 46,7 % du PIB en 2022 et 41,2 % en 2023 (par rapport à un niveau pré-pandémique de 35,4 %). % - Évaluations de fitch). Selon les règles budgétaires d'Andorre, la dette de l'administration centrale ne peut dépasser 40 % du PIB que dans des circonstances exceptionnelles. Lorsque ce seuil a été franchi en 2020, le gouvernement a approuvé un plan de viabilité financière visant à réduire le ratio. Afin d'atteindre cet objectif, Andorre a fait ses débuts sur les marchés obligataires internationaux avec un 500 millions EUR à 10 ans en avril 2021, suivi d'un placement privé de 175 millions d'euros d'euro-obligations à 20 ans en octobre avec un coupon de 1,7 %.
La contribution du secteur agricole à l'économie est limitée, représentant 0,5% du PIB. La production est faible, les terres arables ne représentant qu'environ 5% de la surface du pays. Les principales productions sont de petites quantités de seigle, de blé, d'orge, d'avoine, de légumes, de tabac, d'ovins et de bovins. Par conséquent, la plupart des aliments doivent être importés, ce qui rend l'économie vulnérable aux variations des prix du carburant et des denrées alimentaires. L'industrie représente 9,9% du PIB, tandis que les services jouent un rôle majeur : l'économie andorrane repose en effet sur son secteur des services (79,2% du PIB), notamment le tourisme, l'immobilier et la finance (Banque mondiale, dernières données disponibles). Le secteur bancaire est relativement important par rapport à l'économie du pays, le total des actifs bancaires représentant environ 7 fois le PIB nominal.

Le revenu par habitant d'Andorre est supérieur à la moyenne européenne et le pays a l'un des taux d'espérance de vie les plus élevés au monde. En conséquence, l'environnement urbain de la Principauté est sûr, le système de santé est bien développé et le système éducatif est trilingue (catalan, français et espagnol). La crise économique résultant de la pandémie de Covid-19 a entraîné une hausse du chômage : le taux d'emploi était à son plus haut niveau depuis 10 ans au troisième trimestre 2021 (85 % de la population active totale - Fitch Ratings). Depuis juin 2021, moins de 0,1 % de la population active est soutenue par le régime de soutien salarial.

 

 
Indicateurs monétaires 20152016201720182019
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,100,100,090,090,09

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
39/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Diari Andorra (Catalan)
BonDia (Catalan)
Guide touristique d'Andorre
Les ressources utiles
Ministère des finances
Chambre de Commerce, de l'Industrie et des Services d'Andorre
Autorité Financière d'Andorre
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022