drapeau Argentine Argentine : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'Argentine a une longue histoire d'instabilité politique et économique - avec d'importantes fluctuations de croissance chaque année. En 2021, le pays a connu une croissance du PIB estimée à 7,5%, tirée principalement par la reprise des investissements et de la consommation privée, ainsi que par le dynamisme des exportations favorisées par les prix élevés des matières premières. La deuxième plus grande économie d'Amérique du Sud devrait continuer à se redresser dans les années à venir, bien qu'à un rythme plus lent, le FMI prévoyant une croissance du PIB de 2,5 % pour 2022 et de 2 % pour 2023.

Depuis 1950, l'Argentine a passé 33% du temps en récession, deuxième au monde derrière la République démocratique du Congo, selon la Banque mondiale. L'inflation structurellement élevée du pays a augmenté en 2021 et a atteint environ 52,1 %, selon l'Institut national des statistiques et des recensements, en partie parce qu'une grande partie du déficit budgétaire est monétisée. Afin de freiner les pressions inflationnistes, la Banque centrale a maintenu le rythme de dépréciation de la monnaie en dessous de l'inflation en 2021. Selon le FMI, le solde des administrations publiques en Argentine représentait environ 0,7 % du PIB, tandis que la dette publique atteignait 104,5 % en 2021. En outre, le pays progresse dans la renégociation de sa dette de 40 milliards de dollars avec le FMI, même si un accord n'a pas encore été trouvé. Bien que la pandémie ait eu un impact significatif sur l'économie argentine, le pays a commencé à se redresser. En 2021, le gouvernement a continué à mettre en œuvre des mesures pour contrer la crise économique résultant de la pandémie, qui comprenaient une augmentation des dépenses de santé, un soutien financier aux travailleurs et aux groupes vulnérables, des contrôles des prix des denrées alimentaires et des fournitures médicales et des garanties de crédit pour les prêts bancaires aux PME pour la production d'aliments et de produits de première nécessité. Selon les estimations du gouvernement, ces mesures ont représenté 2,1 % du PIB en 2021 et devraient totaliser environ 0,9 % du PIB en 2022.

En 2021, le taux de chômage en Argentine est tombé à environ 10 %, reflet de la reprise économique que le pays est en train de vivre. Cette tendance à la baisse devrait se poursuivre en 2022 et 2023, les taux de chômage devrait atteindre 9,2 %. Cependant, même si l'emploi formel a augmenté, le taux élevé d’emploi informel reste une préoccupation dans le pays. Le gouvernement argentin a du mal à lutter contre les niveaux élevés de pauvreté, qui touchent plus de 40 % de la population, et la situation sociale du pays se caractérise par des tensions sous-jacentes constantes entre le gouvernement et les syndicats au sujet des réformes annoncées. Le pays est également divisé entre les autorités centrales et décentralisées sur la répartition des revenus fédéraux. Les réseaux d'infrastructure nécessitent davantage d'investissements, car l'accès à l'électricité et à l'eau dans les zones rurales n'est pas toujours assuré.

 
Indicateurs de croissance 20202021 (e)2022 (e)2023 (e)2024 (e)
PIB (milliards USD) 389,06e486,70630,70643,80642,70
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -9,9e10,44,02,02,0
PIB par habitant (USD) 810131313
Solde des finances publiques (en % du PIB) -5,3-3,7-3,8-3,4-3,5
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 102,880,976,069,569,6
Taux d'inflation (%) 42,048,472,476,151,2
Balance des transactions courantes (milliards USD) 3,096,74-2,003,702,44
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 0,81,4-0,30,60,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Peso argentin (ARS) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 1,501,712,995,017,43

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Malgré ses récentes difficultés économiques, l'Argentine continue de jouer un rôle important dans l'économie mondiale, notamment en ce qui concerne sa production agricole. Le secteur repose principalement sur l'élevage, la culture de céréales (blé, maïs et soja transgénique), les agrumes, le tabac, le thé et le raisin (principalement pour la production de vin). L'Argentine est le plus grand exportateur mondial de produits dérivés du soja et le troisième producteur mondial de ces produits. Le soja et la canne à sucre sont largement cultivés pour la production de biocarburants. En conséquence, le pays est le plus grand exportateur mondial et le sixième plus grand producteur de biodiesel. Le secteur agricole représente 5,9% du PIB du pays, mais il n'emploie que 0,06% de la population (chiffres de la Banque mondiale pour 2020 et 2019, respectivement). De plus, étant donné que le pays est riche en ressources énergétiques, l'Argentine a également un grand potentiel en termes de matières premières : c'est le quatrième plus grand producteur de gaz naturel en Amérique latine, et ils ont la troisième plus grande réserve de gaz de schiste au monde et la quatrième plus grande réserve de lithium. Les exportations agricoles sont une source clé de revenus pour l'Argentine, d'autant plus que le pays sort d'une récession qui a été exacerbée par la pandémie. En 2021, le pays a bénéficié des prix élevés des matières premières agricoles, les exportations de céréales s'étant particulièrement bien portées, atteignant un niveau record.

Le secteur industriel s'est considérablement développé ces dernières années. Selon les dernières données de la Banque mondiale, le secteur représentait 23,3 % du PIB en 2020 et employait 21,8 % de la population en 2019. La transformation et le conditionnement des aliments - en particulier le conditionnement de la viande, la mouture de la farine et la mise en conserve - et la meunerie sont les principales industries du pays. Le secteur industriel fait également preuve de vigueur dans les véhicules à moteur et les pièces automobiles, les biens de consommation durables, les textiles, les produits chimiques et pétrochimiques, les produits pharmaceutiques, l'imprimerie, la métallurgie et l'acier, les machines industrielles et agricoles, l’électronique et électroménager. L'activité industrielle en Argentine a enregistré une croissance significative en 2021, les plus fortes reprises étant enregistrées dans l'industrie automobile, la métallurgie et l'acier, les matériaux de construction, le raffinage du pétrole et la production d'aliments et de boissons. Les mesures adoptées par le gouvernement pour encourager la consommation suite à la pandémie ont stimulé les dépenses de biens non durables en 2021, tandis que les biens durables ont connu une augmentation de la consommation en raison de l'inflation, car ils sont considérés comme une réserve de valeur face à la détérioration du peso argentin.

Le secteur des services est le plus gros contributeur au PIB, représentant 54,6%, et il emploie 78,1% de la population active. L'Argentine s'est spécialisée dans les domaines des services de haute technologie et est très compétitive dans le développement de logiciels, les centres d'appels, l'énergie nucléaire et le tourisme. Les secteurs du téléphone et des TIC se développent également de manière dynamique, ainsi que le tourisme, qui devient un secteur de plus en plus important. Cependant, c'était l'un des secteurs les plus touchés pendant la pandémie, car le nombre de touristes a fortement diminué. Pour renverser cela et alléger l'impact du tourisme sur l'inflation, le gouvernement argentin a bloqué les prix des biens et services associés au tourisme en 2021, tels que les hôtels, les compagnies aériennes et les restaurants.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 0,1 21,8 78,1
Valeur ajoutée (en % du PIB) 6,8 22,5 54,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -7,5 -9,4 -10,5

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2022 (e)2023 (e)2024 (e)
Taux de chômage (%) 6,96,96,9

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 20.551.68320.877.04119.191.447

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 68,23%69,21%69,37%
Taux d'activité des hommes 79,63%79,70%79,48%
Taux d'activité des femmes 57,17%59,02%59,53%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Employés, par type de métier (% de la population active) 2014
Commerce de gros et de détail, réparations de véhicules automobiles et de motocycles 17,0%
Activités de fabrication 12,7%
Construction 10,2%
Administration publique et défense; sécurité sociale obligatoire 9,0%
Éducation 8,1%
Transport et entreposage 6,0%
Santé et et activités d'action sociale 5,3%
Activités d'hébergement et de restauration 3,7%
Activités professionnelles, scientifiques et techniques 3,5%
Activités de services administratifs et d'appui 3,1%
Agriculture, sylviculture et pêche 2,0%
Information et communication 1,7%
Arts, spectacles et loisirs 1,5%
Activités financières et d'assurances 1,4%
Distribution d'eau; réseau d'assainissement; gestion des déchets et activités de remise en état 0,6%
Activités extractives 0,5%
Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et climatisation 0,4%
Activités immobilières 0,2%
 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
52,7/100
Rang mondial :
148
Rang régional :
26


 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
4,98/10
Rang mondial :
73/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
69/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
La Nación
Clarín
Cronista
La Prensa
Apertura
Página12
El Economista
Infobae Económico
Prensa Económica
Les ressources utiles
Liste Officielle des Ministères
Portail de la République Argentine
Ministère de l'Economie et des Finances Publiques
Ministère des Affaires étrangères et de la Religion
Banco Central de la República Argentina
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2022