drapeau Autriche Autriche : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

L'économie autrichienne est considérée comme l'une des plus stables d'Europe. Le pays s'appuie sur un réseau très solide de PME tournées vers l'exportation, sur d'excellentes normes universitaires et sur des dépenses importantes en matière de recherche et de développement. Après une croissance de 4,8 % en 2022, le PIB de l'Autriche a stagné en 2023 (+0,1 % selon le FMI ; même si les premières estimations de la Commission européenne font état d'une croissance négative de 0,5 %), avec un ralentissement de l'activité observé au cours du premier semestre, suivi d'une reprise progressive dans la dernière partie de l'année. Le secteur manufacturier est en récession depuis le milieu de l'année 2022 en raison d'une réduction significative de la demande de sa principale destination d'exportation, l'Allemagne, tandis que le dynamisme du secteur des services, en particulier des services financiers et économiques, ainsi que du tourisme, a contribué à maintenir l'économie du pays à flot. Un relâchement progressif de l'inflation élevée au cours de la période de prévision devrait contribuer à une légère reprise de l'activité économique en 2024 et 2025, avec des taux de croissance du PIB réel prévus de 0,8 % et 1,7 %, respectivement (FMI). Cette trajectoire envisagée est soutenue par une reprise attendue de la consommation privée, alimentée par la reprise de la croissance des salaires réels. En outre, une reprise du secteur des exportations devrait contribuer à cette dynamique. Néanmoins, la perspective d'un développement timide des investissements, en particulier dans le secteur de la construction en raison des taux d'intérêt élevés, pourrait exercer un effet modérateur sur la croissance économique globale.

Grâce à la suppression progressive des mesures de soutien prises dans le contexte de la pandémie et de celles destinées à atténuer l'impact des prix élevés de l'énergie, le déficit public a diminué, passant de 3,6 % du PIB en 2022 à une estimation de 2,1 % en 2023, année au cours de laquelle une augmentation a été enregistrée au niveau des recettes fiscales et des cotisations sociales en raison d'un marché du travail robuste et d'une inflation élevée. Malgré une croissance atone, le déficit devrait suivre une tendance à la baisse en 2024 et 2025 (à 1,3 % et 1,2 %, respectivement - 2,4 % et 2,2 % selon les projections de la Commission européenne), car le coût budgétaire net total des mesures liées à l'énergie devrait diminuer pour atteindre 0,1 % du PIB en 2024, contre 1,6 % un an plus tôt. La croissance du PIB nominal devrait contribuer à une baisse soutenue du ratio de la dette publique au PIB. Les projections du FMI indiquent une réduction de 78,5 % en 2022 à 74,8 % en 2023, suivie d'une baisse ultérieure à 74 % en 2024 et d'une nouvelle baisse à 71,7 % en 2025. Parallèlement, l'inflation est restée élevée en 2023 (7,8 %), sous l'effet d'importantes augmentations des salaires réels, mais elle devrait progressivement diminuer au cours de la période de prévision (3,7 % et 2,5 % en 2024 et 2025, respectivement).

L'Autriche affiche un faible pourcentage de chômage par rapport aux autres pays de la zone euro et de l'UE, ainsi que par rapport au reste du monde. Bien qu'il ait légèrement augmenté en 2023 (à 5,1 %, contre 4,8 % un an plus tôt, l'augmentation de l'offre de main-d'œuvre ayant été supérieure à la croissance de l'emploi), le taux de chômage se situe toujours à un niveau historiquement bas. Cette tendance devrait se poursuivre en 2024, avec un taux de chômage projeté à 5,4 %, avant de commencer à diminuer à nouveau (FMI). Selon les derniers chiffres de la Commission européenne, les salaires nominaux ont augmenté de 8,3 % en 2023 et devraient poursuivre leur tendance à la hausse (7,1 % en 2024 et 3,9 % en 2025), sous l'effet de l'inflation et de l'étroitesse du marché du travail. Globalement, les Autrichiens bénéficient d'un des PIB par habitant (PPA) les plus élevés d'Europe, estimé par le FMI à 69 069 USD en 2023.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 471,22519,71540,89561,73581,02
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 4,8-0,70,41,61,4
PIB par habitant (USD) 52.48457.08159.22561.35463.303
Solde des finances publiques (en % du PIB) -4,3-2,3-2,1-2,1-1,9
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 78,475,575,475,475,5
Taux d'inflation (%) 8,67,73,92,82,3
Balance des transactions courantes (milliards USD) -1,379,4411,3311,7812,13
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -0,31,82,12,12,1

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,100,090,090,090,09

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Sur ses 8,95 millions d'habitants, l'Autriche compte une main-d'œuvre d'environ 4,7 millions de personnes, dont beaucoup sont très instruites et qualifiées. Le secteur agricole emploie 4 % de la population active et représente 1,4 % du PIB (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les terres agricoles représentent 32 % de la superficie totale, tandis que les forêts en couvrent 44 %. Environ la moitié de la surface agricole utilisée est constituée de terres arables et l'autre moitié de prairies permanentes. L'élevage de bovins et la viticulture sont les principales activités agricoles du pays. L'Autriche compte plus de 110 000 exploitations agricoles, dont la superficie moyenne est d'environ 20 hectares (Commission européenne). L'agriculture biologique est extrêmement populaire en Autriche : selon les dernières données disponibles (IFOAM), environ un quart des exploitations agricoles sont biologiques et couvrent plus d'un quart de la surface agricole totale, ce qui représente le taux le plus élevé de l'UE et le deuxième en Europe après le Liechtenstein. L'Autriche bénéficie d'importantes subventions de l'Union européenne dans le cadre de la politique agricole commune, ce qui se traduit par une augmentation constante des exportations agricoles. Les régions de Basse-Autriche, de Styrie et de Haute-Autriche sont celles qui comptent le plus grand nombre d'exploitations agricoles et forestières (Statistics Austria).

Le secteur industriel, composé de PME connectées aux marchés d'Europe centrale, représente 26,1 % du PIB et emploie un quart de la population active (26 %). Le secteur manufacturier représente à lui seul 16% du PIB (Banque mondiale). Les principaux secteurs industriels sont la métallurgie, l'électrochimie et l'ingénierie. Au cours des quinze dernières années, l'Autriche a mis en œuvre avec succès des politiques de spécialisation économique de chaque région (Lander) : Haute-Autriche (sidérurgie, chimie et mécanique), Salzbourg (électricité, bois et papier), Vorarlberg (textile, habillement), Carinthie (bois, pâte à papier et industrie papetière), Styrie (automobile, industrie manufacturière) et Vienne (services financiers). Le secteur des énergies renouvelables, en particulier l'énergie hydroélectrique, est en plein essor et ses performances ont dépassé celles des secteurs du tourisme et de la construction, tandis que le secteur de la construction mécanique a connu une croissance de 140 % au cours des 20 dernières années, à un rythme dix fois supérieur à la moyenne de la zone euro. Selon l'Institut autrichien de recherche économique, pour l'ensemble de l'année 2023, la production industrielle devrait baisser de 2 % par rapport à l'année précédente.

Le secteur des services domine l'économie, contribuant à 62,1 % du PIB et employant 71 % de la population active du pays. Un emploi sur six est fourni par le tourisme, qui a un impact majeur sur l'économie du pays. Selon les dernières informations disponibles de l'Office autrichien des statistiques, le tourisme représente 2,7 % du PIB du pays, avec une valeur ajoutée (directe et indirecte) de plus de 10,8 milliards d'euros. Ces chiffres sont toutefois bien inférieurs à ceux de l'époque pré-COVID (5,2 % du PIB et 20 milliards d'euros, respectivement). En ce qui concerne le secteur bancaire, le réseau autrichien se compose de 520 banques avec environ 3 420 succursales détenant 1 197,2 milliards d'euros d'actifs totaux sur une base consolidée (Fédération bancaire européenne).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 3,7 25,6 70,6
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,3 26,2 62,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 4,7 3,3 6,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 5,45,25,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 4.601.2134.622.0754.572.356

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 76,33%76,63%76,86%
Taux d'activité des hommes 80,83%81,34%81,47%
Taux d'activité des femmes 71,77%71,86%72,18%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
73,9/100
Rang mondial :
25
Rang régional :
13


 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
7.65/10
Rang mondial :
18/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
17/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Austrian Times
Euronews Autriche
Liste de quotidiens autrichiens en ligne
Les ressources utiles
Ministère fédéral des sciences, de la recherche et de l'économie
Ministère fédéral de l'Europe, de l'intégration et des affaires étrangères
Banque centrale d'Autriche
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mars 2024