drapeau Brésil Brésil : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Le Brésil est la neuvième économie mondiale. Le pays travaille encore à se reconstruire après la récession survenue il y a neuf ans, lorsque l'économie a contracté de près de 7 %. Depuis lors, le Brésil n'a pas été en mesure de croître au même rythme qu'il le faisait pendant la décennie précédant la récession. Néanmoins, l'économie brésilienne connaît une reprise lente mais régulière ces dernières années. Après avoir augmenté de 2,9 % en 2022, le premier semestre de 2023 a été marqué par une reprise robuste de l'activité économique, stimulée par une récolte agricole exceptionnelle et des dépenses des ménages résilientes. Les dépenses des consommateurs sont restées fortes au second semestre, soutenues par un marché du travail robuste, tandis que les investissements ont diminué, ce qui indique une sensibilité accrue à l'environnement de taux d'intérêt élevés. Pour l'année dans son ensemble, le FMI a estimé une croissance à 3,1 %. Comme les exportations agricoles auront un impact moindre dans les années à venir, la croissance du PIB devrait ralentir à 1,5 % cette année et à 1,9 % en 2025.

En 2023, le Brésil a connu un déclin significatif de sa situation fiscale en raison de la croissance lente des recettes, de hausses substantielles des dépenses principalement liées à l'expansion des prestations sociales du programme Bolsa Familia et à la résolution des paiements de "precatorios" ordonnés par les tribunaux. Fitch a projeté que le solde primaire du gouvernement central se détériorerait pour atteindre un déficit de 2,2 % du PIB contre un excédent de 0,5 % en 2022. Le solde primaire du gouvernement général dans son ensemble s'est également détérioré pour atteindre un déficit de 2 % en 2023 contre un excédent de 1,2 % en 2022 en raison d'une diminution de l'excédent primaire parmi les gouvernements infranationaux. Cela, combiné à une facture d'intérêts quelque peu plus élevée, a porté le déficit global à environ 8 %. Le budget 2024 vise un solde primaire fédéral de 0 % du PIB. Cependant, atteindre cet objectif semble de plus en plus difficile compte tenu des incertitudes entourant les recettes et les dépenses. Le ratio de la dette publique par rapport au PIB a repris sa tendance à la hausse en 2023, atteignant 88,1 % contre 85,3 % un an plus tôt (FMI), ce qui devrait se poursuivre sur l'horizon de prévision, la dette atteignant environ 92,4 % du PIB d'ici 2025. L'inflation a nettement baissé en 2023, avec une moyenne de 4,5 %, permettant à la banque centrale d'assouplir sa politique monétaire, réduisant le taux directeur de 13,75 % en juillet à 12,25 % en novembre 2023.

Le marché du travail a montré des signes d'amélioration, le taux de chômage tombant à 7,7 % en septembre 2023, soit le niveau le plus bas enregistré depuis juin 2015. La croissance de l'emploi a été principalement tirée par le secteur des services, notamment les services domestiques. Cependant, le gouvernement estime que les chiffres réels sont significativement plus élevés, car on estime que près de deux cinquièmes de la population active du pays occupent des emplois informels. Le FMI prévoit que le taux de chômage reste stable cette année et l'année prochaine. Dans l'ensemble, le pays continue de faire face à des problèmes sociaux et présente l'un des niveaux les plus élevés d'inégalité au monde, avec de fortes disparités entre les régions du pays. Même si le Brésil a sorti 28 millions de personnes de la pauvreté au cours des 15 dernières années, 10 % de la population vit encore dans la pauvreté, tandis que les 5 % les plus riches du pays ont le même revenu que les 95 % restants de la population.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 1.920,022.126,812.265,122.362,162.476,63
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,93,11,51,91,9
PIB par habitant (USD) 9.45510.41311.02911.44211.934
Solde des finances publiques (en % du PIB) -6,3-8,2-6,2-5,4-4,9
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 85,388,190,392,493,9
Taux d'inflation (%) n/a4,74,53,03,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -53,62-40,60-40,77-45,35-50,28
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -2,8-1,9-1,8-1,9-2,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Real Brésilien (BRL) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,360,330,390,410,54

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Le Brésil possède d'abondantes ressources naturelles et une économie relativement diversifiée. Le pays est le premier producteur mondial de café, de canne à sucre et d'oranges, et figure parmi les plus grands producteurs mondiaux de soja. Avec la moitié de son territoire recouvert de forêts et possédant la plus grande forêt tropicale au monde, le Brésil est le quatrième exportateur mondial de bois. De plus, le Brésil abrite le plus grand cheptel commercial du monde. Le pays attire également de nombreux groupes multinationaux des industries alimentaires et des biocarburants. Cependant, bien que l'agriculture représente environ 40 % des exportations, elle contribue relativement peu au PIB (6,8 %) et n'emploie que 10 % de la population. Selon la FAO, la production de maïs en 2023 a été officiellement estimée à un niveau record de 102 millions de tonnes, soit plus de 40 % de plus que la moyenne quinquennale précédente, tandis que pour le blé, elle était prévue à 10,8 millions de tonnes, près du niveau record de 2022.

Le Brésil est également une grande puissance industrielle et a largement bénéficié de sa richesse en minerais. Le pays est le deuxième exportateur mondial de fer et l'un des principaux producteurs mondiaux d'aluminium et de charbon. En tant que producteur de pétrole, le Brésil vise à devenir indépendant sur le plan énergétique dans un proche avenir, avec des réserves qui pourraient en faire l'un des cinq premiers producteurs mondiaux de pétrole. De plus, le pays s'affirme de plus en plus dans les secteurs textile, aéronautique, pharmaceutique, automobile, sidérurgique et chimique. De nombreux grands constructeurs automobiles mondiaux ont installé des usines de production au Brésil. Globalement, le secteur industriel contribue à hauteur de 20,7 % au PIB et emploie 21 % de la population. Selon l'Institut brésilien de géographie et de statistique, la production industrielle n'a augmenté que de 0,3 % en 2023, les secteurs affectés par la disponibilité de crédit - notamment l'automobile, l'informatique, l'électronique et la machinerie - enregistrant de moins bonnes performances.

Le secteur des services représente 58,9 % du PIB brésilien et emploie 70 % de la population active. Ces dernières années, le pays s'est lancé dans la production de services à forte valeur ajoutée, notamment dans les domaines de l'aéronautique et des télécommunications. Le tourisme a également connu une augmentation ces dernières années, en devenant un segment important du secteur. Bien que le secteur des services ait été le plus durement touché pendant la pandémie, il a montré une reprise significative en 2022, avec une croissance atteignant les niveaux d'avant la pandémie. La reprise du secteur a été principalement tirée par les services aux familles, l'information et la communication, les transports, ainsi qu'un léger rebond de l'industrie du tourisme.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 9,7 20,6 69,7
Valeur ajoutée (en % du PIB) 6,8 20,7 58,9
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -1,7 1,6 4,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 8,28,18,1

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 105.542.221107.461.08399.843.130

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 70,17%70,31%70,93%
Taux d'activité des hommes 80,09%79,97%80,19%
Taux d'activité des femmes 60,50%60,90%61,89%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
53,4/100
Rang mondial :
143
Rang régional :
24


 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6,26/10
Rang mondial :
51/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
111/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Folha de São Paulo
Estado de São Paulo
O Globo
G1
Valor Econômico
Info Money
Jornal do Brasil
Les ressources utiles
Liste officielle des ministères et de leurs liens
Ministère de l'Agriculture, de l'Élevage et de l'Approvisionnement (MAPA)
Ministère de l'Infrastructure
Ministère des Relations extérieures (MRE)
Banque centrale du Brésil
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mars 2024