drapeau Canada Canada : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

À la suite de la crise mondiale sans précédent provoquée par la propagation de la pandémie de COVID-19 - qui a entraîné la plus forte contraction économique depuis 1945 - l'économie canadienne a rebondi en 2021 (+4,5 %) et a poursuivi sa croissance en 2022 (+3,3 % - FMI) lorsque les secteurs des ressources ont contribué à compenser le ralentissement de la croissance des services. La consommation privée (environ 55 % du PIB) a également été l'un des moteurs. Cependant, comme la hausse des coûts d'emprunt pèsera sur les dépenses de consommation tandis que la croissance des exportations diminuera à court terme dans un contexte de détérioration des conditions dans les pays partenaires, le FMI s'attend à ce que la croissance du PIB ralentisse à 1,5 % cette année et à 1,6 % en 2024.

Après avoir monté en flèche en 2020, le ratio de la dette au PIB du Canada a diminué modérément en 2021 et a poursuivi sa tendance à la baisse en 2022 (102,2 % selon les estimations du FMI). Bien que le ratio d'endettement des administrations publiques demeure élevé, après déduction des actifs détenus par le Régime de pensions du Canada et le Régime de rentes du Québec, le ratio d'endettement net – à 47 % du PIB – demeure inférieur à celui des autres pays du G7. Le FMI s'attend à ce que la dette publique diminue sur l'horizon de prévision, à 98,7 % et 96,3 % en 2023 et 2024, respectivement. De même, le solde des administrations publiques a enregistré un moindre déficit en 2022 (-2,7 % contre 4 % un an plus tôt) grâce au retrait de la plupart des mesures de soutien à la COVID-19, bien que l'allégement du coût de la vie lié à la hausse des prix de l'énergie soit pesant sur les équilibres budgétaires. Les gouvernements fédéral et provinciaux devraient réduire leur soutien à mesure que les pressions sur les prix s'atténuent en 2023, réduisant ainsi le déficit budgétaire en 2023 (-1,2 % du PIB) et 2024 (-0,6 % - FMI). Parallèlement, l'inflation a atteint 6,9 % en 2022, bien au-dessus de la limite supérieure de la fourchette cible de la Banque du Canada (entre 1 et 3 %). L'inflation devrait converger vers l'objectif à mesure que les inducteurs de coûts sous-jacents s'atténuent et que les goulots d'étranglement de l'offre restants disparaissent, diminuant à 4,2 % cette année et à 2,4 % en 2024.

Après avoir atteint des niveaux record, le taux de chômage a bondi en raison de la pandémie. Cependant, le taux s'est établi légèrement au-dessus des niveaux d'avant la pandémie en 2022 (5,3 %), lorsque des flux migratoires plus importants que d'habitude en provenance d'autres pays ont aidé à pourvoir des postes dans certains secteurs. Le FMI s'attend à ce que le taux de chômage baisse encore en 2023 avant de remonter à 6,2 % l'année suivante. Bien que les Canadiens bénéficient d'un PIB par habitant élevé (estimé à 57 827 USD en 2022 - FMI), 8,1 % de la population vit dans la pauvreté (données du Recensement de la population de 2021).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 2.137,942.117,812.238,572.364,552.474,33
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 3,41,31,62,41,8
PIB par habitant (USD) 55.03753.24755.52857.89959.838
Solde des finances publiques (en % du PIB) -1,4-0,8-0,4-0,5-0,5
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 107,4106,4103,3100,698,6
Taux d'inflation (%) n/a3,62,41,91,9
Balance des transactions courantes (milliards USD) -7,00-20,94-21,39-28,72-35,02
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -0,3-1,0-1,0-1,2-1,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dollar canadien (CAD) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,140,130,140,140,14

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole représente 1,7 % du PIB canadien et n'emploie que 2 % de la population (Banque mondiale, dernières données disponibles). Cependant, le système agricole et l'industrie agroalimentaire fournissent 1 emploi sur 8 au Canada et représentent plus de 100 milliards CAD du PIB du pays et plus de 60 milliards CAD d'exportations. Le Canada est l'un des plus grands exportateurs de produits agricoles au monde - en particulier de blé - et produit environ 10 % des récoltes mondiales d'OGM. La pêche est un autre secteur important. Le Canada est également l'un des principaux producteurs de minéraux, notamment de nickel, de zinc et d'uranium. De plus, le pays est riche en gaz et possède les 4e plus grandes réserves de pétrole au monde (étant le 7e producteur de pétrole), dont la production est concentrée dans les provinces de l'Ouest, en particulier l'Alberta. Pour 2022, la production totale de grandes cultures au Canada a augmenté d'environ 34 % par rapport à l'année précédente, la troisième plus élevée jamais enregistrée (données d'Agriculture Canada).

Le secteur industriel contribue à 24,6% du PIB et emploie 19% de la population active. Le Canada compte six secteurs industriels principaux solides : les énergies renouvelables (principalement éolienne, le pays est un exportateur net d'énergie) ; le secteur forestier, l'hydrogène et les piles à combustible, les mines, les métaux et les minéraux, la pêche, le pétrole et le gaz. Selon les données de la Banque mondiale, le secteur manufacturier représente 10 % du PIB du pays. Bien que les postes vacants dans le secteur de la fabrication aient diminué de 8,7 % pour s'établir à 78 500 au troisième trimestre de 2022, ils demeurent nettement plus élevés qu'avant la pandémie.

Le secteur des services domine l'économie canadienne : il représente 66,9 % du PIB du pays et emploie plus de 79 % de la population active (le plus gros employeur étant le secteur du commerce de détail - qui emploie à lui seul environ 12 % de la main-d'œuvre du pays - et le secteur des affaires secteur des services). Les secteurs de l'éducation et de la santé sont également essentiels pour l'économie du pays. Les secteurs les plus dynamiques ces dernières années ont été les télécommunications, le tourisme, Internet et l'ingénierie aérospatiale. Le tourisme est le cinquième secteur en importance de l'économie du pays, il fournit 1 emploi sur 10 et est responsable de 225 000 petites et moyennes entreprises à travers le Canada.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,3 19,3 79,4
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,7 24,1 67,7
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 11,7 2,7 3,7

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 6,36,06,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 20.349.92220.743.97020.457.473

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 78,46%78,47%79,04%
Taux d'activité des hommes 81,90%81,77%82,46%
Taux d'activité des femmes 74,99%75,13%75,59%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Pour plus de statistiques
Statistique Canada
Pour plus d'information sur le marché du travail
Ministère du travail du Québec
Ministère du travail de l'Ontario

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
77,8666666666667/100
Rang mondial :
9
Rang régional :
1


 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
8,42/10
Rang mondial :
3/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
14/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Ottawa Business Journal (en anglais)
Le Devoir
Journal Les Affaires
Les ressources utiles
Secrétariat Conseil du Trésor du Canada
Ministère des Finances Canada
Affaires Mondiales Canada
Ministère de l'Innovation, des sciences et du développement économique
Ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (AAC)
Banque du Canada
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2023