drapeau Chine Chine : Investir

Les IDE en chiffres

Les flux mondiaux d'investissements directs étrangers (IDE) au premier semestre 2021 ont atteint environ 852 milliards USD, montrant une dynamique de rebond plus forte que prévu, avec une augmentation de 78% du taux de croissance d'une partie de l'année par rapport à l'année précédente selon le Moniteur des tendances de l'investissement de la CNUCED publié en octobre 2021. Les perspectives mondiales des IDE pour l'ensemble de l'année 2021 se sont également améliorées par rapport aux projections précédentes. La dynamique actuelle et la croissance du financement de projets internationaux devraient ramener les flux d'IDE au-delà des niveaux d'avant la pandémie. Néanmoins, la durée de la crise sanitaire et le rythme des vaccinations, notamment dans les pays en développement, ainsi que la rapidité de mise en œuvre des mesures de relance des investissements dans les infrastructures, restent d'importants facteurs d'incertitude. D'autres facteurs de risque importants, notamment les goulots d'étranglement de la main-d'œuvre et de la chaîne d'approvisionnement, les prix de l'énergie et les pressions inflationnistes, affecteront également les résultats de l'année finale. (CNUCED, octobre 2021). L'impact de Covid sur les marchés en développement et le déplacement des investissements en provenance de Chine sont des tendances majeures qui auront un impact sur les investissements étrangers en 2022.

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 publié par la CNUCED, les flux d'IDE vers la Chine ont effectivement augmenté de 6 % en 2020, pour atteindre 149 milliards USD, contre 141 milliards USD en 2019. Cette hausse est également le résultat du succès des mesures visant à contenir la pandémie et d'une reprise rapide. Le stock d'IDE en 2020 a atteint 1 918 milliards USD, une croissance exponentielle par rapport à 2010 où le stock était de 587 milliards USD. Le retour plus rapide à une croissance positive du PIB au deuxième trimestre de 2020 et la levée des restrictions à l'investissement ont contribué à soutenir les investissements. Le secteur des services a tiré la croissance, représentant plus de 70 % des flux entrants ; les IDE se sont accélérés en particulier dans les industries liées à la technologie. Dans le but de stimuler les investissements, le gouvernement a élargi le nombre d'industries ouvertes aux IDE, levé les restrictions sur les investissements étrangers dans les industries clés et modifié la liste négative des investissements étrangers dans les zones pilotes de libre-échange, qui ont augmenté de 11 %. Les fusions et acquisitions ont augmenté de 97 % (pour atteindre 19 milliards USD), principalement dans les secteurs des technologies de l'information et de la communication et de l'industrie pharmaceutique. La valeur des nouveaux investissements greenfield annoncés en 2020 s'est fortement contractée dans des secteurs tels que les transports et l'automobile. En 2020, la Chine a été classée deuxième bénéficiaire mondial d'IDE après les États-Unis et avant Hong Kong. Le pays est le premier bénéficiaire en Asie et le premier pays investisseur en ce qui concerne les sorties d'IDE. Les entrées en provenance des États-Unis et de l'Europe ont chuté, mais les investissements régionaux ont continué d'augmenter à mesure que les flux en provenance des pays de l'ASEAN augmentent. Hong Kong, Singapour, les îles Vierges, la Corée du Sud, les îles Caïmans, le Japon, l'Allemagne et les États-Unis sont des investisseurs majeurs. Les investissements sont principalement orientés vers la fabrication, l'immobilier, le crédit-bail et les services, les services informatiques, le commerce de gros et de détail, l'intermédiation financière, la recherche scientifique, les transports, l'énergie et la construction.

La Chine a été classée 31ème sur 190 pays dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, une amélioration majeure par rapport à 2019, année où elle était classée 46ème sur 190. La Chine était l'une des 10 premières économies à avoir connu la plus forte amélioration entre 2019 et 2020. Ces progrès reflètent l'amélioration d'un large éventail de sous-composants allant des procédures de démarrage d'une entreprise aux mesures visant à améliorer l'accès à l'électricité et à obtenir des permis de construction. Le pays a démontré des programmes de réforme qui visent à améliorer l'environnement réglementaire des affaires dans le pays au cours de plusieurs années. Les réformes visent principalement à accroître l'efficacité des processus commerciaux, tels que les réductions d'impôts, le commerce avec des réductions tarifaires et la réduction des obstacles aux investisseurs étrangers. Afin d'attirer de nouveaux investissements étrangers, le pays a mis en place des mécanismes pour améliorer la livraison des grands projets d'investissement étranger, réduire les tarifs d'importation, rationaliser le dédouanement et établir un système de déclaration en ligne pour réglementer les IDE. Avec une multitude d'employés et de partenaires potentiels désireux d'apprendre et d'évoluer, le pays est une base de production à faible coût, ce qui en fait un marché attractif pour les investisseurs. Néanmoins, certains facteurs peuvent entraver les investissements, comme le manque de transparence de la Chine, l’insécurité juridique, le faible niveau de protection des droits de propriété intellectuelle, la corruption ou les mesures protectionnistes qui favorisent les entreprises locales. Les entrées d'IDE dans le secteur de la haute technologie ont considérablement augmenté et représentent actuellement près d'un tiers des entrées totales.

Alors que la Chine continue de mener la reprise mondiale après les effets économiques négatifs de la pandémie de COVID-19, les multinationales étrangères doublent leurs investissements en Chine, créant des milliers de nouvelles entreprises et développant celles qui existent déjà. Malgré les tensions économiques et financières et une série de restrictions étrangères sur le transfert de technologie vers la Chine, la Chine continue d'attirer des montants record à la fois d'investissements directs étrangers et d'investissements de portefeuille dans des actions chinoises onshore cotées et des obligations d'État chinoises (PIIE, 2020). Le total des investissements étrangers en Chine pour 2021 devrait augmenter à deux chiffres par rapport à l'année précédente si les tendances actuelles se maintiennent (ministère chinois du Commerce, novembre 2021).

Le dernier rapport des Nations Unies sur les tendances du commerce et de l'investissement en Asie-Pacifique fournit des informations supplémentaires sur les IDE en Chine et en Asie-Pacifique en 2021 et 2022.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Chine East Asia & Pacific Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 10,0 5,9 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 4,0 5,2 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 5,0 6,7 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 141.225149.342180.957
Stocks d'IDE (millions USD) 1.769.486,01.918.828,02.064.018,0
Nombre d'investissements greenfield* 835,0412,0481,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 61.99931.94831.500

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et taxe à la consommation
Alors que le taux standard est de 13%, il varie en fonction du statut du contribuable, du type de produit et de service et du type de secteur.
Impôt sur les sociétés
25%
Les retenues à la source
Les taux de retenue à la source en Chine sont de 10% pour les dividendes, les intérêts et les royalties. Lorsqu'il est versé aux particuliers résidents et non-résidents, le taux est de 20 %.

Une TVA de 6% s'applique aux intérêts et aux redevances (qui peut être supprimée lorsque les royalties sont payées dans le cadre d'un transfert de technologie).

Les accords bilatéraux
La Chine et le Maroc ne sont pas liés par un traité de non double imposition.
Les contributions sociales payées par l'employeur

Les contributions totales varient d'une province à l'autre et selon les différents régimes. Le système de sécurité sociale chinois se compose de cinq régimes d'assurance obligatoires (fonds de pension, assurance médicale, assurance accidents du travail, assurance chômage et assurance maternité) et d'un fonds de logement (applicable uniquement aux employés chinois). À Pékin, la part de l'employeur dans les cotisations d'assurance sociale s'élève à environ 27,8 % à 29,5 % :

  • Pension 16%
  • Frais médicaux 10%
  • Chômage 0,8%
  • Maternité 0,8%
  • Accident du travail 0,2 % à 1,9%
Les autres ressources utiles
Administration nationale des impôts de la RPC
Consultez le site Doing Business -Chine, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
Worlwide Tax Summary sur la taxation des entreprises et des particuliers en République populaire de Chine (PwC)
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Impôt sur les revenus Taux progressif
Revenu annuel imposable (après déduction de la déduction de base standard, des déductions spécifiques, des déductions supplémentaires spécifiques et des autres déductions autorisées)
0 - 36 000 3%
36 000 - 144 000 10%
144 000 - 300 000 20%
300 000 - 420 000 25%
420 000 - 660 000 30%
660 000 - 960 000 35%
Au-dessus de 960 001 45%
Revenus de sociétés privées Taux progressif (revenu imposable = revenu total - coûts - dépenses - pertes)
0 - 30 000 5%
30 000 - 90 000 10%
90 000 - 300 000 20%
300 000 - 500 000 30%
Au dessus de 500 001 35%
Non-résident (revenu d'emploi, rémunération du travail, rémunération de l'auteur, redevances - calculé par chaque catégorie sur une base mensuelle ou par transaction) Taux progressif (3 à 45%)
0 - 3 000 3%
3 000 - 12 000 10%
12 000 - 25 000 20%
25 000 - 35 000 25%
35 000 - 55 000 30%
55 000 - 80 000 35%
Au dessus de 80 001 40%
Revenus accessoires, revenus locatifs, revenus d'intérêts, dividendes et gains en capital Taux fixe de 20%
 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Chine Asie de l'est & Pacifique Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 7,0 23,4 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 138,0 195,1 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 59,2 33,8 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Tiger, Appels d'offres en Chine
Tenders Info, Appels d'offres en Chine
Banque asiatique de développement, Appels d'offres en Asie
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise en Chine.
Les ressources utiles
Invest in China (Ministère du commerce de la République populaire de Chine)
Bureau du Conseiller Economique et Commercial de Chine au Marocita
Ambassade du Maroc en Chine
16 San Li Tun Lu, Beijing,
100 600
Téléphone : 00 861 65 32 14 89
Fax : 00 861 65 32 14 53
Contactez l'ambassade par e-mail 
Ambassade de Chine à Rabat, Maroc
16 Rue Ahmed Balafrej Souissi
Rabat Royaume Du Maroc
Téléphone : (+212) 537 754 056
Fax : (+212) 537 757 519
Contactez l'ambassade par e-mail

Portail commercial de la Chine
Portail commercial de l'Asie
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Chine East Asia & Pacific
Procédures (nombre) 4,00 7,25
Temps (jours) 8,50 29,73

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022