drapeau Corée du sud Corée du sud : Investir

Les IDE en chiffres

Selon l'Étude sur l'investissement dans le monde 2023 de la CNUCED, les IDE vers la République de Corée ont chuté de 18,4 %, à 18 milliards USD en 2022, alors que le pays était le 20e bénéficiaire mondial. La même année, le stock total d'IDE s'élevait à 272,3 milliards USD, soit environ 16,4 % du PIB du pays. Selon le ministère du commerce, de l'industrie et de l'énergie (MOTIE), les promesses d'IDE vers la Corée du Sud ont augmenté de 7,5 % en glissement annuel en 2023, atteignant un pic sans précédent de 32,7 milliards USD, grâce aux bonnes performances des secteurs des puces, des batteries et des transports. Dans le secteur manufacturier, les IDE ont baissé de 4,5 % pour atteindre 11,9 milliards USD, tandis que le secteur des services a connu une hausse de 7,3 % pour atteindre 17,8 milliards USD, grâce aux investissements du fonds souverain d'Arabie saoudite et des sociétés financières. Les investissements en provenance de l'UE ont chuté de 17 %, à 6,2 milliards d'USD, en raison d'investissements importants antérieurs. Toutefois, la Corée a enregistré des augmentations significatives de la part de pays comme la France. Les investissements combinés de l'UE et du Royaume-Uni ont atteint 9,8 milliards d'USD, soit une hausse de 21,6 % en glissement annuel. Dans le même temps, les IDE en provenance des États-Unis et du Japon ont diminué pour atteindre respectivement 6,1 milliards d'USD (-29,4 %) et 1,3 milliard d'USD (-14,7 %), tandis que ceux en provenance de la Grande Chine ont bondi à 3,1 milliards d'USD, en hausse de 65,6 % par rapport à l'année précédente, retrouvant ainsi les niveaux d'avant 2022 après une baisse pendant la pandémie de COVID-19. En termes de stock, le Japon, les États-Unis, les Pays-Bas, Singapour et le Royaume-Uni détiennent la majeure partie des IDE, selon les données de l'OCDE. Les investissements ont été principalement orientés vers l'industrie manufacturière, la finance et l'assurance, le commerce, l'hôtellerie et l'immobilier.

L'attrait de la Corée du Sud en termes d'investissements directs étrangers résulte du développement économique rapide du pays et de sa spécialisation dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication. La Banque mondiale qualifie la République de Corée de pays dont l'environnement des affaires est très développé. Toutefois, malgré la sophistication et la complexité de l'économie, les investisseurs étrangers rencontrent des difficultés en raison du cadre réglementaire complexe, opaque et spécifique à la Corée du Sud. En outre, la compétitivité du secteur manufacturier du pays a été sapée notamment par des producteurs à bas coûts comme la Chine. Récemment, la République de Corée a choisi d'offrir un remboursement en espèces allant jusqu'à 50 % pour les investissements étrangers dans des secteurs critiques tels que les puces, les batteries et les vaccins. Les entités privées étrangères et nationales sont autorisées à créer et à posséder des entreprises commerciales et à participer à des activités lucratives dans de nombreux secteurs de l'économie. Néanmoins, des limitations à la propriété étrangère persistent dans 30 secteurs industriels en vertu de la loi sur les opérations de change (Foreign Exchange Transaction Act - FETA). En particulier, trois secteurs, dont la production d'énergie nucléaire, la radiodiffusion et la télédiffusion terrestre, restent fermés aux investissements étrangers. La Corée du Sud se classe au 10e rang parmi les 132 économies de l'indice mondial de l'innovation 2023 et au 14e rang sur 184 pays de l'indice de liberté économique 2023. En outre, elle occupe la 19e place dans l'indice de confiance des investissements directs étrangers 2023 de Kearney.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Corée du sud OCDE Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 8,0 6,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 6,0 5,3 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 8,0 7,3 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 202020212022
Flux d'IDE entrants (millions USD) 8.76522.06017.996
Stocks d'IDE (millions USD) 260.801,1280.084,7272.328,0
Nombre d'investissements greenfield* 83,0103,0116,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 3.7104.96513.405

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) - Boo-ga-ga-chi-se (également connue sous le nom de Boo-ga-se)
10%
Impôt sur les sociétés
  • 10 % (jusqu'à 10 milliards KRW)
  • 12 % (entre 10 et 100 milliards de KRW
  • 17 % (plus de 100 milliards KRW)
  • 7 % (pour les PME)
Les retenues à la source
  • Dividendes : 0 % pour les sociétés nationales, 15,4 % pour les personnes physiques résidentes (y compris la surtaxe), 22 % pour les non-résidents (y compris la surtaxe).
  • Intérêts : 15,4 % pour les intérêts obtenus auprès d'institutions financières (y compris la surtaxe), 27,5 % pour les prêts ordinaires (y compris la surtaxe) payés à une société ou à une personne physique résidente, 22 % s'ils sont payés à une société ou à une personne physique non résidente.
  • Redevances : 0 % pour les sociétés nationales, taux variables pour les particuliers résidents, 22 % pour les non-résidents (y compris la surtaxe).

Des retenues à la source différentes peuvent s'appliquer aux non-résidents des pays avec lesquels la Corée du Sud a signé une convention fiscale, avec des taux aussi bas que 0 %.

Les accords bilatéraux
La Corée du Sud et le Maroc ne sont pas liés par un traité de non double imposition.
Les contributions sociales payées par l'employeur
•    Retraite nationale : 4,5 % (la contribution à la pension nationale est plafonnée à un salaire mensuel de 5.240.000 KRW)
•    Assurance-santé : 3,924% (actuellement plafonné à une contribution mensuelle de 8.203.680 KRW au total)
•    Assurance-chômage : de 1,05% à 1,65% (1.15% à 1.75% à partir de juillet 2022), selon le nombre de salariés et le type d'industrie.
•    Accidents du travail : de 0,73% à 18,63% selon le secteur d'activité
Les autres ressources utiles
Service national des impôts
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Impôt sur les revenus standard
Jusqu'à 14 millions KRW 6%
De 14 à 50 millions KRW 15%
De 50 à 88 millions KRW 24%
De 88 à 150 millions KRW 35%
De 150 à 300 millions KRW 38%
De 300 à 500 millions KRW 40%
De 500 à 1 000 millions KRW 42%
Plus de 1 000 millions KRW 45%
Surtaxe sur le revenu local
Jusqu'à 14 millions KRW 0,6%
De 14 à 50 millions KRW 1,5%
De 50 à 88 millions KRW 2,4%
De 88 à 150 millions KRW 3,5%
De 150 à 300 millions KRW 3,8%
De 300 à 500 millions KRW 4%
De 500 à 1 000 millions KRW 4,2%
Plus de 1 000 millions KRW 4,5%
Impôt minimum alternatif
(revenus d'entreprise d'une personne physique résidente et revenus d'entreprise de source coréenne d'une personne physique non-résidente - ne s'applique pas aux revenus d'emploi)
Le montant le plus élevé entre
45 % de l'impôt sur le revenu (35 % pour les impôts sur le revenu inférieurs ou égaux à 30 millions KRW) avant exonérations
ou
l'impôt réel après exonérations
 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Corée du sud OCDE Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 12,0 10,1 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 174,0 163,6 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 33,2 41,6 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Service des marchés publics (en anglais), Appels d'offres
Banque asiatique de développement, Appels d'offres en Asie
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise en Corée du sud.
Les ressources utiles
Investir en Corée (Invest Korea)
Agence coréenne de promotion de l'investissement et des échanges (KOTRA)
Section Commerciale de l'Ambassade de la Corée du Sud au Maroc ( KOTRA)
Avenue des F.A.R, Tour des Habous, 8 ème étage, entrée B, Casablanca
Tél :(+212) 522 31 42 32
Fax : (+212) 522 31 97 80
Ambassade du Maroc en Corée du Sud
Un Village - S-15, 270-3, Hannam-Dong,Yongsan-Gu,
Séoul 140-210
Téléphone : 00 822 793 62 49/ 794 14 79
Fax : 00 822 792 81 78
Contactez l'ambassade par e-mail
Portail commercial de l'Asie
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Corée du sud OECD
Procédures (nombre) 3,00 5,21
Temps (jours) 8,00 9,47

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juillet 2024