drapeau Cuba Cuba : Investir

Les IDE en chiffres

Cuba n'est actuellement pas incluse dans le rapport annuel Doing Business de la Banque mondiale. Contrairement aux déclarations du Gouvernement cubain, l’île continue de figurer parmi les derniers pays du monde en termes de volume d’IDE. L'embargo américain, qui ne sera probablement pas levé prochainement, continuera à opposer des obstacles juridiques aux entreprises américaines et étrangères. Le gouvernement favorise les investissements qui fournissent une technologie de pointe et contribuent à l'infrastructure. En 2015, Cuba a adopté une nouvelle loi sur les investissements étrangers, qui a introduit des incitations fiscales pour les investisseurs étrangers et a créé une zone économique spéciale avec des allégements fiscaux et douaniers, dans l'espoir d'attirer plus de capitaux étrangers pour stimuler son économie dominée par l'État. La nouvelle législation ouvre la majeure partie de l'économie aux IDE, sauf dans les domaines stratégiques suivants: la santé, l'éducation, les médias et l'armée. Il facilite également le rapatriement des fonds détenus par les immigrants cubains. Le gouvernement vise à attirer 2,5 milliards de USD par an en IDE (Reuters). Les principaux investisseurs à Cuba, généralement via des coentreprises avec des entreprises d'État cubaines, sont l'Espagne, le Canada, le Venezuela, l'Italie et la France. Le Venezuela a réalisé un certain nombre d'investissements stratégiques dans le domaine de l'exploration et de l'exploitation des hydrocarbures sous la forme de coentreprises et d'investissements mutuels. La Chine, avec ses projets pétrochimiques et son soutien financier substantiel, est devenue un partenaire très important pour Cuba. En outre, la Russie a l'intention d'investir dans les secteurs cubains de l'énergie et des soins de santé.
En 2020, les flux d'IDE vers l'Amérique latine ont chuté de 45 % pour atteindre 88 milliards USD, soit la plus forte baisse parmi les régions en développement, en raison de la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le continent a subi le taux de mortalité COVID-19 le plus élevé au monde à ce jour, et ses économies ont été confrontées à un effondrement de la demande d'exportation, à la chute des prix des matières premières et à la disparition du tourisme. En 2021, les IDE dans la région devraient rester stagnants, remis en cause par de nombreux risques de baisse, notamment les incertitudes économiques et politiques (CNUCED, 2021). Toutefois, selon le gouvernement cubain, Cuba a attiré près de 1,9 milliard d'USD d'investissements étrangers en 2020, soit une augmentation par rapport à 1,7 milliard d'USD en 2019.  Cependant, un manque de transparence statistique empêche la collecte de données fiables sur le montant des entrées d'IDE. Un investissement majeur qui a eu lieu récemment est l'achat de 50 % de Habanos S.A. et d'autres entreprises de cigares haut de gamme pour 1,22 milliard USD par Instant Alliance Limited, basée à Hong Kong, en octobre 2020.


Le dernier "Portefeuille d'opportunités d'investissement étranger" du ministère cubain du Commerce extérieur et de l'Investissement pour 2020-2021 comprend 853 opportunités d'affaires dans le pays. Les priorités d'investissement les plus urgentes restent inchangées : le tourisme, l'énergie (renouvelable et non renouvelable, pour remplacer la baisse des subventions du Venezuela) et l'agriculture (pour lutter contre l'insécurité alimentaire et promouvoir la diversification des exportations). Les autres secteurs d'intérêt comprennent la biotechnologie, la logistique, l'alimentation, la construction, les produits pharmaceutiques, les transports et l'immobilier. Grâce à l'amélioration du cadre législatif pour les investisseurs étrangers, les IDE ont augmenté ces dernières années, en particulier dans le secteur du tourisme. Afin de faciliter l'investissement, le gouvernement a mis en œuvre des réformes supplémentaires axées sur le marché en 2021, telles que l'élimination du système de double monnaie du pays et l'autorisation pour les investisseurs étrangers de détenir la majorité des entreprises. L'Etat a également promu les IDE destinés à la Zone Spéciale de Développement Economique de Mariel à travers son propre cadre réglementaire et des incitations fiscales qui constituent un scénario plus attractif pour les investisseurs. Les investissements étrangers à Cuba continuent d'être essentiels au développement économique du pays et le président a intensifié ses efforts pour attirer davantage d'IDE. Les besoins d'investissement du pays sont pressants, notamment en raison des impacts financiers de l'arrêt du tourisme de huit mois que le pays a traversé en 2020, en raison de la pandémie de coronavirus. ProCuba est l'agence nationale de promotion des investissements pour Cuba, qui offre des informations sur les lois et réglementations pour investir dans le pays, fournit aux investisseurs un guide étape par étape pour investir à Cuba et des conseils généraux pour les investisseurs étrangers. Parmi les attraits de l'investissement à Cuba figurent le fort potentiel touristique du pays, sa main-d'œuvre qualifiée et bon marché et sa situation géographique. Cependant, l'économie cubaine est vulnérable aux facteurs externes, tels que le climat et les prix des matières premières. En outre, la médiocrité des infrastructures, la bureaucratie, l'économie de style soviétique de Cuba, le système de double monnaie du pays et les restrictions américaines plus strictes entravent toujours les investisseurs étrangers.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Cuba Etats-Unis Allemagne
 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Nombre d'investissements greenfield* 13,010,01,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 2804.53884

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe sur les ventes - impuesto al valor agregado
Il n'y a pas de TVA à Cuba mais une taxe de vente dont le taux varie en fonction du type de produit. Un taux de taxe de 2% est appliqué sur les ventes en gros, 10% sur les ventes au détail et 10% sur les services.
Impôt sur les sociétés
exonéré pour les huit premières années, taux de 15% à partir de la neuvième année
Les retenues à la source
Dividendes: 0%; Intérêts: 0%; Royalties: 0%.
Les contributions sociales payées par l'employeur
Cotisations patronales : 14%
Les autres ressources utiles
Administration fiscale nationale de Cuba
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Impôt sur le revenu Taux progressif de 15% à 50%
Up to CUP 10,000 15%
CUP 10,000 - 20,000 20%
CUP 20,000 - 30,000 30%
CUP 30,000 - 50,000 40%
Over CUP 50,000 50%
 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Cuba Etats-Unis Allemagne

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres en Cuba
Globaltenders, Appels d'offres et projets à Cuba
DgMarket - Appels d'offres dans le monde, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Registre du commerce, en espagnol.
Les ressources utiles
Direction d'Evaluation et Gestion de Projets d'Investissement (DEGPI) (Spanish only)
 
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022