drapeau Emirats Arabes Unis Emirats Arabes Unis : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Les Émirats arabes unis ont enregistré des performances économiques médiocres ces dernières années, en partie en raison des réductions de la production pétrolière dans le cadre des accords de l'OPEP, de la poursuite de la restructuration des entreprises, de la réduction des investissements publics et de la baisse des prix de l'immobilier. Les facteurs externes comprennent également un ralentissement de l'économie mondiale, des tensions géopolitiques, une demande énergétique plus faible et la pandémie de COVID-19. Après s'être contractée d'environ -6,1 % du PIB en 2020, la croissance économique a repris en 2021 (2,2 % du PIB), soutenue par la réponse sanitaire précoce et solide des Émirats arabes unis, la poursuite de politiques macroéconomiques favorables et un rebond du tourisme et de l'activité intérieure lié au retard Expo 2020 de Dubaï (FMI). La croissance économique devrait se renforcer en 2022 et 2023 (3 % du PIB) grâce à une reprise des prix du pétrole et du niveau de production. Les tensions régionales, les prix du pétrole potentiellement volatils et la variante Omicron sont les principaux risques pesant sur les perspectives (Focus Economics).

En 2021, l'économie des Émirats arabes unis s'est remise de la récession profonde mais temporaire déclenchée par la pandémie de COVID-19, la baisse des prix du pétrole et la réduction de la production de pétrole. Les EAU ont rapidement mis en place des mesures de soutien pour atténuer les effets de la crise et ont poursuivi leur politique budgétaire accommodante. Le programme de vaccination réussi a stimulé la consommation intérieure, et les secteurs de la construction et du tourisme ont été stimulés par l'activité liée à l'Expo de Dubaï 2020, qui s'est tenue d'octobre 2021 à mars 2022. Selon le FMI, l'emprunt net du gouvernement s'est amélioré à -0,5 % du PIB en 2021 ( de -5,6 % en 2020) et devrait encore diminuer à -0,2 % et -0,1 % en 2022 et 2023. La dette publique est faible mais a augmenté rapidement ces dernières années, passant de 20,9 % du PIB en 2018 à 39,4 % en 2020 , selon l'estimation du FMI. Il a légèrement diminué en 2021 (37,3 % du PIB) et devrait rester inférieur à 40 % du PIB en 2022 (38,6 %) et 2023 (38,9 %). La dette publique devrait être financée principalement en puisant dans les marchés de capitaux internationaux (Coface), bien que la Banque centrale et les fonds souverains des Émirats arabes unis possèdent d'importants actifs étrangers, fournissant au pays un large coussin de liquidités (Abou Dhabi détient le quatrième plus grand fonds de fortune) et d'en faire un créancier net au niveau mondial. La déflation observée en 2020 (-2,1%) s'est transformée en une inflation modérée en 2021 (2%) qui devrait rester stable en 2022 (2,2%) et 2023 (2,1%) (FMI). Dans le cadre de l'ambitieux programme "Projet des 50", le gouvernement a pris une série de mesures pour améliorer la compétitivité, attirer les investissements, moderniser et diversifier son économie. Des réformes structurelles sont nécessaires pour passer à un modèle de croissance plus durable sur le plan environnemental.


Les Émirats arabes unis ont l'un des niveaux de revenu par habitant les plus élevés au monde et un système de protection sociale très développé. Elle a également l'un des taux de chômage les plus bas du Moyen-Orient (alors que Dubaï bénéficie du taux de chômage le plus bas au monde, autour de 0,5 %) et dépend fortement de la main-d'œuvre étrangère (plus de 85 % de la main-d'œuvre). Une politique d'« émiratisation » a été lancée pour encourager l'emploi de la main-d'œuvre locale. Néanmoins, le taux de chômage des nationaux continue d'être considérablement élevé par rapport au taux des non-ressortissants (il varie selon les émirats et est le plus élevé à Abu Dhabi).

 
Indicateurs de croissance 20202021 (e)2022 (e)2023 (e)2024 (e)
PIB (milliards USD) 358,87419,76503,91519,05538,19
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -4,83,85,14,23,9
PIB par habitant (USD) 3641474849
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 39,734,730,729,529,0
Taux d'inflation (%) -2,10,25,23,62,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) 21,1047,9574,1864,7951,87
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 5,911,414,712,59,6

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dirham des EAU (AED) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,370,380,390,390,39

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Selon les derniers chiffres de la Banque mondiale, l'agriculture contribue à 0,9 % du PIB et n'emploie qu'1 % de la main-d'œuvre, la majeure partie du pays étant impropre à l'agriculture et à l'élevage. Par conséquent, environ 85% de la nourriture des EAU est importée. La pêche et la culture des dattes figurent parmi les principales activités agricoles. Ce secteur a été le plus résistant à la pandémie de COVID-19.

Les activités manufacturières ont connu une croissance sans précédent ces dernières années, notamment dans des secteurs tels que la transformation des métaux, l'ameublement, la préparation industrielle de denrées alimentaires, la production d'aluminium, les matériaux de construction, les engrais, la pétrochimie, la fibre de verre et l'immobilier. L'industrie représente désormais 40,9 % du PIB et emploie 34 % de la population active. La part du PIB provenant du secteur pétrolier et gazier a diminué progressivement (30 % du PIB selon les dernières estimations) grâce à une politique de diversification économique réussie. Les Emirats Arabes Unis sont le 8e producteur mondial de pétrole avec des réserves importantes. Ses réserves de pétrole et de gaz sont estimées à environ 100 ans au rythme actuel de consommation. Depuis 2020, ce secteur a souffert des effets de la pandémie de COVID-19, des réductions de la production de pétrole de l'OPEP+, de la baisse des prix du pétrole, de la réduction de la demande mondiale de pétrole et de la perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales (Banque mondiale), mais il devrait se redresser en 2022 .

Le secteur tertiaire contribue à 58,2% du PIB et emploie 64% de la population active. Les principaux sous-secteurs sont le commerce international, le transport aérien, les activités financières et le tourisme. Le secteur des voyages et du tourisme, en particulier, a une contribution totale d'environ 12 % du PIB, principalement tirée par l'émirat de Dubaï (portail officiel des EAU). En raison de la pandémie de COVID-19, ce secteur s'est contracté en 2020, le tourisme, le transport international et le commerce ayant fortement diminué. La levée des mesures de confinement et l'Expo de Dubaï qui se tiendra d'octobre 2021 à mars 2022 devraient stimuler le secteur en 2022.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,4 34,2 64,4
Valeur ajoutée (en % du PIB) 0,7 46,2 53,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 2,7 2,1 1,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

La population active en chiffres

201820192020
Population active 6.753.1436.834.7486.820.222

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 82,99%82,80%82,76%
Taux d'activité des hommes 94,09%93,95%94,06%
Taux d'activité des femmes 53,23%53,16%52,90%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Pour plus de statistiques
Dubaï Statistic Center
Pour plus d'information sur le marché du travail
The National Human resource  Development & Employment Authority

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
76,9/100
Rang mondial :
14
Rang régional :
1

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
7.63/10
Rang mondial :
20/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
131/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Emirates 24/7
Gulf News
Khaleej Times
The National
Les ressources utiles
Site du Ministère de l'économie
Site du Ministère des finances
Banque Centrale des Emirats arabes unis
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2022