drapeau Etats-Unis Etats-Unis : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".


Les États-Unis sont la première économie mondiale, devant la Chine. Après une décennie de croissance, le taux de croissance du PIB du pays est devenu négatif à la suite de la pandémie de COVID-19, exacerbé par des inégalités croissantes et des infrastructures obsolètes. Cependant, l'économie s'est rapidement redressée, la croissance du PIB rebondissant à environ 5,7 % en 2021, tirée par une consommation et un investissement privés solides et soutenue par des politiques monétaires et budgétaires très accommodantes. Le resserrement des conditions financières ayant eu un impact négatif sur la demande, la croissance du PIB a ralenti à 1,6 % en 2022 et devrait encore baisser à 1 % en 2023 et 1,2 % en 2024 (FMI).

Concernant les finances publiques, les mesures fiscales mises en place pour contenir les effets de la crise induite par le COVID-19 ont lourdement pesé sur le budget de l'État, entraînant un déficit de -9,5% du PIB en 2021 (FMI). Malgré quelques dépenses supplémentaires prévues dans le nouveau projet de loi sur les infrastructures, le déficit est tombé à -4 % du PIB en 2022, grâce à la suppression progressive des mesures liées à la pandémie et à la reprise de l'activité économique. Le resserrement de la politique monétaire devrait contenir la croissance du déficit budgétaire des administrations publiques à -5,3 % du PIB en 2023 et à -6 % du PIB en 2024 (FMI). Le ratio dette publique/PIB, déjà sur une tendance haussière ces dernières années, a augmenté régulièrement pour financer les dépenses concédées pour soutenir les ménages et les entreprises, atteignant 134,5 % en 2020 (FMI). Le resserrement budgétaire a contribué à réduire le fardeau de la dette à 122,1 % du PIB en 2022, et le FMI prévoit qu'il remontera à 122,9 % du PIB en 2023 et à 126 % du PIB en 2024. Les États-Unis, cependant, bénéficient d'une flexibilité de financement inégalée, étant l'émetteur de l'USD, principale monnaie de réserve mondiale. L'inflation a fortement augmenté pour atteindre 8,1 % en 2022, dans un contexte de prix élevés de l'énergie, de perturbations persistantes de la chaîne d'approvisionnement et de pénurie de main-d'œuvre (FMI). La guerre en Ukraine a exacerbé la hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires. Le FMI prévoit que l'inflation reviendra vers l'objectif de la FED de 2 % (3,5 % en 2023 et 2,2 % en 2024), dans un contexte d'assouplissement des contraintes de la chaîne d'approvisionnement et d'ajustement des prix mondiaux de l'énergie. Le budget 2023 se concentre sur la réduction du déficit, la santé, l'industrie manufacturière, comprend des initiatives climatiques et alloue 44,9 milliards USD à l'aide à l'Ukraine.

Le premier impact de la crise du COVID-19 a été incroyablement lourd sur le marché du travail américain, le taux de chômage ayant grimpé en flèche à 8,1 % en 2020 (FMI). Le marché du travail s'est cependant rapidement redressé, le chômage tombant à 3,7 % en 2022 (FMI). Cependant, en raison du ralentissement de l'économie, le FMI voit une augmentation du chômage, avec un taux prévu de 4,6% en 2023 et de 5,4% en 2024. Les citoyens américains bénéficient d'un des PIB (PPA) par habitant les plus élevés au monde, estimé à plus de 75 000 USD en 2022 par le FMI. Néanmoins, les inégalités restent importantes, car elles ont tendance à être aggravées par les politiques de santé publique actuelles (avec un nombre croissant de personnes sans assurance maladie). En 2021, le taux de pauvreté était de 11,6 %, avec 37,9 millions de personnes en situation de pauvreté, un niveau similaire à 2020 (Recensement américain – dernières données disponibles).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 25.462,7326.949,6427.966,5529.048,8930.223,88
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,12,11,51,82,1
PIB par habitant (USD) 76.34380.41283.06385.87788.935
Solde des finances publiques (en % du PIB) -6,5-8,8-7,6-7,6-7,2
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 121,3123,3126,9130,3132,9
Taux d'inflation (%) n/a4,12,82,42,2
Balance des transactions courantes (milliards USD) -971,59-795,15-783,17-778,35-772,83
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -3,8-3,0-2,8-2,7-2,6

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dollar américain (USD) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,100,100,110,100,11

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Les États-Unis sont un pays hautement industrialisé avec des niveaux de productivité élevés et l'utilisation de technologies modernes. Les secteurs clés comprennent l'agriculture (maïs, soja, bœuf et coton); fabrication de machines, de produits chimiques, d'aliments et d'automobiles ; et un marché tertiaire en plein essor axé sur la finance, les nouvelles technologies, l'assurance, l'immobilier, la location et le crédit-bail. Le secteur agricole américain est sans aucun doute l'un des plus importants au monde, la Californie produisant à elle seule plus d'un tiers des légumes du pays et les deux tiers de ses fruits et noix. Néanmoins, l'agriculture ne représente que 0,9 % du PIB et emploie 1,3 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Selon les dernières données du Département américain de l'agriculture, compte tenu également des industries alimentaires et connexes, le secteur primaire a contribué à hauteur de 1 109 milliards USD au PIB américain en 2019, soit une part de 5,2 % (la production des fermes américaines à elle seule a contribué à hauteur de 136,1 milliards USD). En 2020, 19,7 millions d'emplois à temps plein et à temps partiel étaient liés aux secteurs agricole et alimentaire, soit 10,3 % de l'emploi total aux États-Unis. Dans l'enquête la plus récente, il y avait 2,02 millions de fermes américaines en 2020, pour un total de 897 millions d'acres de terres, soit 3,6 millions de km² (USDA).

Comprenant un large éventail d'activités, le secteur industriel contribue à 17,9% du PIB et emploie 20% de la main-d'œuvre (Banque mondiale). Outre les industries mentionnées ci-dessus, le pays est également le leader mondial des industries aérospatiale et pharmaceutique. Grâce à ses ressources naturelles abondantes, les États-Unis sont devenus un chef de file dans la production de plusieurs minéraux et ont su maintenir une production diversifiée. Le pays est le premier producteur mondial de gaz naturel liquéfié, d'aluminium, d'électricité et d'énergie nucléaire. C'est le troisième producteur mondial de pétrole et, depuis plusieurs années, il développe également à grande échelle l'extraction du gaz de schiste. Le secteur manufacturier représente à lui seul 12% de la valeur ajoutée du pays (U.S. Department of Commerce). Selon les données du Bureau of Economic Analysis, les industries productrices de biens privés ont diminué de 10,4 % au deuxième trimestre 2022.

L'économie américaine repose essentiellement sur les services : le secteur tertiaire représente plus des trois quarts du PIB (77,6 %) et emploie 79 % de la main-d'œuvre du pays (Banque mondiale). Une grande partie du PIB est composée du secteur de la finance, des assurances, de l'immobilier, de la location et du crédit-bail (20,1 % au T3 2022) ; ainsi que les services professionnels et aux entreprises (13,1 %). Le secteur gouvernemental (aux niveaux fédéral, étatique et local) représente environ 11,6 % du PIB du pays ; tandis que la part des services d'éducation, de santé et d'assistance sociale atteint 8,4 %, devant les ventes de gros (6,3 %) et les ventes de détail (5,7 % - U.S. Bureau of Economic Analysis). Les derniers chiffres du Bureau of Economic Analysis montrent que la contribution au PIB des industries privées américaines productrices de services a augmenté de 2 % par rapport au deuxième trimestre 2022. Au sein des industries productrices de services privés, les principaux contributeurs à l'augmentation sont les soins de santé et l'assistance sociale ; services professionnels, scientifiques et techniques; immobilier et location et crédit-bail; et les services d'hébergement et de restauration. Ces augmentations ont été en partie compensées par une diminution du commerce de gros.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,7 19,2 79,2
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,0 17,9 77,6
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -19,5 3,3 6,6

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 3,83,93,6

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 165.551.383167.329.067165.163.504

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 72,37%72,64%73,11%
Taux d'activité des hommes 77,77%78,00%78,31%
Taux d'activité des femmes 66,94%67,23%67,87%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Pour plus de statistiques
Bureau américain des statistiques sur le travail
Pour plus d'information sur le marché du travail
Bureau américain du recensement

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
74,8/100
Rang mondial :
20
Rang régional :
3

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
8.30/10
Rang mondial :
7/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
44/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
New York Times
Washington Post
USA Today
Los Angeles Times
Chicago Tribune
The San Francisco Chronicle
Atlanta Journal Constitution
Boston Globe
Miami Herald
Financial Times
Bloomberg
Les ressources utiles
Département du Trésor
Département américain du Commerce
Département américain du Travail
Département américain de l'Agriculture
Administration du commerce international
Réserve fédérale
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2023