drapeau Grèce Grèce : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

En raison de sa forte dépendance à l'égard du tourisme et de l'industrie hôtelière, la Grèce a été l'un des pays les plus durement touchés par la crise provoquée par le Covid-19. Toutefois, l'économie grecque s'est fortement redressée et le PIB a atteint son niveau d'avant la pandémie dès le second semestre 2021. En 2023, la croissance globale était estimée à 2,5 % (contre 5,9 % un an plus tôt - FMI), tirée principalement par la consommation et les exportations nettes, tout en étant soutenue par la mise en œuvre du plan de relance et de résilience (RRP) et un marché du travail résilient. La reprise post-pandémique s'essoufflant, l'activité économique est appelée à ralentir. Néanmoins, la croissance du PIB devrait rester supérieure au potentiel de croissance à long terme tout au long de la période de prévision, soit 2 % cette année et 1,4 % en 2025 selon le FMI (2,3 % et 2,2 %, respectivement, selon la Commission européenne). Le rythme de croissance de la consommation privée devrait se ralentir à mesure que la demande refoulée diminue ; toutefois, il devrait rester soutenu en raison de la croissance des salaires.


L'estimation pour 2023 indique que le déficit des administrations publiques est relativement stable, à 1,8 % du PIB. Ce solde global a été influencé par une amélioration du solde primaire, attribuée principalement à l'abandon progressif des mesures visant à atténuer les répercussions économiques et sociales des prix élevés de l'énergie. En outre, des recettes fiscales plus importantes que prévu, notamment la taxe sur la valeur ajoutée et les cotisations de sécurité sociale, ont contribué à cette amélioration. Toutefois, l'impact positif a été partiellement contrebalancé par l'augmentation des dépenses liées aux effets négatifs des récentes catastrophes naturelles (inondations en Thessalie), l'augmentation des dépenses d'intérêt jouant également un rôle dans la compensation de l'amélioration globale du solde primaire. En 2024, le déficit des administrations publiques devrait tomber à 1,1 % du PIB. Le ratio de la dette publique au PIB - 168 % du PIB en 2023 - devrait diminuer tout au long de la période de prévision, en grande partie sous l'effet de l'augmentation du PIB nominal, mais aussi grâce à des excédents primaires. Le ratio devrait tomber à 160,2 % en 2024 et à 155,7 % en 2025 (FMI). L'inflation globale pour 2023 s'est élevée en moyenne à 4,1 % et devrait rester supérieure à 2 % dans un avenir prévisible. Les conséquences des récentes inondations dans la région de Thessalie, une zone importante pour la production agricole, influencent les prix des denrées alimentaires, tandis que la forte croissance des salaires prévue, liée à un marché du travail restreint, devrait exercer une pression à la hausse sur les prix à long terme.

Au cours de l'année 2023, des signes de pénurie de main-d'œuvre sont apparus dans des secteurs clés tels que la construction et les services. Alors que les salaires nominaux étaient en hausse et que l'inflation ralentissait, la rémunération réelle des salariés est devenue positive en 2023, rebondissant après la contraction enregistrée un an plus tôt. Pour l'ensemble de l'année, le taux de chômage a été estimé à 10,8 % par le FMI, et devrait décélérer pour atteindre 9,3 % cette année et 8 % en 2025, son niveau le plus bas depuis plus d'une décennie. Selon les dernières données d'Eurostat, le PIB par habitant de la Grèce est inférieur de 40 % à la moyenne de l'UE (estimé à 39 864 USD en 2023 par le FMI - PPA).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 217,75238,28250,28260,45270,03
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 5,62,02,01,91,7
PIB par habitant (USD) 20.81822.80523.96624.95325.910
Solde des finances publiques (en % du PIB) -1,8-1,6-1,2-1,2-1,3
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 179,5168,8158,8152,0148,1
Taux d'inflation (%) 9,34,22,72,12,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -23,39-16,54-16,34-13,87-12,08
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -10,7-6,9-6,5-5,3-4,5

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,100,090,090,090,09

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

L'économie grecque repose traditionnellement sur l'agriculture, mais aujourd'hui, ce secteur ne représente que 3,8 % du PIB et emploie 11 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Le pays a une superficie agricole d'environ 5 867 000 hectares et une superficie forestière de 3 901 000 hectares (FAO). Les principales cultures sont le tabac (troisième producteur européen) et le coton. Les olives, dont une grande partie est utilisée pour produire de l'huile d'olive, sont la culture d'exportation la plus réputée du pays. La Grèce possède une importante industrie ovine et le secteur de la pêche est bien développé dans les régions côtières (65 % de la production nationale de produits de la pêche provient de l'aquaculture, tandis que les 35 % restants sont issus de la pêche). En 2022, le volume des ventes de poissons d'aquaculture grecs a augmenté de 1 % et la valeur des ventes de 14 % par rapport à l'année précédente. La quantité totale de poissons vendus a atteint 137 000 tonnes, pour une valeur de 744 millions d'euros. La daurade et le bar ont représenté 92 % des ventes (126 700 tonnes), tandis que toutes les autres espèces de poisson n'ont contribué collectivement qu'à 8 % des ventes totales (10 300 tonnes - données de l'Organisation hellénique des producteurs aquacoles).

Grâce à la diversification de l'économie du pays, l'industrie a remplacé l'agriculture en tant que deuxième source de revenus après les services, représentant 16,8 % du PIB et employant 15 % de la main-d'œuvre. Toutefois, sa part était plus élevée avant la crise économique de 2007 (plus de 20 %). L'industrie manufacturière est estimée à 9 % du PIB (Banque mondiale). Les principaux secteurs sont l'électronique, les équipements de transport, la fabrication de vêtements et la construction. De plus, la Grèce possède la plus grande flotte maritime au monde.

Le secteur des services représente 67,4 % du PIB et emploie 73 % de la population active. Le tourisme constitue une source essentielle de revenus et contribue à lui seul à près d'un cinquième du PIB (le premier secteur de contribution à l'économie nationale). Le secteur emploie directement un peu moins de 400 000 personnes, ce qui représente 10 % de l'emploi total dans le pays. Selon les derniers chiffres de la Confédération grecque du tourisme, au cours de la période janvier-octobre 2023, 23 millions d'arrivées aériennes internationales ont été enregistrées (+11,5 % en glissement annuel), tandis que les recettes de voyage ont connu une augmentation de 15,2 % et se sont élevées à 17 919 millions EUR.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 11,4 15,3 73,4
Valeur ajoutée (en % du PIB) 3,9 16,8 67,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 1,3 4,2 6,3

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 9,48,78,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 4.804.0694.822.6124.751.026

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 68,34%68,39%68,70%
Taux d'activité des hommes 76,24%76,56%76,73%
Taux d'activité des femmes 60,41%60,17%60,61%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Pour plus de statistiques
Investir en Grèce

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
60,9/100
Rang mondial :
96
Rang régional :
44

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6.70/10
Rang mondial :
42/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
70/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Greek Reporter
Naftemporiki
Kathimerini
Les ressources utiles
Ministère de l'Economie, du développement et du tourisme
Ministère des Finances
Ministère de la Navigation et de la politique des îles
Ministère des Infastructures, des transports et des réseaux (en grecque)
Banque centrale européenne
Banque centrale de Grèce
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mars 2024