drapeau Inde Inde : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Selon le FMI, l'économie indienne a connu une croissance estimée à 9,5 % en 2021, principalement tirée par de fortes exportations et des investissements privés nationaux. Les mesures mises en place par le gouvernement pour contenir le virus ont aggravé les problèmes préexistants dans tout le pays. La consommation privée devrait se redresser lentement en raison de faibles perspectives, car une augmentation du chômage provoquée par la pandémie a renvoyé des millions de travailleurs migrants vers les zones rurales, tandis que des emplois dans les villes ont été perdus. Pourtant, selon le FMI, l'économie devrait poursuivre une croissance régulière dans les années à venir, enregistrant une croissance du PIB estimée à 8,5 % en 2022 et 6,6 % en 2023.

Le large éventail de mesures de relance budgétaire et de réponses sanitaires de l'Inde à la pandémie a prouvé son efficacité en 2021, car il a soutenu la reprise économique du pays et contribué à atténuer les effets durables de la crise du COVID-19. Le déficit des administrations publiques s'élevait à 9,4 % à la fin de 2021, et devrait diminuer légèrement en 2022 et 2023, atteignant respectivement 9,2 % et 8,6 %. Selon le FMI, l'inflation a diminué à 5,6 % en 2021, et devrait baisser à 4,9 % en 2022 et 4,3 % en 2023. Le niveau de la dette publique reste élevé - il était estimé à 90,6 % en 2021 - mais devrait diminuer au cours des deux prochaines années, à 88,8 % en 2022 et 88,1 % en 2023. Le gouvernement se concentre sur la réduction des inégalités, car il cherche à mettre en œuvre des réformes axées sur la croissance pour remettre l'économie sur les rails, telles que les incitations aux MPME, le secteur des infrastructures coup de pouce, les infrastructures agricoles, les microentreprises alimentaires, l'augmentation des dépenses d'emploi public et la fenêtre de liquidité spéciale. Selon le gouvernement, le secteur des MPME est crucial pour la croissance inclusive de l'économie et, à ce titre, il est devenu une priorité, avec divers programmes de développement et de promotion des MPME mis en place à travers le pays.

L'Inde devrait dépasser la Chine en tant que pays le plus peuplé du monde d'ici 2024. Elle compte la plus grande population de jeunes au monde, néanmoins, selon l'OCDE, plus de 30 % des jeunes indiens sont des NEET (sans emploi, ni études, ni formation). L'Inde continue de souffrir d'un faible PIB par habitant (2 098 USD), et près de 25 % de la population vit encore sous le seuil de pauvreté (environ un tiers de la population mondiale vivant avec moins de 1,90 USD/jour vit en Inde) et les inégalités du pays sont très fortes : les 1% les plus riches de la population possèdent 53% de la richesse du pays. De plus, le secteur informel, où la grande majorité de la main-d'œuvre indienne est employée, a été particulièrement touché par la pandémie de COVID-19, augmentant leur risque de retomber dans la pauvreté. Selon le CMIE, le taux de chômage de l'Inde s'élevait à 7,7 % de la population active totale en 2021.

 
Indicateurs de croissance 20202021 (e)2022 (e)2023 (e)2024 (e)
PIB (milliards USD) 2,003,003,003,004,00
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -6,68,76,86,16,8
PIB par habitant (USD) 1e2222
Solde des finances publiques (en % du PIB) -8,7-8,3-8,5-8,3-8,2
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 89,284,283,483,884,1
Taux d'inflation (%) 6,25,56,95,14,4
Balance des transactions courantes (milliards USD) 24,01-38,69-120,57-112,45-110,04
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 0,9-1,2-3,5-2,9-2,6

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Roupie indienne (INR) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 6,856,727,297,397,86

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

L'Inde est la quatrième puissance agricole mondiale. Pilier central de l'économie indienne, l'agriculture contribue à 18,3% du PIB et emploie 42,6% de la population active. Les principaux produits agricoles du pays sont le blé, le mil, le riz, le maïs, la canne à sucre, le thé, les pommes de terre, le coton, les bananes, la goyave, la mangue, le citron, la papaye et le pois chiche. L'Inde est également le cinquième plus grand producteur de bovins et d'ovins, ainsi que le deuxième plus grand producteur de pêche au monde. Le secteur des épices est également très présent, notamment la production de gingembre, de poivre et de piment. En 2021, l'agriculture a été un secteur clé de la reprise économique de l'Inde après la crise du COVID-19, l'industrie ayant enregistré une croissance soutenue et robuste. En effet, la pandémie a conduit de nombreuses personnes vivant dans les villes indiennes à retourner sur leurs terres ancestrales, ce qui a entraîné une augmentation de l'activité agricole.

Le secteur de l'industrie emploie 25,1% de la population active et représente 23,5% du PIB. Le charbon est la principale source d'énergie du pays, l'Inde étant le troisième producteur mondial de charbon. Dans l'industrie manufacturière, le textile joue un rôle prédominant et, en termes de taille, l'industrie chimique est le deuxième secteur industriel. Après une forte baisse de la production industrielle enregistrée au début de la pandémie, 2021 a vu une augmentation significative de la production industrielle. Bien qu'un rebond de l'industrie manufacturière ait été observé dans l'ensemble du secteur secondaire, la plus forte reprise a été enregistrée dans les industries du ciment et de l'acier.

Le secteur des services est la partie la plus dynamique de l'économie indienne. Elle contribue à près de la moitié de son PIB (48,8 %), mais elle n'emploie que 32,2 % de sa main-d'œuvre. Le secteur des logiciels en croissance rapide a stimulé l'exportation de services et modernisé l'économie indienne : le pays a capitalisé sur sa grande population anglophone instruite pour devenir un exportateur majeur de services informatiques, de services d'externalisation d'entreprise et de travailleurs du logiciel. Bien que le secteur des services ait été le plus durement touché au cours des premiers jours de la pandémie, il a montré une reprise régulière en 2021 à mesure que les taux de vaccination augmentaient et que la mobilité des personnes augmentait. La reprise du secteur a été principalement tirée par les services en contact avec la clientèle et les services de fret aérien.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 42,6 25,1 32,3
Valeur ajoutée (en % du PIB) 18,3 23,2 49,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,0 -8,2 -8,1

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

La population active en chiffres

201820192020
Population active -586.110.788-579.009.121-602.052.834

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 52,52%52,15%52,13%
Taux d'activité des hommes 80,15%79,70%79,57%
Taux d'activité des femmes 22,45%22,16%22,26%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
56,5/100
Rang mondial :
121
Rang régional :
26

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
5.74/10
Rang mondial :
58/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
142/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
The Times of India
Hindustan Times
Economic Times
The Hindu
Financial Express
Business Today
Dainik Bhaskar (en Hindi)
The Indian Express
The Telegraph
Business Standard
Les ressources utiles
Portail national officiel de l'Inde
Ministère de l'Agriculture
Ministère du Commerce et de l'Industrie
Ministère des Micro-, Petites et Moyennes Entreprises
Ministère des Affaires Extérieures
Banque de réserve indienne
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022