drapeau Irak Irak : Investir

Les IDE en chiffres

Les flux mondiaux d'investissement direct étranger (IDE) ont montré un fort rebond en 2021, en hausse de 77 % pour atteindre environ 1 650 milliards USD, contre 929 milliards en 2020, dépassant leur niveau d'avant la COVID-19. Les flux d'IDE dans les pays en développement ont augmenté de 30 %, mais près des trois quarts de l'augmentation totale des IDE mondiaux (500 milliards USD) ont été enregistrés dans les économies développées, les économies en développement affichant une croissance de reprise plus modeste. Les entrées d'IDE vers l'Asie occidentale et le Moyen-Orient ont augmenté de plus de 49 % en 2021 pour atteindre 90 milliards USD (CNUCED, janvier 2022).

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux d'IDE se sont établis à -2,8 milliards USD en 2020, contre -3 milliards USD en 2019, en légère hausse mais toujours négatifs en raison de la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Les dernières données disponibles sur le stock d'IDE datent de 2018, il est tombé à 10,1 milliards USD, soit près de 5,3% du PIB du pays. Depuis 2013, l'afflux d'IDE est négatif, l'Irak a du mal à attirer les capitaux étrangers en raison de ses problèmes de sécurité importants, de ses institutions fragiles et de son manque de gouvernance. Néanmoins, les hydrocarbures continuent d'attirer les entreprises étrangères, et la majorité des IDE va ​​à l'industrie pétrolière. Outre l'industrie pétrolière, la production de ciment et le secteur du bâtiment et des travaux publics offrent des opportunités d'investissement intéressantes. Les États-Unis et l'Union Européenne sont les principaux investisseurs en Irak. En 2020, le secteur de l'électricité a attiré certains des plus grands projets d'investissement de l'année, GE et Siemens acceptant de moderniser les centrales électriques et le réseau de transport irakien.

En matière d’investissements étrangers, l’Irak a un potentiel à long-terme. En fait, le pays dispose des quatrièmes réserves pétrolières mondiales prouvées et il nécessite des efforts majeurs de reconstruction et de développement des infrastructures. Selon la loi irakienne, un investisseur étranger est autorisé à investir en Irak selon des conditions aussi favorables que celles applicables à un investisseur irakien, et le montant des participations étrangères n’est pas limité. Cependant, la loi nationale irakienne sur l’investissement limite la propriété étrangère directe ou indirecte de ressources naturelles, en particulier en ce qui concerne l’extraction et la transformation des ressources naturelles. Des restrictions supplémentaires s'appliquent à la propriété des banques et des compagnies d’assurance. Selon la loi nationale sur l’investissement, le gouvernement se réserve le droit de filtrer les investissements directs étrangers. L’Irak progresse lentement en matière d’adoption des lois et de mise en place des institutions nécessaires à la mise en œuvre des politiques économiques. De plus, des réformes politiques sont encore nécessaires pour apaiser les inquiétudes des investisseurs concernant un climat des affaires incertain. Le gouvernement irakien est soucieux d’attirer des investissements directs étrangers supplémentaires, mais il fait face à différents obstacles, tels que la faiblesse du système politique ainsi que l’inquiétude concernant la sécurité et la stabilité sociale. La corruption, les infrastructures obsolètes, le manque de main d’œuvre qualifiée et les lois commerciales dépassées sont autant de facteurs qui entravent l’investissement et continuent de contraindre la croissance des secteurs privés non-pétroliers. L’Irak se classe 172e sur 190 pays selon le classement Doing Business 2020, en recul d’une place par rapport à l’année précédente.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Irak Moyen-Orient & Afrique du nord Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 4,0 6,4 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 5,0 4,8 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 5,0 4,7 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) -4.885-3.076-2.896
Stocks d'IDE (millions USD) 0,00,00,0
Nombre d'investissements greenfield* 11,013,01,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 4.1082.1171.063

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe de vente
N/A
Impôt sur les sociétés
15%
Les retenues à la source
Dividendes – l’Iraq ne prélève pas de taxe libératoire sur les dividendes.
Intérêts – 15% lorsqu'il est payé à une société non résidente
Redevances - Une retenue d'impôt s'applique aux paiements aux sous-traitants (entre 3% et 7%).
Les accords bilatéraux
L'Irak et le Maroc ne sont pas liés par un traité de non double imposition.
Les contributions sociales payées par l'employeur
12%
Les autres ressources utiles
Consultez le site Doing Business, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Impôt sur le revenu des personnes physiques Taux progressifs entre 3% et 15%
0 - 250 000 dinars irakiens 3%
250 001 - 500 000 dinars irakiens 5%
500 001 - 1 000 000 dinars irakiens 10%
Au dessus de 1 000 000 dinars irakiens 15%
Région du Kurdistan 5% du salaire
 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Irak Moyen-Orient & Afrique du nord Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 15,0 20,8 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 312,0 204,0 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 30,8 32,1 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres en Irak
Iraq Business News, Appels d'offres en Irak
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise en Irak.
Les ressources utiles
Commission nationale pour l'investissement (en anglais National Investment Commissions ou NIC)
Ambassade du Maroc en Irak (installée en Jordanie)
Téléphone :  00 (962) 65 68 05 91
Fax : 00 (962) 65 92 87 56
Contactez l'ambassade par e-mail
Ambassade d'Iraq au Maroc
Royaume du Maroc Muhamed al ghazi Zanka 
Rue Almahdee bin Baraka
al swais, Rabat
Téléphone : (+212) 537 754467 / (+212) 537 754466
Fax : (+212) 537 759749
Contactez l'ambassade par e-mail
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Irak Middle East & North Africa
Procédures (nombre) 8,00 6,28
Temps (jours) 26,50 19,51

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022