drapeau Italie Italie : Investir

Les IDE en chiffres

Selon le World Investment Report 2021 de la CNUCED, les flux d'IDE ont fortement chuté à -388 millions USD en 2020, contre 18 milliards USD en 2019. Cela était principalement dû à l'apparition précoce de la pandémie de COVID-19, l'Italie étant le premier pays d'Europe à être touché par la propagation du virus (et le premier à avoir recours à des confinements). La même année, le stock d'IDE était d'environ 486 milliards USD. Les investissements sont principalement dirigés vers les activités manufacturières, professionnelles, scientifiques et techniques, le commerce de gros et de détail, les activités financières et d'assurance, et les TIC. Selon les dernières données, les deux secteurs les plus attractifs pour les investisseurs étrangers en 2020 étaient les services aux entreprises (13%) et les logiciels et services informatiques (12%) (EY). La logistique et le commerce de gros (12 %), les services financiers (8 %) et les produits pharmaceutiques (7 %) ont également augmenté par rapport à l'année précédente. Par ailleurs, sur un total de 113 nouveaux projets financés directement par des investisseurs étrangers en 2020, 22 % relèvent du domaine des ventes et du marketing (EY). Les principaux pays investisseurs sont le Luxembourg (19,8%), la France (18%), les Pays-Bas (17,1%) et le Royaume-Uni (13,8% - statistiques OCDE). Selon les derniers chiffres de l'OCDE, au premier semestre 2021, les investissements totaux en Italie se sont élevés à 6,7 milliards USD, contre un flux négatif de 4,6 milliards USD au cours de la même période un an plus tôt.
 
Parmi les raisons d'investir en Italie, il y a le fait que le pays possède l'un des plus grands marchés de l'UE, qu'il dispose d'une main-d'œuvre qualifiée et de bonnes infrastructures, qu'il est l'un des principaux pays fabricants au monde et qu'il a une position stratégique, à la croisée des chemins entre l'Europe, l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Néanmoins, les coûts procéduraux et fiscaux élevés et la lenteur des processus administratifs, les coûts de main-d'œuvre élevés, les disparités régionales, la corruption et le crime organisé figurent toujours parmi les facteurs qui entravent les investissements dans le pays. Afin de favoriser l'attractivité de l'Italie, le gouvernement a créé "InvestItalia", une agence dépendant du Premier ministre qui coordonne les activités de promotion de l'Italie pour attirer les investissements directs étrangers. En outre, le gouvernement a alloué 23,8 milliards EUR en 2021-2023 au plan "Industrie 4.0" visant à améliorer la compétitivité du secteur industriel italien grâce à une combinaison de mesures politiques, de crédits d'impôt et de financement de la recherche et des infrastructures. Enfin, le gouvernement du pays a modifié la loi "Golden Power", qui lui donne le pouvoir de bloquer les acquisitions étrangères d'entreprises opérant dans des secteurs stratégiques (comme cela s'est produit dans le secteur des réseaux 5g). L'Italie se classe 58e sur le dernier rapport Doing Business de la Banque mondiale, perdant sept positions par rapport à l'année précédente.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Italie OCDE Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 7,0 6,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 4,0 5,3 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 6,0 7,3 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 37.68218.146-388
Stocks d'IDE (millions USD) 433.385,1444.507,4485.841,7
Nombre d'investissements greenfield* 170,0222,0165,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 5.5146.9516.902

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

IVA (Imposta sul Valore Aggiunto)
22% en 2021
Impôt sur les sociétés
24%
Les retenues à la source
Dividendes : 0% (société résidente) / 1,2% (WHT final domestique sur les dividendes distribués aux actionnaires résidant dans un pays de l'UE/EEE) / 26% (particuliers et sociétés hors EEE) ;
Intérêts : 0% (société résidente) / 12.5% ​​(pour les obligations d'Etat) / 26% (particuliers et sociétés non-résidentes) ;
Redevances : 0% (entreprises et particuliers résidents) / 22,5% (non-résidents).

Les retenues à la source peuvent être réduites en vertu d'une convention fiscale internationale.
Les accords bilatéraux
L'Italie et le Maroc sont liés par un traité de non double imposition, signé le 7 Juin 1972 et entré en vigueur le 10 Mars 1983.
Bulletin officiel de publication : N. 3907 du 16 Septembre 1987.
Consultez la convention en français
Les contributions sociales payées par l'employeur
23,81% du revenu pour l'IVS (invalidité, vieillesse, conjoints survivants) avec jusqu'à 6% de cotisations additionnelles : maladie et maternité (2,68%), chômage (1,61%), prestations familiales.
De façon générale, les cotisations sont assujetties a des variations en fonction de la branche professionnelle, des risques, du nombre de salariés et de leurs qualifications professionnelles.
Les autres ressources utiles
Agence italienne du revenu
Doing Business - Italy, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

De 0 à 15 000 EUR 23%
De 15 001 - 28 000 EUR 27%
De 28 001 - 55 000 EUR 38%
De 55 001 à 75 000 EUR 41%
Au-dessus de 75 001 EUR 43%
Taxe municipale 0 à 0,8%
Taxe régionale 1,23% à 3,33%
Travailleurs indépendants résidents Impôt forfaitaire de 15% sur les revenus bruts d'activité des entreprises et des professionnels jusqu'à 65 000 EUR, sans être soumis à des taxes régionales et municipales supplémentaires (certaines conditions s'appliquent)

Une taxe forfaitaire réduite de 5% s'applique pour les nouvelles activités (des conditions s'appliquent)

 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Italie OCDE Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 14,0 10,1 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 238,0 163,6 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 59,1 41,6 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Ted - Appels d'offres, Opportunités d'affaires dans l'Union européenne
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise en Italie.
Infocamere
Les ressources utiles
Invitalia (Agence nationale pour les investissements étrangers et le développement économique, Ministère italien de l'économie)
Chambre de Commerce Italienne au Maroc
43, Bd Anfa - Casablanca
Tél : (+212) 522 27 82 17
Fax : (+212) 522 22 27 86 27
ambassade du Maroc en Italie
Ambassade du Maroc en Italie
Via Lazzaro Spallanzani 8/10,
00161 Roma
Téléphone : 00 39 64 40 25 24 / 06 / 87 - 440 44 58
Fax : 00 39 64 40 26 95
Contactez l'ambassade par e-mail
Ambassade d'Italie à Rabat, Maroc
2, Zankat Idriss Al Ahzar
Téléphone : (+212) 537 706 597
Fax : (+212) 537 706 882
Contactez l'ambassade par e-mail
Agence italienne du commerce
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Italie OECD
Procédures (nombre) 7,00 5,21
Temps (jours) 11,00 9,47

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022