drapeau Japon Japon : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le Japon, troisième économie mondiale, est fortement exposé aux effets externes en raison de sa forte dépendance aux exportations. Cette vulnérabilité s'est manifestée ces dernières années, son économie ayant connu des périodes de récession parallèlement au ralentissement économique mondial. De même, la crise économique mondiale causée par la pandémie de Covid-19 a eu un impact significatif; cependant, l'économie du pays a rebondi en 2021, avec une croissance estimée à 2,6% (FMI), grâce à la vigueur des exportations et de la consommation et des investissements publics. Le FMI prévoit une augmentation du PIB de 3,2 % cette année (soutenue par l'entrée en vigueur de l'accord commercial de partenariat économique régional global) suivie de 1,4 % en 2023, bien que l'incertitude demeure en raison de la flambée des cas mondiaux de Covid-19. La croissance de la consommation privée restera modérée compte tenu de l'atonie des salaires.

Le Japon a le ratio dette/PIB le plus élevé au monde : estimé à 256,9 % en 2021, il devrait suivre une tendance baissière sur l'horizon de prévision (252,3 % en 2022 et 250,8 % en 2023 selon le FMI). Les finances publiques ont été affectées par la mesure prise pour contenir la crise induite par le Covid-19 (environ 16 % du PIB en 2020-2021), qui comprenait la subvention d'ajustement à l'emploi, des prestations en espèces aux PME et des prêts concessionnels. En conséquence, le déficit des administrations publiques s'est établi à 8 % en 2021 (contre un niveau record de 9,2 % un an plus tôt). À la fin de 2021, le cabinet de Kishida a approuvé un plan de relance budgétaire plus important que prévu de 55,7 billions de yens qui comprend davantage de financement pour les universités et la numérisation des zones rurales, ainsi qu'un financement pour augmenter la capacité de fabrication de semi-conducteurs, visant à améliorer la sécurité économique du pays. Alors que l'économie rebondit et que la situation mondiale se normalise, le FMI prévoit un déficit de 3,6 % cette année, suivi d'une nouvelle baisse en 2023 (2 %). L'inflation était négative de 0,2 % l'an dernier; néanmoins, les pressions inflationnistes s'accumulent relativement rapidement et le FMI s'attend à ce que le taux d'inflation devienne positif en 2022 (0,5 %) avant de remonter à 0,7 % en 2023.

À l'avenir, l'assainissement budgétaire restera un problème clé pour le pays alors qu'il tente de maîtriser son niveau d'endettement. Les problèmes démographiques auxquels le Japon est confronté s'aggravent. Une société vieillissante représente un défi de taille pour le pays, car les dépenses prévues du gouvernement pour les retraites et les soins de santé devraient continuer à augmenter. De plus, une baisse de la natalité entraîne une diminution significative de la population et, par conséquent, une diminution du nombre de contribuables. La population japonaise en âge de travailler diminue depuis quelques décennies, mais cela a été compensé par une participation croissante, contribuant à la croissance de l'emploi et au maintien d'un faible taux de chômage. Des niveaux d'endettement élevés dans les bilans des entreprises pourraient limiter la capacité des employeurs à embaucher davantage et offrir des gains salariaux plus importants. Le chômage était stable à 2,8 % en 2021 mais devrait diminuer légèrement à 2,4 % cette année et à 2,3 % en 2023.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 5.135,905.045,10e5.103,115.383,685.735,34
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 0,0-4,61,63,31,8
PIB par habitant (USD) 40.690e40.08940.70443.11946.138
Solde des finances publiques (en % du PIB) -2,6-9,2e-8,0-3,6-2,0
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 235,4e254,1256,9252,3250,8
Taux d'inflation (%) 0,5-0,0-0,20,50,7
Balance des transactions courantes (milliards USD) 176,54164,40176,88178,47185,01
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 3,43,33,53,33,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Yen japonais (JPY) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 11,0911,5711,7611,3511,24

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Même si le Japon possède quelques gisements d'or, de magnésium, de charbon et d'argent, le pays dispose globalement de ressources naturelles très limitées et, par conséquent, dépend fortement des importations pour répondre à ses besoins en matières premières et en énergie. D'autre part, grâce à son vaste espace maritime, le pays est l'un des plus grands producteurs mondiaux de produits de la pêche. Cependant, étant donné que seulement 11% de la surface du Japon est propice à la culture, le secteur agricole est petit au Japon. Le thé et le riz sont les deux principales cultures du pays, bien que le secteur dans son ensemble soit fortement subventionné et protégé. L'agriculture contribue marginalement au PIB (1%) et n'emploie que 3,4% de la population active.

Le secteur industriel est très diversifié, fabriquant des produits allant des produits de base (tels que l'acier et le papier) à la technologie sophistiquée. Le Japon domine les secteurs de l'automobile, de la robotique, de la biotechnologie, de la nanotechnologie et des énergies renouvelables. Le Japon abrite plusieurs des plus grands fabricants mondiaux de produits électroniques, c'est pourquoi le secteur industriel du pays est souvent associé à la sophistication technologique. Le pays est le troisième producteur mondial de voitures et le deuxième producteur de navires. Son secteur industriel représente 28,7% du PIB et emploie 24,2% de la population active.

Le secteur des services représente 69,3% du PIB et emploie 72,4% de la population active. Les principaux services au Japon comprennent la banque, l'assurance, la vente au détail, les transports et les télécommunications. Le pays possède également un secteur touristique important, qui a connu une croissance substantielle ces dernières années. En raison de la crise et des interdictions de voyager déclenchées par la pandémie de Covid-19, le tourisme a chuté à des niveaux records (-87,1 % en glissement annuel en 2020 - Japan National Tourism Organization). Les chiffres de 2021 étaient encore plus bas, avec seulement 213 063 arrivées étrangères, malgré les Jeux olympiques qui se sont déroulés à Tokyo (où aucun touriste étranger n'a été autorisé à empêcher la propagation de l'infection).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 3,4 24,2 72,4
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,0 28,7 69,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 1,4 -1,2 -0,0

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 20212022 (e)2023 (e)
Taux de chômage (%) 2,82,42,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 68.355.05668.838.95668.680.759

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 77,76%79,05%79,82%
Taux d'activité des hommes 85,78%86,47%86,65%
Taux d'activité des femmes 69,49%71,40%72,77%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Employés, par type de métier (% de la population active) 2015
Commerce de gros et de détail, réparations de véhicules automobiles et de motocycles 17,0%
Activités de fabrication 16,7%
Santé et et activités d'action sociale 12,3%
Construction 7,8%
Activités d'hébergement et de restauration 6,0%
Transport et entreposage 5,7%
Éducation 4,8%
Activités de services administratifs et d'appui 4,6%
Administration publique et défense; sécurité sociale obligatoire 3,7%
Agriculture, sylviculture et pêche 3,6%
Activités professionnelles, scientifiques et techniques 3,4%
Information et communication 3,3%
Activités financières et d'assurances 2,8%
Activités immobilières 1,4%
Arts, spectacles et loisirs 1,1%
Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et climatisation 1,0%
Activités extractives 0,0%
 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
74,1/100
Rang mondial :
23
Rang régional :
6

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
7.79/10
Rang mondial :
20/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
67/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Asahi Shimbun
Japan Times
Japan Today
News on Japan
Nikkei - Asian review
Les ressources utiles
Liste des ministères
Ministre de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie
Ministre de l'Agriculture, de la Forêt et de la Pêche
Organisme pour les PME et l'innovation régionale
La Banque du Japon
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022