drapeau Japon Japon : Investir

Les IDE en chiffres

Les flux d'IDE vers le Japon restent faibles par rapport à la plupart des autres pays développés dans le monde et sont relativement instables. Selon l'Étude sur l'investissement dans le monde 2023 de la CNUCED, les flux d'IDE ont augmenté de 31,9 % en 2022 - le plus haut niveau jamais enregistré - pour atteindre 32,5 milliards USD, faisant du pays le treizième bénéficiaire mondial. La même année, le stock total d'IDE s'élevait à 225,3 milliards USD, soit environ 5,3 % du PIB du pays. Le Japon est également l'un des principaux investisseurs étrangers, avec un stock total d'IDE sortants de 1,94 trillion d'USD (le deuxième au monde après les États-Unis). Les principaux pays investisseurs en termes de stock d'IDE sont les États-Unis (22,3 %), le Royaume-Uni (16,7 %), Singapour (10,4 %), les Pays-Bas (7,3 %), la France (7 %) et Hong Kong (5,7 % - données de l'Organisation japonaise du commerce extérieur). Les investissements sont principalement orientés vers la finance et l'assurance, la production de matériel de transport, les machines électriques, les communications, les produits chimiques et pharmaceutiques. Selon les derniers chiffres du gouvernement, les entrées d'IDE ont totalisé 18,7 milliards USD au cours des trois premiers trimestres de 2023.

Le Japon maintient un environnement juridique et réglementaire favorable aux investisseurs, alignant continuellement les réglementations sur les normes internationales. Les droits de propriété intellectuelle sont bien protégés, avec de solides mécanismes d'application en place. Les marchés de capitaux sont profonds et accessibles aux investisseurs étrangers, la quasi-totalité des opérations de change étant librement autorisées, y compris les transferts de bénéfices et le rapatriement de capitaux. Toutefois, les investisseurs étrangers se heurtent à des difficultés telles que la réticence historique à l'égard des fusions et acquisitions dans la culture d'entreprise japonaise, la faiblesse de la gouvernance d'entreprise, qui se traduit par un faible rendement des capitaux propres, et la thésaurisation des liquidités. En outre, la rigidité du droit du travail et le système réglementé de recrutement et de gestion de la main-d'œuvre contribuent à accroître les coûts et la complexité de la gestion des ressources humaines pour les investisseurs et les propriétaires d'entreprises. Généralement, la seule exigence pour les investisseurs étrangers entrant au Japon est de soumettre une étude a posteriori aux ministères concernés. Cependant, la législation introduite en 2020 a réduit le seuil de propriété pour la notification d'approbation préalable au gouvernement pour les investisseurs étrangers, de 10 % à 1 %, en particulier dans les industries considérées comme présentant des risques potentiels pour la sécurité nationale japonaise. Le bon climat général des affaires au Japon est confirmé par le classement du pays dans l'indice mondial de l'innovation 2023 (13e parmi les 132 économies) et dans l'indice de liberté économique 2023 (38e sur 184 pays). En outre, le Japon occupe la troisième place dans l'indice de confiance des investissements directs étrangers 2023 de Kearney.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Japon OCDE Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 7,0 6,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 6,0 5,3 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 8,0 7,3 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 202020212022
Flux d'IDE entrants (millions USD) 10.70324.65232.509
Stocks d'IDE (millions USD) 250.070,1241.125,5225.367,1
Nombre d'investissements greenfield* 216,0198,0224,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 7.63122.0826.051

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe sur la consommation japonaise ou Shouhizei
10% (7,8% de taxe nationale et 2,2% de taxe locale)
Impôt sur les sociétés
23,2%
Les retenues à la source
Dividendes : 15,315% (si payé par une société cotée à un non-résident)/20,42% (payé à un résident ou non-résident), intérêts : 0% (payé à une société résidente)/15,315% (sur les dépôts et obligations )/20,42 % (versé à une personne physique ou à une société non résidente), redevances : 0 % (versée à une entreprise résidente)/10,21 % (versée à une personne physique résidente pour des montants jusqu'à 1 million JPY ; 20 % pour le partie excédentaire)/20,42 % (payé à une personne physique ou morale non-résidente).
Tous les tarifs ci-dessus incluent une surtaxe de 2,1 %.
Les taux peuvent être abaissés en vertu d'une convention fiscale.
Les accords bilatéraux
Le Japon et le Maroc ne sont pas liés par un traité de non double imposition.
Les contributions sociales payées par l'employeur
Le Japon dispose de quatre types de systèmes d'assurance différents auxquels les entreprises sont légalement tenues de participer :

  • Assurance accidents du travail : le taux de prime maximum est de 8,8 % et le minimum de 0,25 %. L'employeur supporte la totalité du coût des primes. 0,35 % dans le cas des industries d'importation et de commerce, et de vente.
  • L'assurance emploi : Le taux de cotisation à l'assurance est de 0,9 %, l'employeur payant 0,6 %.
  • Assurance maladie et assurance soins infirmiers : les primes d'assurance générale sont de 9,84%, l'employeur payant 4,92% (5,82% pour les personnes âgées de 40 ans ou plus).
  • Assurance pension des employés : Les cotisations d'assurance sont de 18,3 %, l'employeur payant 9,15 %.

Pour plus d'informations, visitez le site de l'Organisation japonaise du commerce extérieur JETRO.

Les autres ressources utiles
Agence fiscale nationale
Doing Business - Japon, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Revenu imposable Taux
Moins de 1 950 000 JPY 5%
De 1 950 000 à 3 300 000 JPY 10% + 97 500 JPY
De 3 300 000 à 6 950 000 JPY 20% + 232 500 JPY
De 6 950 000 à 9 000 000 JPY 23% + 962 500 JPY
De JPY 9 000 000 à 18 000 000 JPY 33% + 1 434 000 JPY
De 18 000 000 JPY à 40 000 000 JPY 40% + 4 404 000 JPY
Plus de 40 millions JPY 45% + 13 204 000 JPY
Une taxe spéciale pour l'aide à la reconstruction sera appliquée de 2013 à 2037 (pour aider à la reprise après le tremblement de terre de Tohoku) 2,1% de l'impôt sur le revenu
Taxe locale de séjour 10%, prélevé sur le revenu de l’année précédente du contribuable.
Le montant annuel standard est de 5 000 JPY.
Revenu d'emploi des non-résidents Impôt national forfaitaire sur la rémunération brute de 20,42% (y compris la surtaxe de 2,1%; aucune déduction disponible)
plus
Taxe de séjour de 10% sur la population locale (si inscrit en tant que résident le 1 er janvier de l’année en cours).
 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Japon OCDE Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 19,0 10,1 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 128,5 163,6 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 46,7 41,6 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
JETRO - Organisation Japonaise du Commerce Extérieur, Appels d'offres
Banque asiatique de développement, Appels d'offres en Asie
Tenders Info, Appels d'offres dans le monde
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise au Japon.
Registre du commerce
Les ressources utiles
Organisme japonais du commerce extérieur, JETRO
Centres japonais de soutien aux investissements commerciaux (IBSC)
Conseil Kansai de promotion des investissements
Comité japonais des investissements
Ambassade du Maroc au Japon
Ambassade du Maroc au Japon
5-4-30 Minami Aoyama Minato-Ku,
Tokyo 107 - 00 62
Téléphone : 00 81 354 85 71 71
Fax : 00 81 354 85 71 73
Contactez l'ambassade par e-mail
Portail commercial du Japon
Portail commercial de l'Asie
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Japon OECD
Procédures (nombre) 8,00 5,21
Temps (jours) 11,10 9,47

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Avril 2024