drapeau Luxembourg Luxembourg : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'économie luxembourgeoise se caractérise par son système fiscal et une grande ouverture internationale. Le secteur financier est le principal moteur de l'économie du Grand-Duché, représentant environ un tiers du PIB du pays, ce qui rend le pays vulnérable aux chocs externes. Après s'être contracté en raison de la pandémie de COVID-19, le PIB luxembourgeois a renoué avec la croissance en 2021 (+5,5% selon le FMI), soutenu par la consommation privée et l'investissement, ainsi que par la bonne performance du secteur extérieur. Dans l'hypothèse d'une normalisation de la conjoncture sanitaire et économique mondiale, le FMI prévoit une croissance de 3,8% en 2022 et 3% en 2023.

Le Luxembourg est le deuxième pays le plus riche du monde en termes de PIB par habitant (le premier de l'UE - PPA) et affiche l'un des excédents courants les plus élevés de la zone euro en pourcentage du PIB. Il maintient globalement une position budgétaire saine, néanmoins, les mesures prises pour faire face à la pandémie, partiellement compensées par une hausse des recettes, ont fait glisser le solde des administrations publiques vers un déficit de -1 % du PIB en 2021. En 2022, la balance budgétaire devrait à nouveau être positive de 0,2 % du PIB (prévisions de la Commission européenne), car les recettes devraient continuer à augmenter et les mesures liées à la crise sont progressivement supprimées (bien que le FMI envisage toujours un déficit de 0,2 %). Le niveau de la dette publique est parmi les plus bas de la région, bien qu'il ait augmenté à 26,3 % en 2021 selon le FMI (par rapport à un niveau pré-pandémique de 22 %). En 2022, le FMI prévoit une augmentation marginale à 26,7 %, avant que le ratio ne revienne à une tendance baissière en 2023 (26,8 %). La hausse des prix mondiaux de l'énergie et la mise en place d'une taxe carbone ont contribué à une hausse de l'inflation, qui s'est établie à 2,7 % en 2021. Elle devrait ensuite se modérer à 1,4 % cette année et à 1,9 % en 2023, car certains effets de base des prix de l'énergie s'estompent. Ces dernières années, le pays a mis en place une politique de réformes juridiques pour répondre à une critique concernant le manque de transparence de sa place financière et sa politique de dumping fiscal à destination des multinationales. Le Luxembourg coopère avec d'autres pays pour lutter contre la fraude et l'évasion fiscale. L'introduction d'un échange automatisé d'informations fiscales entre États a mis fin de facto à son secret bancaire. Le pays a été retiré de la liste des paradis fiscaux non coopératifs, établie par le Forum mondial sur la transparence et l'échange d'informations à des fins fiscales.

Après avoir augmenté après le déclenchement de la pandémie, le chômage est tombé à 5,6 % en 2021, grâce au programme de travail à court terme du gouvernement qui a soutenu l'emploi. Le FMI prévoit que le chômage poursuivra sa baisse en 2022 et 2023, à 5,5 % et 5,4 %, respectivement. Les opportunités de travail attirent un grand nombre de travailleurs frontaliers : près de 200.000 travailleurs traversent chaque jour les frontières françaises, belges et allemandes. Bien qu'il soit l'un des pays aux revenus par habitant les plus élevés (122 740 USD en PPA en 2021), environ 105 000 habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté, selon les dernières données disponibles du Statec.

 
Indicateurs de croissance 20202021 (e)2022 (e)2023 (e)2024 (e)
PIB (milliards USD) 73,29e86,7782,1584,0389,14
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -1,8e6,91,61,12,5
PIB par habitant (USD) 117e136127128134
Solde des finances publiques (en % du PIB) -2,00,7-0,7-0,1-0,2
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 24,824,325,425,826,0
Taux d'inflation (%) 0,03,58,43,72,3
Balance des transactions courantes (milliards USD) 3,024,143,503,684,00
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 4,14,84,34,44,5

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20152016201720192020
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,100,100,090,090,09

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole est quasi inexistant, les terres arables du pays étant limitées à 61 860 hectares. Elle ne contribue qu'à hauteur de 0,2 % au PIB et emploie environ 0,7 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les principales cultures du pays sont le vin, le bois, les céréales et la pomme de terre. Selon les données d'Eurostat, la production agricole globale du Luxembourg (404 millions d'euros) ne représente que 0,1 % de la production totale de l'UE.

Le secteur industriel (10,7% du PIB et 10,8% de la population active), a été historiquement dominé par la production de fer et d'acier. De nombreux sites industriels du bassin minier du sud du Luxembourg ont permis au pays de se développer et de s'enrichir. Ces dernières années, ce secteur s'est diversifié avec l'ajout d'usines chimiques, de produits plastiques et d'ingénierie légère. Aujourd'hui, le secteur manufacturier ne représente que 4,6 % du PIB (Banque mondiale).

Avec le choc pétrolier de 1973 et la crise qui a suivi, l'économie luxembourgeoise s'est tournée vers le développement d'une économie de services comme la plupart des pays développés. Le secteur tertiaire (occupant 88,5% de la population active) représente près de 80,1% de la richesse nationale, dont plus de la moitié est exclusivement attribuée aux services financiers et immobiliers. Le Luxembourg est l'un des plus grands marchés monétaires et le deuxième gestionnaire de fonds d'investissement au monde. Le secteur financier est le moteur économique du pays, représentant environ un tiers du PIB, 10% de l'emploi et contribuant à 13,7% des recettes fiscales en 2020. C'est le principal centre de banques privées de la zone euro et il abrite de nombreuses sociétés de réassurance. Le Grand-Duché a cherché à diversifier son économie, actuellement trop dépendante du secteur financier : il s'efforce de développer ses atouts pour se positionner comme pôle des médias et des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Il cherche aussi à attirer les entreprises fournissant des services électroniques, notamment de e-commerce. Aujourd'hui, les secteurs du commerce, des transports, de l'hôtellerie et de la gastronomie réunis sont les principaux employeurs (presque le double des effectifs des secteurs de la finance et des assurances).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 0,7 10,8 88,5
Valeur ajoutée (en % du PIB) 0,2 10,7 80,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 0,2 -4,8 -0,1

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2022 (e)2023 (e)2024 (e)
Taux de chômage (%) 5,05,05,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 302.757313.152320.185

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 70,00%70,77%71,66%
Taux d'activité des hommes 73,85%74,35%76,18%
Taux d'activité des femmes 65,95%66,97%66,88%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
76/100
Rang mondial :
18
Rang régional :
11

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
20/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Luxembourg Times
Tageblatt
Les ressources utiles
Ministère de l'Economie
Ministère des Finances
Banque centrale du Luxembourg
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022