drapeau Malte Malte : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Malte est considérée comme un pays à revenu élevé et une économie axée sur l'innovation. Grâce à ses assises financières solides, à de grands projets d'infrastructure et à une demande intérieure dynamique, le pays est mieux sorti de la crise de la zone euro que la plupart des États membres de l'UE, enregistrant l'un des taux de croissance du PIB réel les plus élevés de ces dernières années. Néanmoins, l'économie de Malte dépend fortement du secteur du tourisme et du commerce international, elle a donc été gravement touchée par l'apparition de la pandémie de COVID-19 et les restrictions qui ont suivi. Après avoir fortement rebondi en 2021, l'économie du pays a enregistré une forte croissance de la consommation privée et publique, ainsi que du secteur du tourisme, atteignant un taux de croissance global estimé à 6,6 % en 2022. En raison des performances plus faibles attendues par les partenaires commerciaux de Malte, La croissance du PIB devrait décélérer à 3,3 % en 2023 avant de remonter légèrement à 3,6 % l'année suivante (FMI).

Les finances publiques de Malte ont été considérablement consolidées ces dernières années, le budget de l'État devenant positif. Cependant, au cours des dernières années, les autorités nationales ont dû déployer une série de mesures pour atténuer les effets de la pandémie et des prix élevés de l'énergie et des denrées alimentaires (notamment des augmentations de l'ajustement hebdomadaire au coût de la vie et des pensions et allocations familiales, des paiements uniques aux plus vulnérables et chèques de détaxe). Fitch Ratings estime que les subventions énergétiques et alimentaires s'élèveront à 396 millions d'euros d'ici fin 2022 (2,4 % du PIB) et à 605 millions d'euros (3,5 % du PIB) en 2023, partiellement compensées par une croissance des revenus plus forte que prévu, contribuant à des déficits budgétaires de 6% et 4,9% du PIB, respectivement (FMI). Après être passé de plus de 70 % à environ 50 % en cinq ans, le ratio de la dette au PIB est passé à 57 % en 2022 et devrait suivre une tendance à la hausse sur l'horizon de prévision (58,2 % et 58,4 % en 2023 et 2024, respectivement). L'inflation a atteint 5,9 % en 2022, malgré le maintien des prix de l'énergie au niveau de 2020 grâce à l'intervention du gouvernement, et devrait rester élevée cette année (à 4,6 %) en raison des pressions persistantes sur les prix de l'alimentation, des transports et des biens importés.

Le chômage à Malte continue d'être parmi les plus bas de l'UE, avec une baisse continue du chômage pour tous les groupes d'âge et toutes les catégories ces dernières années. En 2022, le chômage s'élevait à 3,2 % (contre 3,5 % un an plus tôt), avec des projections d'augmentation marginale sur l'horizon de prévision (à environ 3,4 % d'ici 2024). De plus en plus, les migrants européens de l'UE et hors UE se délocalisent à Malte pour l'emploi, même si les salaires sont restés bas par rapport à d'autres pays européens. Néanmoins, 20,3 % de la population maltaise était menacée de pauvreté et d'exclusion sociale en 2021, selon les dernières données d'Eurostat. Dans l'ensemble, le PIB par habitant (PPA) du pays était estimé à 34,127 USD en 2022 par le FMI, en dessous de la moyenne de l'UE estimée par la Banque mondiale à 54,248 USD pour la même année.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 18,1420,3121,6822,9624,26
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 6,93,83,33,53,5
PIB par habitant (USD) 34.81938.71541.12443.33245.560
Solde des finances publiques (en % du PIB) -6,5-5,6-3,9-3,5-2,9
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 52,354,155,256,156,3
Taux d'inflation (%) n/a5,83,12,22,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -1,03-0,60-0,63-0,55-0,42
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -5,7-3,0-2,9-2,4-1,7

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,100,090,090,090,09

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Malte, la plus petite économie de la zone euro, possède l'une des forces de travail les plus qualifiées et les moins chères, flexibles et multilingues d'Europe. Son économie est fortement industrialisée et basée sur les services, tandis que le secteur agricole ne représente que 0,4 % du PIB et emploie environ 1 % de la main-d'œuvre (Banque mondiale, dernières données disponibles). Selon le dernier Recensement de l'Agriculture, sur la période 2010-2020, le nombre d'exploitations agricoles a diminué de 14,8%, à 10 449 (dont 41,4% produisent uniquement pour leur propre consommation). Malte produit moins d'un quart de ses besoins alimentaires et dispose d'un approvisionnement limité en eau douce et de rares sources d'énergie ; les principales cultures étant les pommes de terre, les poivrons verts, les raisins, le chou-fleur, les tomates, le blé, l'orge et les agrumes. Selon les derniers chiffres d'Eurostat, la production du secteur agricole à prix constants a enregistré une contraction annuelle estimée à 2,3 % en 2022.

Le secteur industriel emploie 19% de la population active et représente 12,8% du PIB. Malte ne possède pas de réserves minérales ou énergétiques et est donc totalement dépendante des importations dans ce domaine. Son économie est principalement basée sur la fabrication, en particulier les micropuces et les produits pharmaceutiques. La Banque mondiale estime que le secteur manufacturier représente plus de 7 % du PIB.

Malte a déployé beaucoup d'efforts pour promouvoir ses services et a réussi à devenir l'un des principaux centres de services de la région méditerranéenne. Aujourd'hui, le secteur tertiaire représente 77,7% du PIB et emploie 80% de la population active. Le secteur financier est le plus important, gérant des actifs équivalents à plus de 500 % du PIB et contribuant à environ 15 % des recettes publiques. Malte a été le premier État de l'UE à réglementer l'industrie des jeux en ligne et est devenue une importante plaque tournante de l'iGaming dans la région : le secteur a généré environ 1 milliard d'euros de valeur ajoutée brute en 2021 (EY). Le secteur du tourisme est le moteur économique du pays et sa contribution directe au PIB (environ 15 %) est parmi les plus élevées de l'UE. Le secteur a été fortement touché par la crise du COVID-19, mais s'est redressé en 2022 lorsque les dépenses touristiques totales ont atteint près de 2,3 milliards d'euros (2,3 fois plus que l'année précédente, bien qu'encore 17 % en dessous du niveau de 2019 - données NSO). Le système bancaire national comprend 24 banques, dont seulement trois sont détenues majoritairement par des Maltais ; ainsi, environ 62 % des actifs totaux du secteur bancaire, soit environ 40,4 milliards d'euros, sont détenus par des étrangers. Il existe six banques nationales principales, dont les actifs (juste en dessous de 26 milliards d'euros) représentent 200,6 % du PIB de Malte (données EBF).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 0,9 17,9 81,3
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,0 12,3 78,8
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 8,5 n/a n/a

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 3,23,33,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 236.718249.860261.997

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 71,18%73,25%74,39%
Taux d'activité des hommes 82,60%83,62%83,80%
Taux d'activité des femmes 59,16%62,35%64,49%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
70,2/100
Rang mondial :
36
Rang régional :
21

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
81/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Times of Malta
Malta Independant
Malta Today
Les ressources utiles
Ministère des Finances et des affaires économiques
Ministre de l'Éducation et du Travail
Liste officielle des ministères
Banque Centrale de Malte
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Décembre 2023