drapeau Namibie Namibie : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Après des années de croissance robuste, l'économie namibienne est entrée en récession en 2019 et 2020, impactée par la dissipation des stimuli temporaires, la chute des prix des matières premières, une grave sécheresse, puis la pandémie de COVID-19. L'économie a renoué avec la croissance en 2021 (3,5 %) et 2022 (4,6 %), soutenue par une production robuste de diamants, d'or et d'uranium, ainsi que par une reprise progressive du tourisme et de l'industrie manufacturière. L'activité économique a dépassé le niveau d'avant la pandémie en 2023, lorsque la croissance a été estimée à 3,2 %, grâce à l'exploitation minière et à la reprise du tourisme. Le FMI prévoit que la croissance se maintiendra dans une fourchette de 2,5 à 3 % à moyen terme, si l'on exclut les activités d'exploration pétrolière et gazière en mer.

La Namibie a connu une période de croissance exceptionnelle masquant des déséquilibres macroéconomiques croissants, un ralentissement de la productivité et une baisse de la compétitivité extérieure. Néanmoins, les déséquilibres budgétaires devraient se réduire, grâce à des mesures d'assainissement budgétaire visant à mobiliser des recettes fiscales supplémentaires et à accroître l'efficacité des dépenses. Le déficit budgétaire a diminué, passant de 8,6 % du PIB durant l'exercice 21/22 à 5,3 % du PIB durant l'exercice 22/23. Les recettes ont augmenté de 1,2 % du PIB en raison de dividendes exceptionnels versés par des entreprises publiques, principalement des sociétés diamantaires, qui ont compensé la baisse des recettes de l'UDAA (1,1 % du PIB), de l'augmentation des redevances minières et de l'amélioration des mesures de mise en conformité avec la TVA. Les dépenses ont diminué de 2,2 % du PIB. Au cours de l'exercice 23/24, le déficit budgétaire a été estimé à 3,9 % du PIB, ce qui a entraîné une diminution du ratio de la dette publique au PIB, qui s'est établi à environ 66 %. Toutefois, les recettes de l'UDAA, qui ont joué un rôle crucial dans l'obtention de ce résultat favorable, devraient diminuer l'année suivante, ce qui constituerait un défi pour le plan d'assainissement budgétaire à moyen terme des autorités. L'inflation globale est passée d'un pic de 7,3 % (a/a) en août 2022 à une moyenne estimée à 6 % en 2023 ; toutefois, l'inflation de base est restée inférieure à 5 %, et les prévisions d'inflation sont revenues dans la fourchette cible de 3 à 6 % (FMI). Le FMI recommande de s'attaquer à la dette publique élevée et à la faible croissance des secteurs non liés aux ressources, ainsi que de mettre en œuvre un assainissement budgétaire pour alléger le fardeau de la dette et stimuler la croissance du secteur privé. Le renforcement de la gestion des finances publiques et l'amélioration des performances des entreprises publiques permettront d'accroître la productivité et d'assurer une gestion efficace des recettes tirées des ressources naturelles. La rationalisation de la réglementation des entreprises et la stabilité des politiques stimuleront le secteur privé.

La Namibie est l'un des pays où les inégalités sont les plus fortes : le pays a plus que réduit de moitié le taux de pauvreté entre 1993 et 2022, mais l'incidence de la pauvreté reste relativement élevée pour un pays à revenu moyen supérieur (environ 18 % en 2022 selon le seuil international de pauvreté, d'après la Banque mondiale). Néanmoins, si l'on utilise le taux de pauvreté de la tranche supérieure des revenus moyens (6,85 USD), le taux de pauvreté atteint 57,3 %. Le chômage est élevé et touchera 20 % de la population en 2022 (contre 21,1 % un an plus tôt - Banque mondiale, dernières données disponibles), avec une disparité notable entre les zones rurales et urbaines, ainsi qu'entre les femmes et les jeunes. Globalement, le PIB par habitant (PPA) du pays est estimé à 11 531 USD en 2022 par la Banque mondiale.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 12,6012,3312,7713,4914,25
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 4,63,22,72,62,6
PIB par habitant (USD) 4.8544.6654.7454.9255.110
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 70,567,265,464,263,4
Taux d'inflation (%) 6,15,94,84,84,8
Balance des transactions courantes (milliards USD) -1,65-1,34-0,92-0,89-1,09
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -13,1-10,9-7,2-6,6-7,6

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dollar namibien (NAD) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 1,501,371,411,501,74

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

La Namibie est l'un des principaux exportateurs de diamants et le troisième producteur d'uranium au monde. L'agriculture représente 8,4 % de l'économie namibienne et emploie 22 % de la main-d'œuvre (Banque mondiale, dernières données disponibles), bien qu'environ 70 % de la population dépende directement ou indirectement de l'agriculture pour ses revenus et ses moyens de subsistance. Le climat aride et les conditions géographiques du pays ne favorisent pas l'agriculture, et la variété des cultures est plutôt limitée : La Namibie est le pays le plus sec d'Afrique subsaharienne et dépend largement des eaux souterraines (seuls 2 % des terres namibiennes reçoivent des précipitations suffisantes pour permettre les cultures). Sur l'ensemble de la superficie de la Namibie, 47 % sont alloués aux activités agricoles, dont 1 % sont considérés comme des terres arables (FAO). Les principales cultures sont le maïs, le millet et le sorgho. Le secteur de l'élevage est productif et orienté vers l'exportation, la viande bovine représentant la plus grande part des exportations de bétail. La pêche est une autre composante importante du secteur primaire (représentant près de 25 % de toutes les activités), les eaux namibiennes étant riches en poissons.

Le secteur secondaire contribue à hauteur de 29,7 % au PIB et emploie environ 17 % de la population active. Il se caractérise par la prédominance de l'industrie minière grâce à la richesse du sous-sol du pays. Les principaux produits miniers sont les diamants, l'uranium, le plomb, le cuivre et l'arsenic. Les diamants représentent près de 70 % de toutes les exportations minières. Bien que la production namibienne de diamants soit moins importante que celle des pays voisins (Botswana, Afrique du Sud et Zimbabwe), le pays est l'un des premiers au monde en termes de valeur unitaire. La Namibie possède également la plus grande mine marine du monde. La production de diamants offshore est en augmentation (elle fournit 75 % de la production totale selon la Coface), tandis que l'extraction onshore diminue en raison de l'épuisement des gisements terrestres. Par ailleurs, la Namibie est le troisième producteur mondial d'uranium et abrite deux mines capables de produire 10 % de la production mondiale. La mine d'uranium de Husab est la troisième plus grande mine d'uranium à ciel ouvert au monde. L'industrie alimentaire (bœuf et poisson) est la principale composante non minière du secteur secondaire. Selon la Banque mondiale, l'industrie manufacturière représente environ 11 % du PIB. L'industrie minière du diamant en Namibie a connu une croissance réduite en 2023 en raison de la baisse des prix internationaux, avec des taux de croissance projetés à 5,5 % et 9,7 % pour 2023 et 2024, respectivement, en baisse par rapport à 45,1 % en 2022. Le secteur de l'extraction de l'uranium devrait croître de 14,8 % en 2023, avant de retomber à 3 % en 2024 (Bank of Namibia).

Les services représentent 54,2 % du PIB et emploient 62 % de la population active. Les principaux sous-secteurs des services sont le tourisme, les services financiers, le commerce de détail et de gros, les transports et les communications, et l'administration publique. La diversité des paysages et la richesse de la faune et de la flore de la Namibie constituent des atouts touristiques importants. Le tourisme est donc une source majeure de revenus, sa contribution directe au PIB étant de l'ordre de 10 %. Le secteur bancaire en Namibie comprend neuf institutions bancaires autorisées, dont sept institutions bancaires commerciales, une succursale d'une banque étrangère et un bureau de représentation (Bank of Namibia).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 22,1 16,4 61,5
Valeur ajoutée (en % du PIB) 8,6 28,0 55,5
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 2,6 10,4 2,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

La population active en chiffres

201820192020
Population active 911.484934.580942.826

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 61,33%60,22%60,59%
Taux d'activité des hommes 65,63%63,80%64,22%
Taux d'activité des femmes 57,34%56,89%57,21%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
62,6/100
Rang mondial :
83
Rang régional :
6

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
24/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Journaux namibiens en ligne
Allafrica, Namibia News
BBC Country Profile, Namibia
The Namibian
Namibia Economist
New Era
Windhoek Observer
Allgemeine
Les ressources utiles
Ministère des finances      
Ministère de l'industrialisation et du commerce
Ministère des mines et de l’énergie
Ministère de l’agriculture, de l’eau et des forêts
Banque Centrale
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024