drapeau Niger Niger : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

L'économie du Niger repose en grande partie sur l'agriculture et est sujette à l'instabilité en raison des chocs climatiques, ce qui se traduit par une croissance fluctuante. Bien qu'il soit une source de stabilité politique dans le Sahel depuis 2011, le Niger a été confronté à des défis à la suite d'un coup d'État militaire le 26 juillet 2023. Ce coup d'État a entraîné d'importantes sanctions commerciales et financières de la part de la CEDEAO et de l'UEMOA, ainsi que la fermeture des frontières pendant près de sept mois et l'arrêt de l'aide au développement. En réponse, le Niger, le Burkina Faso et le Mali ont formé l'"Alliance des États du Sahel" (AES) en septembre 2023, visant la sécurité, la coopération militaire et des objectifs économiques. Le 28 janvier 2024, les trois pays ont annoncé conjointement leur retrait immédiat de la CEDEAO par le biais d'un communiqué commun. En ce qui concerne l'économie, après une augmentation de 11,5 % en 2022, la croissance du PIB s'est ralentie à 1,2 % en 2023 en raison du gel des avoirs du gouvernement, de la perte d'accès au marché obligataire régional de l'UEMOA et d'une réduction significative du financement extérieur qui a entraîné une contraction des dépenses du gouvernement. Après la levée des sanctions en février 2024, la croissance devrait rebondir à 6,9 % (2,9 % par habitant) en 2024 et se maintenir à une moyenne de 4,5 % en 2025-26. Cette poussée sera propulsée par des exportations pétrolières substantielles, bien que les secteurs de l'industrie et des services non pétroliers devraient rencontrer des difficultés dans leur reprise, comme l'a souligné la Banque mondiale.

Le budget 2023 a fait l'objet de révisions, avec des coupes dans les dépenses d'investissement, ce qui a permis de réduire le déficit à 3,9 % du PIB, contre 6,8 % en 2022. Les sanctions financières ont conduit le Niger à ne pas rembourser plusieurs dettes envers les détenteurs d'obligations d'État et les institutions financières internationales. Au 19 février 2024, le Niger devra 314 milliards de francs CFA (512 millions USD ou 3,1 % du PIB) aux détenteurs d'obligations, et Moody's a abaissé la note de crédit du Niger de B3 à Caa3. La dette publique devrait atteindre 54,5 % du PIB, y compris les arriérés. L'inflation annuelle moyenne est restée stable à 3,7 % en 2023, après avoir commencé par être modérée au premier semestre 2023 (1,2 % en moyenne), puis avoir fortement augmenté au second semestre 2023 (6,3 % en moyenne) en raison de l'inflation alimentaire due aux perturbations des importations. L'inflation devrait rester supérieure à 3 % en 2024-26 avec la reprise des importations à grande échelle en provenance de la région, compensée par des coûts d'importation plus élevés en raison de la sortie de la zone de libre-échange de la CEDEAO. Les perspectives comportent d'importants risques de dégradation, tels qu'une détérioration de la situation sécuritaire, des chocs sur les termes de l'échange, des perturbations climatiques, des conditions de financement difficiles et le retrait de la CEDEAO. Une sortie non coordonnée de la CEDEAO, entraînant des perturbations dans les transports, le transit et la libre circulation des biens, des services, des capitaux et de la main-d'œuvre, pourrait intensifier les effets négatifs en se propageant au commerce de l'UEMOA.

Le Niger est l'un des pays les plus pauvres du monde, et son taux de croissance démographique est l'un des plus élevés. La baisse prévue du PIB global et du PIB agricole par habitant, associée à une hausse des prix des denrées alimentaires, devrait faire grimper le taux de pauvreté de 2 points de pourcentage pour atteindre 52,0 % en 2023. Environ 2,3 millions de personnes (8,9 % de la population) devraient être en situation d'insécurité alimentaire au quatrième trimestre 2023, soit une augmentation de 13 % par rapport au quatrième trimestre 2022, attribuée à l'inflation alimentaire et à des déficits alimentaires localisés. En outre, on estime à 300 000 le nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays en raison de l'insécurité, ainsi qu'un nombre égal de réfugiés du Nigéria, du Mali et du Burkina Faso, ce qui contribue aux défis humanitaires. La Banque mondiale a estimé que le taux de chômage officiel au Niger était d'environ 0,5 % en 2023 ; toutefois, ce chiffre n'est pas fiable et une bonne partie de l'économie reste informelle.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 15,4516,5318,8220,4122,09
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 11,91,410,46,15,9
PIB par habitant (USD) 592611670701731
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 50,751,848,947,446,5
Taux d'inflation (%) 4,23,76,44,63,2
Balance des transactions courantes (milliards USD) -2,50-2,12-0,96-0,88-0,98
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -16,2-12,8-5,1-4,3-4,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Franc CFA BCEAO (XOF) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 60,4660,0659,2161,0360,61

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 70,7 7,6 21,7
Valeur ajoutée (en % du PIB) 36,5 20,8 37,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -5,1 4,1 5,4

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

La population active en chiffres

201820192020
Population active 8.108.8928.435.8878.749.634

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 73,60%73,49%73,39%
Taux d'activité des hommes 84,88%84,72%84,55%
Taux d'activité des femmes 62,49%62,42%62,37%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
57,3/100
Rang mondial :
117
Rang régional :
19

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
3/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
59/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Allafrica, Niger News
Profil pays de la BBC, Niger
Les ressources utiles
Ministère des finances
Liste des Ministères du Niger
Ministère de l'Agriculture
Ministère de l’agriculture
Banque Centrale des Etats d'Afrique de l'ouest
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024