drapeau Nigéria Nigéria : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Première économie d'Afrique, le Nigéria - en concurrence étroite avec l'Afrique du Sud - compte plus de 219 millions d'habitants (CIA). Dans le monde, c'est la 25e plus grande économie, en volume de PIB. Cependant, l'économie nigériane est fortement dépendante du pétrole et est donc très vulnérable aux fluctuations des prix et de la production du pétrole brut. Si sur la dernière décennie, la croissance économique a atteint 2,5% en moyenne, la pandémie de Covid-19 et la chute des prix du pétrole ont fait se contracter l'économie de -1,8% en 2020 (FMI). La croissance économique a rebondi à 2,6 % en 2021, soutenue par le soutien politique du gouvernement, la hausse des prix du pétrole et l'aide financière internationale (FMI). Selon les estimations du FMI, il devrait atteindre 2,7 % en 2022 et 2023. L'activité économique bénéficiera de la hausse des prix du pétrole et d'une augmentation de la production pétrolière. Parmi les risques à la baisse figurent une inflation élevée, des problèmes de sécurité, un ralentissement potentiellement plus prononcé que prévu en Chine et un faible taux de vaccination (Focus Economics).

En 2021, l'économie nigériane s'est remise de la récession causée par les impacts combinés de la crise du Covid-19 et du choc des prix du pétrole. Cependant, malgré la reprise des prix du pétrole, le déficit budgétaire s'est creusé à environ -6,3 % du PIB en 2021, contre -5,7 % du PIB en 2020 en raison de la hausse des dépenses de sécurité et des subventions aux carburants (FMI). Selon les projections du FMI, il devrait encore augmenter pour atteindre -6,4% du PIB en 2022, bien que le budget 2022 vise avec optimisme un déficit de 3,4% du PIB. Euler Hermes et Coface s'attendent également à ce que le déficit budgétaire oscille autour de -5,5% du PIB à moyen terme. La dette publique est passée d'environ 35 % du PIB en 2020 à 35,7 % du PIB en 2021, et devrait encore augmenter pour atteindre 36,9 % du PIB en 2022 et 37,7 % du PIB en 2023 (FMI). Même si la dette publique reste faible, l'accumulation de la dette a fortement augmenté et les paiements d'intérêts absorberont 40 % des ressources rares du pays (Coface). Le taux d'inflation a atteint un pic de 18,2 % en mars 2021, avant de baisser grâce à la nouvelle saison des récoltes et à l'ouverture des frontières terrestres (FMI). D'environ 13,2 % en 2020, il est passé à 16,9 % en 2021, et il devrait rester en territoire à deux chiffres en 2022 (13,3 %) et 2023 (11,8 %) (FMI). Alimenté par des prix alimentaires élevés, des prix intérieurs élevés de l'énergie, une politique monétaire accommodante et des restrictions à l'importation, il a constamment dépassé la fourchette cible d'inflation de 6 % de la banque centrale au cours des dernières années (Euler Hermes). L'assainissement budgétaire, la diversification économique, la croissance inclusive et les questions de sécurité sont les principales priorités. Les principaux obstacles au développement du Nigéria sont l'approvisionnement énergétique inadapté, les infrastructures de transport déficientes, le système judiciaire inefficace, la corruption généralisée, ainsi qu'une inflation élevée. L'écart entre la valeur officielle du naira et sa valeur sur le marché noir est important et le système bancaire est fragilisé par la détérioration de la qualité des actifs.

Malgré le dynamisme du pays, le véritable défi pour le Nigéria est le risque d'explosion démographique. Selon les Nations Unies, la population du Nigéria pourrait atteindre 730 millions d'habitants en 2100. L'inquiétude concernant ce boom potentiel est exacerbée par le fait qu'actuellement la moitié des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté; les pandémies sont endémiques (VIH, tuberculose), la mortalité infantile est élevée et le pays est aux prises avec des niveaux importants d'inégalités. Selon le Bureau nigérian des statistiques, le taux de chômage a grimpé à 33,3 % au quatrième trimestre 2020 en raison de la pandémie. L'insécurité alimentaire et la pauvreté ont augmenté et le pouvoir d'achat s'est détérioré.

 
Indicateurs de croissance 20202021 (e)2022 (e)2023 (e)2024 (e)
PIB (milliards USD) 429,42e441,54504,20574,27651,34
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -1,8e3,63,23,02,9
PIB par habitant (USD) 22222
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 34,536,637,438,639,8
Taux d'inflation (%) 13,217,018,917,312,6
Balance des transactions courantes (milliards USD) -16,98-1,85-0,95-3,73-2,99
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -4,0-0,4-0,2-0,7-0,5

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Naira nigérien (NGN) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 25,8531,5032,6133,8537,57

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

L'économie nigériane est dominée par le pétrole brut, qui représente environ 10 % du PIB du pays, 50 % des recettes publiques et plus de 75 % des recettes totales d'exportation du pays (Coface, ITC). Le Nigeria est le 8e exportateur mondial de pétrole et ses réserves de pétrole sont estimées à environ 37 milliards de barils (OPEP). Le pays est également devenu l'un des principaux exportateurs de gaz naturel liquéfié, qui représente 13% supplémentaires des exportations (ITC). Le pays extrait également du minerai d'étain et du charbon à usage domestique. Les autres ressources naturelles du Nigéria comprennent le minerai de fer, le calcaire, le niobium, le plomb, le zinc et les terres arables. Un autre secteur clé de l'économie nigériane est l'agriculture, qui emploie 35% de la main-d'œuvre et contribue pour environ 24,1% du PIB (Banque mondiale). Les régions du sud et du centre du pays produisent de l'igname, du riz et du maïs tandis que les régions du nord produisent du sorgho, du mil, du riz et de l'élevage. Les autres principales cultures comprennent les haricots, le sésame, les noix de cajou, le manioc, les fèves de cacao, le caoutchouc, le soja et les bananes. L'agriculture nigériane est principalement centrée sur l'agriculture de subsistance.

Le secteur industriel représente 28,2% du PIB et emploie 12% de la population active. Son développement a été limité par la pénurie d'électricité. Les plus grandes industries du pays sont l'industrie pétrolière, le tourisme, l'agriculture et l'exploitation minière. L'industrie pétrolière souffre actuellement du vol de pétrole, qui coûterait au pays des revenus potentiels évalués à 10,9 milliards USD. D'importantes pertes de pétrole sont également enregistrées en raison de marées noires.

Les services représentent 46,4% du PIB et emploient 53% de la population. Les secteurs financiers, notamment les télécommunications et le commerce de détail, sont très dynamiques. Le tourisme est également un secteur important, mais ce secteur connaît encore des difficultés en raison de la mauvaise alimentation électrique du pays, de l'insuffisance des infrastructures routières et de la mauvaise qualité de l'eau. La pandémie de Covid-19 a eu un impact énorme sur le tourisme ainsi que sur l'industrie du divertissement, mais les programmes de vaccination ont permis à l'activité de rebondir en 2021.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 35,0 12,0 53,0
Valeur ajoutée (en % du PIB) 24,1 28,2 46,4
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 2,2 -5,8 -2,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2022 (e)2023 (e)2024 (e)
Taux de chômage (%) 0,00,00,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 60.517.05463.226.72062.242.961

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 54,88%55,81%56,66%
Taux d'activité des hommes 60,79%62,38%63,84%
Taux d'activité des femmes 48,87%49,11%49,34%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
58,7/100
Rang mondial :
105
Rang régional :
13

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
3.86/10
Rang mondial :
78/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
4/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
120/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Journaux en ligne du Nigéria
Allafrica, Nigeria News
Les ressources utiles
Ministère des finances
Ministère de l'industrie, du commerce et de l'investissement
Banque Centrale
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022