drapeau Syrie Syrie : Profil commercial

Les chiffres du commerce international

La Syrie était ouverte au commerce international avant le déclenchement de la guerre civile en 2011. Elle avait signé un accord de libre-échange avec la Turquie ainsi qu'un accord d'association avec l'Union européenne et rejoint la GAFTA (grande zone arabe de libre-échange). Après avoir été freiné pendant le conflit, le commerce extérieur a finalement repris de la vigueur à partir de 2021, où il représentait 98 % du PIB du pays (contre 48 % un an plus tôt, selon les données de la Banque mondiale). En 2023, le ministère de l'Économie et du Commerce extérieur a fait état d'une baisse significative de 27 % de la valeur des importations pour les secteurs public et privé, pour un total de plus de 3,2 milliards d'euros par rapport à 2022. Cette baisse a été attribuée à une "politique de rationnement" imposée par le gouvernement, axée sur l'importation de biens essentiels afin d'atténuer la demande de devises. À l'inverse, les exportations ont bondi de 60 % en 2023, dépassant les 900 millions d'euros dans les deux secteurs, ce qui a entraîné un déficit commercial d'environ 2,3 milliards d'euros. L'augmentation des exportations est due à la hausse des quantités et des valeurs de produits tels que le phosphate, les vêtements, les chaussures, les médicaments et les produits aromatiques comme le cumin, ainsi que certains produits agricoles comme les amandes. Cependant, des exportations spécifiques comme les légumes, l'anis, les pierres, le sable et le gravier ont vu leurs quantités diminuer par rapport à 2022.

Le gouvernement syrien a mis en œuvre une stratégie de "substitution des importations et de renforcement des produits locaux", ce qui a entraîné des conditions monopolistiques pour certains matériaux essentiels sur le marché. En outre, la Banque centrale de Syrie (BCS) a mis en place une "plate-forme de financement des importations" visant à réduire l'épuisement des réserves de change.
Selon l'OMC, la Syrie était le 124e exportateur et le 130e importateur de marchandises dans le monde en 2022.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Importations de biens (millions USD) 7.1115.8194.5685.6405.846
Exportations de biens (millions USD) 2.8192.7304.0994.0124.514
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -6-2-12n/an/a
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) -141147n/an/a
Commerce extérieur (en % du PIB) 514248n/an/a
Importations de biens et services (en % du PIB) 362934n/an/a
Exportations des biens et services (en % du PIB) 151315n/an/a

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Contrôle des imports et Contrôle des exports

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux import export

 

Retour vers le haut

 

Retrouvez les droits de douane et les taxes locales qui s'appliquent à votre produit sur notre service Droits de douane et taxes locales

 

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
La coopération économique internationale
La Syrie est membre des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), CCI, Fonds monétaire arabe (FMA), G-24, G-77, Ligue arabe, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe la Syrie, cliquez ici. L'adhésion de la Syrie à des organisations internationales est également présentée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Non

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
OUI

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Sur le site de la CNUCED, vous pourrez lire la convention, voir la liste des autres Etats membres et trouver plus d'informations encore.
Les ressources utiles
Agence syrienne d'investissement
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
Le système légal de la Syrie reconnaît et facilite le transfert des droits de propriété, incluant les droits de propriété intellectuelle (législation approuvée en février 2001 et incluant programmes informatiques, livres, films, et autres travaux créatifs). La Syrie est un des membres de la Convention de Paris, de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle depuis mai 2004, et a mis en place l'association syrienne pour la propriété intellectuelle en 2005. L'enregistrement préalable des droits de propriété intellectuelle est nécessaire pour donner une suite aux infractions. Les brevets sont valables pour une période de 15 ans (période renouvelable) à condition que l'invention ait été utilisée pendant deux ans.

Pour ce qui est des droits d'auteurs, la plupart des livres édités en Syrie sont rédigés en arabe et écrit par des auteurs. Il existe un vide juridique dans ce domaine et les autorités du pays condamnent rarement les éventuelles contrefaçons. Il existe des contrefacteurs qui enregistrent des CD, vidéos... Les cassettes audiovisuelles sont copiées à 100%, mais il y a peu de répercussions sur l'activité économique. Toutefois, on conseille aux personnes victimes de ce genre de phénomènes d'éviter de poursuivre les fraudeurs en justice, le coût des poursuites risquant d'être plus élevé que les éventuelles indemnités reçues lors d'un procès. Les marques sont, quant à elles, enregistrées pour une période de 10 ans et le premier postulant est propriétaire de la marque. Une nouvelle loi a été mise en place en mars 2007 afin de réguler les marques déposées, les modèles industriels et logos.

 
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mars 2024