drapeau Thaïlande Thaïlande : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

La Thaïlande est la deuxième plus grande économie d'Asie du Sud-Est après l'Indonésie, et avec un statut de revenu intermédiaire supérieur, elle sert de pilier économique pour ses pays voisins en développement. L'économie du pays semble résiliente et, selon le FMI, la croissance a été estimée à 2,7 % en 2023, légèrement supérieure à 2,6 % un an plus tôt, la contraction de l'investissement et des exportations de biens causée par le ralentissement de la demande extérieure compensant partiellement la forte croissance de la consommation privée suite à la reprise du tourisme. La projection de croissance pour 2024 est de 3,2 %, soutenue par l'amélioration de la demande extérieure et la robuste croissance continue de la consommation privée, suivie de 3,1 % en 2022 (FMI).

En ce qui concerne les finances publiques, le FMI anticipe que le déficit du gouvernement général augmentera à 1 % du PIB en 2024, contre une estimation de 0,3 % en 2023. Cette augmentation est attribuée à une hausse des dépenses, pour accommoder des initiatives telles que le programme de distribution d'argent liquide numérique et d'autres mesures soutenues par les partis de la coalition lors de la campagne électorale. Ces dépenses devraient dépasser la collecte de recettes stable alors que la croissance se renforce. En 2025, le FMI prévoit une légère augmentation du déficit budgétaire à 1,2 %, principalement due à des dépenses sociales et d'investissement soutenues. Le ratio de la dette par rapport au PIB est passé à 61,4 % l'année dernière, contre 60,5 % en 2022, et devrait suivre une tendance à la hausse en 2024 (62,9 %). La robustesse de la position externe de la Thaïlande reste une force fondamentale, offrant une marge de manœuvre substantielle contre des conditions financières mondiales resserrées et des risques géopolitiques accrus. En 2023, l'inflation a atteint 1,5 %, bénéficiant des efforts continus pour maintenir les prix de l'énergie bas et des améliorations dans les chaînes d'approvisionnement mondiales. Avec le renforcement de la croissance en 2024, l'inflation devrait connaître une légère augmentation à 1,6 %.

Le taux de chômage est resté très faible en 2023 (1,2 %) et devrait se maintenir autour de 1 % sur l'horizon de prévision (FMI). Le taux de chômage officiel de la Thaïlande est parmi les plus bas au monde en raison du faible taux de natalité, du manque d'assurance sociale et du secteur informel qui emploie la majeure partie de la main-d'œuvre (vendeurs ambulants, taxis-motos et travailleurs indépendants). Le PIB moyen par habitant (PPA) de la Thaïlande a été estimé à 20 672 dollars américains en 2023 par la Banque mondiale. La Thaïlande a réalisé le plus de progrès dans l'ASEAN en matière d'éradication de la pauvreté ces dernières années, le taux de pauvreté étant de 6,3 % de la population (Banque asiatique de développement, dernières données disponibles).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 495,65514,95548,89573,39605,76
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,51,92,72,93,0
PIB par habitant (USD) 7.0737.3377.8128.1538.608
Solde des finances publiques (en % du PIB) -3,1-1,6-2,1-2,0-1,8
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 60,562,464,565,565,8
Taux d'inflation (%) 6,11,20,71,21,7
Balance des transactions courantes (milliards USD) -15,746,579,0611,4312,93
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -3,21,31,72,02,1

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Bath thaïlandais (THB) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 3,603,503,443,233,30

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

La Thaïlande compte une main-d'œuvre de 40,2 millions de personnes, sur une population totale de 71,6 millions. Son économie repose largement sur l'agriculture, qui contribue à 8,8 % du PIB et emploie 32 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Le pays est le plus grand producteur de caoutchouc naturel au monde et l'un des principaux producteurs et exportateurs de riz ; il possède également le sucre, le maïs, le jute, le coton et le tabac parmi ses principales cultures. La pêche constitue une activité importante car la Thaïlande est un grand exportateur de crevettes d'élevage. Les méthodes agricoles traditionnelles prédominent, mais il y a une volonté croissante de moderniser l'agriculture grâce à l'adoption de technologies telles que l'agriculture de précision et les systèmes d'irrigation.

Le secteur manufacturier représente 35 % du PIB et est diversifié, employant 23 % de la population active (Banque mondiale). Le pays s'est établi comme un pôle manufacturier en Asie du Sud-Est, attirant les investissements étrangers en raison de sa situation stratégique, de sa main-d'œuvre qualifiée et de son infrastructure robuste. Le secteur industriel thaïlandais est diversifié et dynamique, englobant la fabrication, l'électronique, l'automobile et la pétrochimie parmi ses secteurs clés. Les secteurs émergents de l'industrie comprennent les énergies renouvelables, la biotechnologie et l'aérospatiale, reflétant les efforts de la Thaïlande pour se tourner vers des industries à forte valeur ajoutée et une innovation technologique. La production industrielle de la Thaïlande a diminué de 5,1 % en 2023 en raison d'une baisse significative de la production d'ordinateurs et de périphériques, de pièces électroniques et de meubles (données officielles).

Le secteur tertiaire contribue à 56,2 % du PIB et emploie 46 % de la population active (Banque mondiale). Les secteurs clés comprennent le tourisme, la finance, la santé, l'éducation et les télécommunications. L'industrie du tourisme en Thaïlande est un moteur majeur du secteur tertiaire, attirant des millions de visiteurs chaque année : selon les chiffres officiels du gouvernement, le pays a accueilli plus de 28 millions de visiteurs internationaux en 2023, générant un revenu impressionnant de plus de 1,2 billion de bahts. Le secteur financier, centré à Bangkok, sert de centre financier régional, offrant une large gamme de services bancaires, d'assurance et d'investissement. La santé et l'éducation sont également des secteurs importants, la Thaïlande étant une destination pour le tourisme médical et abritant des universités réputées et des écoles internationales. Les domaines émergents du secteur tertiaire comprennent les services numériques, le commerce électronique et la technologie financière.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 31,6 22,5 45,9
Valeur ajoutée (en % du PIB) 8,8 35,0 56,2
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 2,5 -0,7 4,6

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 1,11,01,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 38.908.33438.650.53338.483.357

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 74,13%74,71%74,17%
Taux d'activité des hommes 81,95%82,58%81,84%
Taux d'activité des femmes 66,64%67,18%66,81%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Pour plus d'information sur le marché du travail
Profil de la Thailande préparé par l'OIT

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
69,7/100
Rang mondial :
42
Rang régional :
9

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6.59/10
Rang mondial :
38/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
137/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Bangkok Post
Business Day
Thansettakij Newspaper (en thai)
The Nation
The Thaiger
Les ressources utiles
Ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie
Ministère du Commerce
La Banque de Thaïlande (BOT)
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juillet 2024