drapeau Trinidad et Tobago Trinidad et Tobago : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19" pour les réponses économiques clés des gouvernements.

Trinité-et-Tobago est fortement dépendante de la production d'énergie et a été durement touchée par la chute des prix des hydrocarbures ces dernières années : le pays a traversé quatre années de récession. Alors que l'économie souffrait déjà, le pays a été profondément touché par la crise du COVID-19. Selon les prévisions actualisées du FMI, la croissance du PIB a chuté d'environ -1% en 2021. Cependant, la croissance devrait s'accélérer à 5,4% en 2022 et 2,1% en 2023. Le pays devra mettre en place un gros effort de diversification de son économie, les sites existants ayant vu leur niveau de production baisser, tandis que la situation défavorable au Venezuela impacte l'industrie du raffinage. La consommation des ménages devrait contribuer positivement à la croissance, grâce également à une hausse du salaire minimum.

Le FMI a calculé la dette brute de 2021 à 70,4 %, avec 72,5 % et 74,6 % prévus pour 2022 et 2023, respectivement. Elle est principalement libellé en TTD et environ les quatre cinquièmes de celle-ci sont détenus au niveau national. Le solde public est historiquement négatif, même s'il se réduit depuis quelques années. Estimé à -7 % en 2021, il devrait baisser à -6 % en 2022 dans un contexte d'augmentation du salaire minimum et de subventions importantes aux ménages et aux autorités sanitaires locales. L'inflation s'est établie à 1% en 2021, et devrait baisser à 0% en 2022 avant de remonter à 1,4% en 2023, selon les dernières Perspectives de l'économie mondiale du FMI. L'État insulaire jumeau de Trinité-et-Tobago est un petit pays à revenu élevé avec l'un des revenus par habitant les plus élevés d'Amérique latine et des Caraïbes. Trinité-et-Tobago a une économie sophistiquée pour un pays de sa taille, englobant l'extraction minière, l'agriculture, l'industrie, le tourisme et les services, mais elle repose sur un seul produit : le pétrole. Les industries pétrolières et pétrochimiques représentent environ 35% du PIB tandis que les minerais et minéraux représentent plus de 80% des exportations. Le pays est également devenu un centre financier majeur dans les Caraïbes. La diversification de l'économie reste le principal défi auquel le pays devra faire face dans les prochaines années. Une foule d'autres facteurs, dont la faible productivité du travail, l'inefficacité de la bureaucratie gouvernementale et la corruption, ont entravé le développement économique. En 2021, le gouvernement a poursuivi la mise en œuvre d'une série de mesures fiscales pour atténuer l'impact du COVID-19, qui comprenait des remboursements de TVA et d'impôt sur le revenu aux particuliers et aux PME, un soutien aux liquidités pour les particuliers et les petites entreprises via des prêts aux coopératives de crédit à des taux d'intérêt réduits et à long terme, des subventions aux hôteliers pour la mise à niveau de leurs installations, une aide alimentaire, locative et de revenu pour les groupes vulnérables à faible revenu, des exonérations des droits d'importation et de la TVA sur les importations de certaines fournitures médicales et d'urgence et un financement supplémentaire pour le ministère de la Santé pour faire face au COVID-19. En outre, la Banque centrale a réduit le taux directeur de 150 points de base à 3,5 % et les réserves obligatoires sur les dépôts des banques commerciales de 300 points de base à 14 %. Dans l'ensemble, bien que la pandémie ait eu un impact significatif sur l'économie trinidadienne, le pays a commencé à se redresser.

Selon les dernières données disponibles, le FMI a estimé le taux de chômage du pays à environ 2,8 % en 2020, et il devrait rester stable au cours des deux prochaines années, malgré l'impact économique négatif de la pandémie de COVID-19. Cependant, le secteur informel est encore développé. Les problèmes sociaux comprennent une population vieillissante, un faible taux d'activité, une création d'emplois insuffisante, une faible productivité du travail, des difficultés à ouvrir une entreprise et une migration non maîtrisée, ainsi que la pauvreté (20 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté), les inégalités et un des taux de criminalité les plus élevés au monde.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 23,21e21,59e21,6023,0823,89
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -1,2e-7,9e-1,05,42,1
PIB par habitant (USD) 16.637e15.42515.35316.32316.806
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 46,559,3e70,472,574,6
Taux d'inflation (%) 1,00,61,0-0,01,4
Balance des transactions courantes (milliards USD) 1,020,012,854,334,03
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 4,40,113,218,816,9

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dollar de Trinidad et Tobago (TTD) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,680,700,720,710,71

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 3,0 26,6 70,3
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,2 45,7 55,8
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 1,9 0,8 -0,8

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

La population active en chiffres

201820192020
Population active 669.487668.956636.888

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 68,85%68,73%68,59%
Taux d'activité des hommes 79,53%79,42%79,26%
Taux d'activité des femmes 58,28%58,15%58,04%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
59/100
Rang mondial :
102
Rang régional :
20

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
31/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Newsday, Informations quotidiennes de Trinité-et-Tobago
Trinidad Express
Trinidad Tribune
Loop Trinidad and Tobago
Portail d'information du gouvernement de Trinité-et-Tobago
Journaux de Trinité-et-Tobago
Les ressources utiles
Ministère des finances
Ministère du Commerce et de l'industrie
Ministère des Affaires Etrangères et du Caricom
Liste officielle des ministères avec leurs liens
Banque Centrale de Trinité-et-Tobago
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022