drapeau Zambie Zambie : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'économie de la Zambie, deuxième producteur de cuivre en Afrique après la République démocratique du Congo, est fortement dépendante des prix du cuivre, qui génèrent les trois quarts des recettes d'exportation. La croissance du pays a ralenti ces dernières années, en raison de la chute du prix du cuivre, mais aussi des conséquences de la sécheresse sur la production agricole et hydroélectrique, ainsi que de la pandémie - qui a entraîné la première récession enregistrée dans le pays depuis 1989. Cependant, l'économie a recommencé à croître en 2021, lorsque le pays a enregistré une croissance du PIB de 1 %, principalement grâce aux prix élevés du cuivre, à la mise en service de la centrale hydroélectrique de Kafue Gorge Lower et au retour à des régimes pluviométriques normaux. En 2022 et 2023, la croissance devrait rester stable à 1,1 % et 1,3 %, respectivement, la consommation privée étant son principal moteur.

En 2021, le déficit public a diminué grâce à des revenus miniers plus élevés et à un paiement record de dividendes de la banque centrale, qui a mis les administrations publiques au taux de 101 %. Pourtant, la dette reste importante en 2021, principalement en raison de l'augmentation des dépenses publiques - notamment pour le carburant, les subventions aux intrants agricoles et les dépenses liées aux élections. En 2022, cependant, le ratio de la dette au PIB devrait augmenter légèrement pour atteindre 106,8 % et poursuivre cette tendance à la hausse en 2023, lorsqu'il devrait atteindre 109,2 %. Le pays a enregistré un taux d'inflation de 22,8% en 2022, et il devrait diminuer à 19,2% en 2022 et 13% en 2023, sur une tendance continue à la baisse vers la fourchette cible de 6% à 8% établie par la banque centrale. Avec l'apaisement des pressions inflationnistes, les revenus des ménages devraient en profiter en 2022, dopant la consommation. Cette projection est sous-tendue par l'impact positif de la hausse des prix du cuivre, principalement par le biais du taux de change. En 2021, le gouvernement a poursuivi la mise en œuvre de diverses mesures de soutien pour minimiser l'impact économique et social de la pandémie. Malgré les efforts déployés pour contenir l'impact économique de la pandémie et assurer une reprise rapide, le rebond économique du pays a été lent mais régulier.

Alors que la Zambie a atteint le statut de pays à revenu intermédiaire inférieur en 2011, après une décennie de forte croissance, la pauvreté rurale généralisée et extrême (la moitié des Zambiens vivent encore dans la pauvreté) reste un problème important et est aggravé par un taux de natalité élevé et un fardeau relativement élevé. du VIH/SIDA (un Zambien sur huit a le virus). La crise du coronavirus a potentiellement touché 8 millions de personnes. La décision du gouvernement de ne pas baisser le prix de l'électricité pour alléger le fardeau des entreprises pendant la pandémie aura un impact sur l'emploi dans le pays. En 2020, le taux de chômage dans le pays était de 12,8 % (estimation de l'OIT), le chômage des jeunes étant particulièrement élevé, ce qui conduit davantage de jeunes Zambiens à se lancer dans des entreprises pour lutter contre le chômage.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 23,31e19,32e21,7023,9724,50
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 1,4e-3,0e1,01,11,3
PIB par habitant (USD) 1.2721.023e1.1151.1961.187
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 97,4128,7101,0106,8109,2
Taux d'inflation (%) 9,215,7e22,819,213,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) 0,132,002,933,584,11
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 0,610,413,514,916,8

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Kwacha de Zambie (ZMK) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 1,050,981,111,341,93

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole est l'épine dorsale de l'économie zambienne : bien que le secteur ne représente que 2,9 % du PIB du pays, il emploie 49,6 % de la main-d'œuvre (Banque mondiale). La Zambie s'étend sur 75 millions d'hectares, dont 58 % sont classés comme ayant un potentiel de production agricole moyen à élevé ; cependant, l'agriculture en Zambie reste largement sous-exploitée, avec seulement 15% de ses terres arables potentielles cultivées. La faible contribution du secteur au PIB est imputable à la médiocrité des infrastructures rurales et à une extrême vulnérabilité à la sécheresse. Le secteur agricole zambien est principalement axé sur les cultures (maïs, coton, soja, tabac, arachide, paprika, sorgho, blé, riz, graines de tournesol) et l'élevage. Le pays est également l'un des plus grands exportateurs de semences en Afrique. En 2021, malgré la pandémie en cours, il y a eu une croissance considérable de l'agriculture, principalement aidée par de bons résultats, ce qui montre des perspectives positives non seulement pour l'économie du pays dans son ensemble, mais aussi pour la population rurale en particulier.

On estime que le secteur industriel représente 40,2% du PIB et 10,5% de l'emploi, principalement grâce aux sous-secteurs de l'exploitation minière, de la construction et de la fabrication. Les principales industries de la Zambie comprennent l'extraction et le traitement du cuivre, la construction, l'extraction de l'émeraude, les boissons, l'alimentation, les textiles, les produits chimiques, les engrais et l'horticulture. La croissance de l'industrie manufacturière est largement tirée par l'agro-industrie des aliments et des boissons ainsi que par les sous-secteurs du textile et du cuir. Cependant, la dépendance au cuivre qui est la principale exportation du pays rend la Zambie vulnérable aux fluctuations des prix mondiaux des matières premières. Alors que le secteur industriel du pays, en particulier le secteur minier, a été impacté négativement au cours des premières phases de la pandémie, les prix élevés du cuivre et la réintroduction de mesures permettant de déduire les redevances minières de l'impôt sur les sociétés ont soutenu l'investissement dans le secteur minier, qui a enregistré un important reprise en 2021. En 2022, le développement du secteur manufacturier devrait bénéficier de nouveaux allégements fiscaux pour les investissements à vocation exportatrice, ainsi que de la réduction du taux d'imposition des sociétés de 35% à 30%.

Les services jouent un rôle majeur dans l'économie zambienne. Elles représentent 53,6 % du PIB et emploient 39,8 % de la main-d'œuvre totale. Le secteur tertiaire comprend une importante industrie de gros et de détail. Le tourisme est également en croissance et a un effet d'entraînement positif sur les secteurs des transports et de l'hôtellerie. Même si le COVID-19 a freiné la croissance du tourisme que connaissait le pays, 2021 a vu une légère reprise dans le secteur, une tendance qui devrait se poursuivre dans les années à venir.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 49,6 10,5 39,8
Valeur ajoutée (en % du PIB) 2,7 42,7 48,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 17,2 0,6 -6,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Zambia" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

La population active en chiffres

201820192020
Population active 7.133.4077.390.0807.636.530

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 75,50%75,30%75,13%
Taux d'activité des hommes 79,96%79,52%79,11%
Taux d'activité des femmes 71,20%71,23%71,29%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
50,4/100
Rang mondial :
159
Rang régional :
39

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
3/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
115/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Lusaka Times
Zambia Daily Mail (journal public)
Times of Zambia
The Zambezian
ZBC News
Zambian Watchdog
Mwebantu
Allafrica, Zambia News
Journaux de Zambie
Profil pays de la BBC, Zambie
Les ressources utiles
Ministère des finances
Ministère des Affaires étrangères
Ministère des mines et de mise en valeur des minéraux
Ministère de l’énergie
Ministère de l’agriculture
Ministère du commerce et de l’industrie
Ministère du tourisme et des arts
Ministère des Terres et des Ressources naturelles
Banque Centrale
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Avril 2022