drapeau Zimbabwe Zimbabwe : Investir

Les IDE en chiffres

Les flux d'IDE vers le Zimbabwe sont très inférieurs au potentiel du pays en raison de la récession que le pays a connue en 2019 suite au passage du cyclone Idai et à la sécheresse provoquée par El Niño, et de la crise économique et sanitaire déclenchée par la pandémie de Covid-19. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE ont considérablement diminué pour atteindre 194 millions d'USD en 2020, par rapport à la période d'avant la crise (745 millions d'USD en 2018). La même année, le stock total d'IDE a atteint 5,9 milliards USD. La fin du règne de Robert Mugabe laisse espérer des réformes susceptibles de stimuler l’investissement. Les IDE sont principalement dirigés vers le secteur minier (diamants, or, nickel, platine), les infrastructures, l’industrie du bois, la santé, l’eau et l’assainissement, les services financiers, le tourisme, le secteur manufacturier et l’agriculture. La Chine est le premier investisseur au Zimbabwe. La Russie, l’Iran et l’Inde sont également des investisseurs importants dans le pays.

Le Zimbabwe était classé 140ème sur 190 pays figurant dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, soit une augmentation de quinze places par rapport à de l'année précédente. Des progrès ont notamment été réalisés en matière d’obtention de permis de construire, d’obtention de prêts et de règlement de l’insolvabilité. Le gouvernement cherche à attirer les investissements directs étrangers et a mis en place la Zimbabwe Investment Authority (ZIA), l’organisme de promotion des investissements du pays créé pour promouvoir et faciliter les investissements directs étrangers. Cependant, l’imprévisibilité des politiques économiques du gouvernement et le climat politique et économique instable de ces dernières années ont miné les investissements étrangers. Le manque de financement, les coûts élevés des intrants, le caractère obsolète des machines, l’inadéquation des infrastructures (en particulier concernant l'énergie) et les progrès limités en matière de réforme agraire sont autant d’obstacles aux IDE. Le pays a un potentiel naturel très riche (deuxième plus grande réserve de platine et de chrome ; diamants, charbon, or, platine, cuivre, nickel, étain) qui constitue un véritable atout pour les investisseurs étrangers. Néanmoins, le gouvernement réserve une partie de l’économie aux investisseurs nationaux et refuse de privatiser certaines entreprises. En outre, le pays dispose d'un programme de naturalisation par investissement (CBI). La "loi d'indigénisation" (appliquée dans certains secteurs) oblige l'investisseur étranger à céder 51% de son capital à des Zimbabwéens autochtones et une loi interdit aux étrangers de posséder une petite entreprise. Les investisseurs étrangers dominent la scène des fusions et acquisitions sur le plan local, avec 73% de toutes les fusions approuvées depuis juin 2017 par des parties étrangères. Parmi les plus importantes transactions de fusions et acquisitions de 2018, on peut citer une fusion entre Linde AG et la société anonyme Praxair, ainsi que l'acquisition de 49% du capital de Niculata Investments Limited par Vilmorin Singapore (Pvt) Limited, en 2018.

 

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

  Zimbabwe Afrique sub saharienne Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 8,0 5,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 2,0 3,5 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 5,0 5,5 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 280194166
Stocks d'IDE (millions USD) 5.712,65.907,06.073,0
Nombre d'investissements greenfield* 17,05,09,0
Value of Greenfield Investments (million USD) 7092061.548

Source : CNUCED - Dernières données disponibles

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 

Retour vers le haut

Les taux d'imposition

Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
14.5%
Impôt sur les sociétés
24,72% (taux standard de 24% + taxe de 3% pour la lutte contre le sida)
Les retenues à la source
Dividendes : 10 % (si distribués par une société cotée à la Bourse du Zimbabwe à un non-résident)/ 15 % ; Intérêts : 0% (non-résident)/ 15 % (résident) ; Redevances : 0% (résident)/ 15 % (non-résident).
Les accords bilatéraux
Le Zimbabwe et le Maroc ne sont pas liés par un traité de non double imposition.
Les contributions sociales payées par l'employeur
3,5%
Les autres ressources utiles
Autorité fiscale du Zimbabwe (ZIMRA)
Consultez le site Doing Business, pour obtenir un sommaire des impôts et des cotisations obligatoires.
 
 

Les taxes sur le revenu des personnes

Impôt sur le revenu des particuliers
Jusqu'à 120 000 ZWL 0%
De 120 000 à 360 000 ZWL 0 + 20% pour chaque ZWL supérieur à 120 000
De 360 001 à 720 000 ZWL 48 000 + 25 % pour chaque ZWL au-dessus de 360 000
De 720 001 à 1 440 000 ZWL 138 000 + 30 % pour chaque ZWL au-dessus de 720 000
De 1,440,001 à 3,000,000 ZWL 354 000 + 35 % pour chaque ZWL au-dessus de 1 440 000
Au-delà de  3,000,000 ZWL 900 000 + 40 % pour chaque ZWL au-dessus de 3 000 000
Revenu du particulier provenant du commerce et des investissements 24%
Taxe sur le sida 3% du montant total de l'impôt à payer calculé
(taux effectif maximal du revenu d'emploi de 46,35%)
 
 

Comparaison internationale de la fiscalité des entreprises

  Zimbabwe Afrique sub saharienne Etats-Unis Allemagne
Nombre de paiements de taxes par an 51,0 36,6 10,6 9,0
Temps requis pour les formalités administratives en heures 242,0 284,8 175,0 218,0
Montant total des taxes en % des profits 31,6 47,3 36,6 48,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Africa Getaway
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise au Zimbabwe.
Les ressources utiles
Le Centre d'Investissements du Zimbabwe
Portail commercial de l'Afrique
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Zimbabwe Sub-Saharan Africa
Procédures (nombre) 9,00 7,51
Temps (jours) 27,00 21,30

Source : Doing Business.

 
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022